AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Mer 29 Jan - 10:45

Je me réveille de bonne humeur bien que la journée d'hier ait été assez merdique à partir du moment où l'une des filles a pété un câble. Fort heureusement, j'avais pus me calmer les nerfs en discutant avec Aphrodite, une amante assez régulière mais aussi en passant le début de soirée avec un bel étalon de la maison. L'avantage d'être leur gérante, j'ai accès à leur fougue quand je le désire. Bref, rien ne peut entamé la bonne humeur qui m'anime de si bon matin.

Je suis à peine arrivée au bureau que quelqu'un frappe à ma porte. « Everleigh ? Liam aimerait te voir le plus vite possible. » Super, il ne manquait plus que ça. « Très bien, j'irais. Dis-moi, avant de partir, il était comment ? » Le jeune femme hausse les épaules, ce qui ne me dit rien qui vaille. Youpi, une bonne engueulade pour commencer la journée, il n'y a rien de tel sauf que j'aurais aimé garder la bonne humeur qui m'animait et que je suis tentée de retarder l'échéance. Ceci dit, connaissant mon boss, plus j'attendrais pour aller le voir et plus il sera énervé.
Néanmoins, je ne vais pas le voir de suite, avant, je décide d'aller me prendre un verre de whisky au bar, même s'il est encore tôt dans la matinée. Le liquide me brûle la gorge, juste ce qu'il faut pour me préparer à affronter Liam Slyfiter. Je me dirige donc vers son bureau et après avoir frapper à la porte, j'entre. « Tu as demandé à me voir il paraît ? Tu voulais me parler de quelque chose en particulier ? » A première vu, Liam a tout pour lui. Il est sexy, riche, doué au lit d'après mon expérience mais je doute qu'il ait toute sa tête. Je veux dire par là que parfois il a des réactions étranges, il chante une comptine pour enfant qui a été détournée et parfois, je l'entends parler à quelqu'un alors que je suis certaine qu'il est seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Ven 31 Jan - 9:57

Le regard vide de tout sentiment, je m'avançais vers le Black Mambo lentement les mains dans les poches sentant le vent glacé sur mon visage, j'étais assez serein pour une fois. Rien ne devait se mettre malgré tout sur mon chemin, j'avais prévu de faire tout les papiers pour les paies de mes employés. Je n'aimais pas que cela traîne mais il fallait dire que ce n'était pas non plus ce que j'aimais le plus. J'avais la chance de pouvoir faire un peu tout ce que je voulais et c'était ce qui était bon. Je profitais pleinement de mon business même si cela ne plaisait pas autour de moi. Je ne savais pas trop si mon frère ou ma sœur savait ce que je faisais, au fond je n'avais rien dit à part le fait que j'avais un bar qui aux premiers abords ressemblait à n'importe quel pub irlandais avec sa musique traditionnelle, ses bières et j'en passe, le petit plus était mes filles et mes hommes car au fond c'était les miens et j'en profitais pleinement.Une fois à l'intérieur du bar, je regardais rapidement autour de moi, c'était assez calme pour ce début de matin, ce qui était parfait. « Liam, est-ce que je peux te parler s'il te plaît... » Je me tournais lentement vers la jeune femme qui venait de prendre la parole, c'était une de mes filles, je lui souriais avant de lui faire signe de me suivre sans avoir prononcé un mot. Je ne savais pas pourquoi mais cela ne me plaisait guère, je sentais qu'il allait maintenant avoir des soucis qu'il allait falloir régler au plus vite.

Une fois dans le bureau je vins à fermer la porte avant de poser mon regard sur la jeune femme « Je t'écoute, que se passe-t-il ? » Mon regard se perdait sur le corps de la jeune femme avant de venir plonger celui-ci dans le sien « Je ne veux pas avoir des soucis après mais je sais que tu tiens à ce que tout le monde soit clean ici mais hier une personne avait de la drogue et Everleigh n'a rien dit » Je fronçais les yeux, je me demandais si j'avais bien compris.. Everleigh savait très bien que je ne supportais pas cette merde, pour moi ce n'était qu'une façon de se détruire petit à petit et de se rendre minable. Je passais une main sur mon visage avant d'aller vers mon bureau, je me demandais aussi pourquoi cette jeune femme face à moi venait tout me déballer comme ça en un instant au lieu de couvrir Ever. « Je vais régler ça, quand tu vas voir si Ever est arrivée et tu me l'envoie de suite... On se reverra tout à l'heure, il y a des choses que je dois voir avec toi... » Je la regardais partir avant de soupirer « Ferme-là c'est pas le moment... » Je l'entendais rire à mes côtés, je l'entendais me dire que c'était marrant. Pff tu parles, je serrais le poing avant d'entendre frapper à la porte.

Une fois la porte ouverte, j'observais la jeune femme « Tu as demandé à me voir il paraît ? Tu voulais me parler de quelque chose en particulier ? » Je soupirais légèrement avant de lui faire voir la chaise face à moi, la connaissant comme je la connaissais, je savais très bien qu'elle devait se poser des questions sur ce qu'il se passait. Je soupirais légèrement avant de me mettre un peu mieux dans mon fauteuil sans pour autant la lâcher du regard « Oui je voulais te parler... On est venu me rapporter un petit truc qui ne me plaît guère et je suis sûr que tu sais de quoi je parle... Il y a des choses que je ne tolère pas et d'après ce que j'ai compris tu as enfreint une règle... » Je continuais de l'observer avant de détourner le regard sur un papier sur le bureau, il fallait absolument qu'elle m'explique et surtout que je reste calme même su ça n'allait pas être simple.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Ven 31 Jan - 18:30

Me faire convoquer par Liam à peine arrivée au boulot n'est jamais bon signe mais cette fois, j'ai une petite idée de ce dont il veut me parler même si j'espère qu'il n'en sache rien. En même temps, s'il veut effectivement que je m'explique au sujet de ce qu'il s'est passé la veille, je le ferais et il ne sera pas déçu du voyage.

Il paraît que beaucoup sont effrayés par l'idée d'être convoqué de si bon matin par leur patron. Pour ma part, je m'en fiche. Liam ne me fait pas peur et puis je sais qu'il a plus besoin de moi que moi j'ai besoin de lui. Même si j'aime bosser dans ce temple de la luxure où j'ai accès à autant de partie de jambe en l'air que je le souhaite, perdre cet emploi ne me ferait rien. En même temps, peu de chose me touche à présent, de ce fait, on peut dire que je suis comme lui.
Quand il m'indique la chaise en face de son bureau, je m'y assois tranquillement sans sourciller. J'attends qu'il ouvre enfin la bouche et quand il le fait, un sourire se dessine sur mon visage. Ainsi j'avais raison, quelqu'un est venue le renseigner sur la veille. Sans me départir de mon sourire, je me penche vers le bureau afin de lui répondre. « Et un client insulté par une fille, tu le tolères ? Non parce que si ça ne te fais rien d'avoir des clients importants qui se font insulter, tu n'as qu'à me le dire et la prochaine fois, je le mettrais dehors. » J’élargis mon sourire faussement avant de me remettre au fond de ma chaise et de croiser les jambes.
Négligemment, je scrute la pièce du regard avant de fixer mes yeux sur mon patron. « Sinon, en ce qui concerne la règle que j'ai soit disant enfreint, j'aimerais que tu sois un peu plus explicite et que tu me dises ce qu'on t'a raconté. Parce que tu comprends, sans avoir toutes les données en ma possession, je ne peux pas me défendre. Ensuite, tu me diras qui est venue te voir. Après tout si une des filles, car je suppose qu'il s'agit d'une fille rêvant de mettre le grand Liam Sylfiter dans entre ses cuisses qui est venue te parler, se permet de me court-circuiter, qui dit que la prochaine fois, elle n'ira pas voir la police ? Alors par précaution, je m'occuperais d'elle.
Je parais calme. Ma voix n'a pas monté de volume ceci dit, mon ton s'est fait plus enjôleur en évoquant le fait que j'allais m'occuper de la moucharde. Ho je ne vais pas la supprimer ou autre mais je peux lui enlever des clients, sachant que la plupart des personnes se prostituant pour nous ne le font pas de bon cœur mais pour survivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Mer 5 Fév - 12:38

Il y avait des choses que je ne supportais pas et la drogue en faisait partie. Il était hors de question pour moi que mes filles en prennent ou du moins à l'extérieur du bar, je m'en foutais un peu on va dire mais à l'intérieur c'était tout autre chose. Quand la jeune femme était venu me voir pour me dire que la veille il y avait eu de la drogue qui avait circulé dans le bâtiment. Je n'avais pas cherché à savoir ce qu'il s'était passé et avait fini par demander à Everleigh de venir de suite me voir. Elle était au courant de tout et d'après ce que je savais, elle était responsable de tout ça. Quand elle arriva dans le bureau mon regard alla sur son corps si parfait avant de soupirer légèrement et de prendre la parole. Je me doutais qu'elle était au courant de ce que je lui voulais et je savais très bien comme tout ça aller se finir...« Et un client insulté par une fille, tu le tolères ? Non parce que si ça ne te fais rien d'avoir des clients importants qui se font insulter, tu n'as qu'à me le dire et la prochaine fois, je le mettrais dehors. » Je regardais la jeune femme sans rien afficher sur mon visage, elle savait très bien que ce n'était pas une chose que je tolérais mais pour le moment on était pas là pour parler de ça. On était là pour parler du fait qu'il y avait eu de la drogue dans le bar.

« Sinon, en ce qui concerne la règle que j'ai soit disant enfreint, j'aimerais que tu sois un peu plus explicite et que tu me dises ce qu'on t'a raconté. Parce que tu comprends, sans avoir toutes les données en ma possession, je ne peux pas me défendre. Ensuite, tu me diras qui est venue te voir. Après tout si une des filles, car je suppose qu'il s'agit d'une fille rêvant de mettre le grand Liam Sylfiter dans entre ses cuisses qui est venue te parler, se permet de me court-circuiter, qui dit que la prochaine fois, elle n'ira pas voir la police ? Alors par précaution, je m'occuperais d'elle.  »Je laissais mon regard sur la jeune femme avant de soupire une nouvelle fois. Mais il était hors de question que je lui donne le nom de la jeune femme, pour ce qui est de ce qu'elle disait concernant la police tout était possible et ça j'allais m'en occuper moi-même « Pour ce qui est de la fille qui a insulté un des clients, je crois que c'est à toi de t'en occuper à moins que tu ne sois plus capable de t'occuper des filles, dans ses cas là, je ferais ce qu'il faut »

J'étais persuadé qu'elle était celle qu'il fallait pour les filles mais si pour elle cela commencer à être trop difficile ou qu'elle voulait autre chose, je finirai par prendre les mesures nécessaire. « Sinon oui c'est une des filles qui est venu me parler de tout ça... pour le reste je m'occuperai d'elle directement. Pour en revenir à cette histoire, j'aimerai que tu m'expliques pourquoi de la drogue a circulé dans le bar ? Tu sais très bien que c'est une chose que je ne supporte pas et comment ça se passe quand ça arrive » Je laissais mon regard sur elle attendant qu'elle me dise tout ce qui a à dire.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Ven 7 Fév - 23:26

Je sais que Liam aime qu'on lui réponde rapidement mais par pur esprit de contradiction, je m'amuse à faire durer le suspense. Je me délecte même du fait qu'il dise que c'est mon rôle de m'occuper des problèmes entre les filles et les clients. Je sens que je vais prendre un malin plaisir à lui raconter ce qu'il s'est passé. Après tout, je gère peut-être ses filles mais il ne sait pas vraiment ce que cela implique.
Ensuite, quand il me conforte dans l'idée que c'est une fille qui est venue lui parler, je penche légèrement la tête tout en souriant de manière narquoise même s'il refuse de me donner le nom de la fille qui m'a dénoncé. Il sait très bien que j'arriverais à savoir de qui il s'agit, que se soit par une autre fille ou par un gars ou bien encore par l'attitude que cette personne aura.

Avant de lui répondre, je soupire exagérément, comme si cette conversation m'ennuie. A bien y réfléchir, cette conversation m'ennuie réellement. « Liam. Liam. Liam. Que crois-tu que je fasse au quotidien ? N'as-tu donc pas compris que les deux histoires sont liées ? » Je m'amuse de nouveau à le provoquer et sans être vaniteuse, je crois que j'y arrive très bien. Décroisant mes jambes, je me lève lentement avant de me diriger vers une des fenêtres pour regarder ce qu'il se passe dehors. N'ayant rien d'intéressant à voir, je m'appuie dos au mur, une jambe pliée, ce qui remonte légèrement ma jupe.
 « Je ne sais ce que ta 'source' t'as raconté mais je crois qu'elle n'avait pas toutes les infos alors permet-moi de te l'énoncer. » Je jette un regard en coin à Liam, tout en continuant de sourire narquoisement. « Alors voilà, tout commence par des cris. Si tu avais été là, tu les aurais entendus mais bon. Bref, ces cris venaient d'une des chambres. En y arrivant, je vois une fille, que tu as soigneusement choisi, en pleine crise d'hystérie et de manque ainsi qu'un client mécontent. La fille insultait le client, le client faisait de même, ce n'était pas joli à entendre. Histoire de calmer le client, je lui ai gracieusement offert les services de deux filles pour le prix d'une. » Je marque une pause dans mon récit. Je sais que ça énervera sûrement Liam que je prenne autant de temps pour lui relater un fait qui pourrait me prendre moins de temps mais c'est comme ça.

Une nouvelle fois, je quitte ma place et cette fois, je me dirige vers son mini-bar et je me sers un verre sans sa permission avant de m'appuyer contre ce premier. Buvant une gorgée du liquide ambré, je ne quitte pas Liam du regard avant de poursuivre mon récit palpitant. « Comme le stipule mon contrat, je me suis donc occupé de satisfaire le client mais il restait le problème de la fille. Il fallait bien la calmer si je ne voulais pas que les flics débarquent. Mon problème était le suivant : comment calmer une fille en pleine crise de manque ? En la shootant. Donc, j'ai demandé à un des gars, très charmant et très doué au passage, je referais appel à lui dans la journée je pense, de m'aider à amener la fille dans mon bureau pendant que je me mettais à la recherche d'une dose pouvant la faire dormir. » Je pose une nouvelle fois mon regard sur Liam avant de m'approcher de son bureau et de me pencher vers lui délibérément prenant une voix des plus chaudes pour terminer ma petite histoire. « Alors certes, j'ai enfreint une règle mais les règles sont faites pour être transgressées. Sinon, tu ne serais pas un proxénète de seconde zone. » Peut-être que j'ai été un peu trop loin à la fin mais je m'en moque. Liam ne peut rien contre moi. Je suis son égal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Mar 11 Fév - 12:04

Souvent on me dit que la vie ressemble à un long fleuve tranquille dans sa simplicité d'être que les mauvaises choses n'arrivent qu'aux personnes qui le méritent mais ai-je mérité de voir ma famille se faire assassiner par un malade ? Je ne pense pas à l'époque je n'étais pas ce que je suis aujourd'hui, je sais que j'ai changé, je sais que je ne suis pas quelqu'un de bien mais je m'en fiche et ici c'est comme je veux et pas autrement. Alors que je prenais la parole tout en regardant la jeune femme face à moi. Elle était séduisante, je ne pouvais pas le nier mais une chose que je détestais chez elle était sa façon d'être, de vouloir être au-dessus de tout comme si pour elle chaque histoire n'avait de sens qu'en partie, que le reste n'était pas important.  « Liam. Liam. Liam. Que crois-tu que je fasse au quotidien ? N'as-tu donc pas compris que les deux histoires sont liées ? » A ce moment précis je fronçais les yeux, je ne voyais pas où elle voulait aller mais encore plus je détestais la voir être ainsi. J'avais parfois cette impression qu'elle ne voulait qu'une chose me provoquer comme elle le faisait toujours. Je la suis du regard alors qu'elle va vers la fenêtre avant de se retourner et de s'appuyer contre le mur, je soupirais légèrement sans pour autant répondre à sa première phrase.

 « Je ne sais ce que ta 'source' t'as raconté mais je crois qu'elle n'avait pas toutes les infos alors permet-moi de te l'énoncer. » ….. « Alors voilà, tout commence par des cris. Si tu avais été là, tu les aurais entendus mais bon. […....] Histoire de calmer le client, je lui ai gracieusement offert les services de deux filles pour le prix d'une. » J'écoutais la jeune femme avec attention malgré tout, tout ce que j'entendais ne me plaisait guère, je ne voulais pas prendre la parole pour le moment, je voulais en savoir plus sur toute cette affaire, il fallait dire que tout était possible mais même si elle avait fait ça pour le bien du bar, il était hors de question pour lui de voir de la drogue dans son bar. « Comme le stipule mon contrat, je me suis donc occupé de satisfaire le client mais il restait le problème de la fille [...] je referais appel à lui dans la journée je pense, de m'aider à amener la fille dans mon bureau pendant que je me mettais à la recherche d'une dose pouvant la faire dormir. » Je regardais toujours la jeune femme sentant monter la colère un peu plus en moi mais ce fut le bouquet quand elle prit une nouvelle fois la parole« Alors certes, j'ai enfreint une règle mais les règles sont faites pour être transgressées. Sinon, tu ne serais pas un proxénète de seconde zone. »

Cette fois-ci, elle avait été trop loin, je me levais rapidement venant me mettre face à elle et l'attrapant par les cheveux et tirant légèrement en arrière. Je m'en fichais de la suite et de ce qu'elle pouvait faire par la suite, pour le moment même si la colère était bien présente, je n'étais pas encore au bout des choses. « Un conseil Everleigh, ne t'amuse pas à ce petit jeu avec moi... T'es loin de me connaître donc je serais toi, je fermerai ma bouche au lieu de sortir des conneries... Les règles sont les règles et ici elles ne doivent pas être transgressé que tu sois d'accord ou non, j'espère que tu as bien compris... Et au lieu de fournir de la merde aux filles, il y avait d'autres moyens, je m'en branle de perdre une pute parce qu'elle se drogue... des filles, il y en a plein les rues... » Je restais à la tenir par les cheveux serrant un peu plus fort avant de la lâcher et de faire quelques pas dans la pièce. « T'as beau être ce que tu es... Ici c'est moi qui est le dernier mot que tu sois d'accord ou pas, j'espère que tu as bien compris... » Je passais une main dans mes cheveux avant de soupirer légèrement essayant de garder mon calme, pour une fois je faisais preuve de bon sens mais jusqu'à quand... bonne question....

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Mar 11 Fév - 19:14

Plus j'avance dans mon récit sur ce qu'il s'est passé la veille, plus je sens grandir la colère de Liam. Cela me réjouit. Ne me demandez pas pourquoi, c'est comme ça. J'aime mettre cet homme à bout, j'aime savoir jusqu'où il pourrait aller si bien que lorsqu'il s'avance vers moi rapidement et qu'il empoigne ma chevelure, me tirant en arrière, ma seule réaction, outre la légère surprise, est de sourire. Oui, je souris, comme si je viens de triompher alors que je sais que la bataille ne fait que commencer.
Je l'écoute me dire de ne pas m'amuser à ce petit jeu avec lui. Ha bon ? Pourquoi ? J'aime bien moi. Il n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est en colère mais il a d'autres projets alors ça ne sera pas pour cette fois. Dommage, commencer la journée par une bonne dose de sexe brutal avec lui me conviendrait parfaitement. Lorsqu'il me lâche, je suis déçue. Je m'attendais à mieux de sa part, surtout après l'avoir ainsi provoqué. « Mais toi non plus tu ne me connais pas Liam. Tu crois qu'un petit proxénète de bas étage dans ton genre me fait peur ? Reviens sur terre un peu. Rien de ce que tu peux dire ou faire ne me fais peur. » J'ai parlé encore plus froidement que d'habitude. Certes, je ne le connais pas mais la réciproque est également vrai. Il ne sait pas ce que j'ai vécu, ce que j'ai fait. Il ne sait rien de mes 25 premières années de vie.

Je m'approche de lui, le regard dur et froid. Arrivée à sa hauteur, je ne le lâche pas du regard, l'affrontant sans peur. « La vérité, c'est que tu m'as embauchée pour m'occuper des filles mais aussi des gars et c'est ce que je fais. Tu ne sais rien de ce qu'être une pute signifie mais moi, moi je le sais. Baiser des mecs dans ton genre, baiser des mecs aux envies contraires aux siens, avoir besoin de s'évader pour faire ce boulot, je sais ce que c'est alors touche à un seul cheveu de la fille et je te jure que je te pourri la vie et qu'accessoirement, bien que tu t'en fiches, tu pourras dire adieu à mon corps de rêve qui te fait si envie. » Je toise une dernière fois Liam avant de soupirer et de me diriger vers la porte.
La main sur la poignée, je me retourne une dernière fois vers Liam. « Une dernière chose mon beau, si je dois encore droguer une fille pour la calmer, je le ferais. Si tu as un problème avec ça, tu n'as qu'à me virer mais tu ne trouveras jamais quelqu'un acceptant de faire ce que je fais. Je suis la meilleure pour ça et tu le sais très bien. » Un sourire coquin se dessine sur mes lèvres au moment de reprendre la parole. « Maintenant, tu m'excuseras, je dois faire mon boulot et tu as un pute à satisfaire. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Ven 14 Fév - 11:46

Elle a beau dire qu'elle me connaît, c'est faux, personne ne me connaît et moi-même je ne me connais pas... C'est comme ça... La voir sourire alors que je lui tire les cheveux tout en prenant la parole ne me fait ni chaud ni froid, je sais qu'elle joue un jeu et qu'elle ne veut qu'une chose... Elle sait me mettre en colère, elle sait le faire mais est-ce bien raisonnable de le faire, je ne crois pas... Elle ne m'a jamais vu réellement en colère... Ce n'est pas la colère que l'on peut avoir face à une personne désagréable ou autre, non c'est cette colère qui vous prends aux tripes, qui vient vous chercher au plus profond de votre être et qui explose en une seconde et peut vous faire commettre un acte irréparable. Après avoir pris la parole, je finis par la lâcher, j'essaye de rester calme mais je ne le suis pas à l'intérieur, je l'entends lui... il me dit de lui faire du mal, de faire ce qu'il a fait mais je fais semblant de ne pas l'entendre mais il est là ancré au plus profond de moi, je sens ses mains sur moi m'obligeant à faire ce qu'il veut de moi mais est-ce bien... Ce ne distingue plus le bien du mal... Mais non il faut que je me contrôle et mon regard se pose une nouvelle fois sur la jeune femme alors qu'elle prend une nouvelle fois la parole« Mais toi non plus tu ne me connais pas Liam. Tu crois qu'un petit proxénète de bas étage dans ton genre me fait peur ? Reviens sur terre un peu. Rien de ce que tu peux dire ou faire ne me fais peur. » Un sourire s'affiche sur mes lèvres, elle ne connaît rien de ma vie comme je ne connais rien de son passé mais ça... ça peut s'arranger, je peux tout savoir si je le veux..

« La vérité, c'est que tu m'as embauchée pour m'occuper des filles mais aussi des gars et c'est ce que je fais. Tu ne sais rien de ce qu'être une pute signifie mais moi, moi je le sais. Baiser des mecs dans ton genre, baiser des mecs aux envies contraires aux siens, avoir besoin de s'évader pour faire ce boulot, je sais ce que c'est alors touche à un seul cheveu de la fille et je te jure que je te pourri la vie et qu'accessoirement, bien que tu t'en fiches, tu pourras dire adieu à mon corps de rêve qui te fait si envie. » Mon regard était toujours posé sur la jeune femme avant que j'éclate de rire, franchement elle croyait quoi... Que je ne ferai rien à cette fille et qu'elle allait pouvoir faire de ma vie un enfer... Je crois que l'enfer est mon repère, c'est là-dedans que je suis le plus heureux, c'est dans cet enfer que je vie comme je le veux. Quand elle se retrouve devant la porte, je la toise du regard avant de détourner le regard pour attraper la bouteille de whisky, de me servir un verre et de le boire d'une traite.« Une dernière chose mon beau, si je dois encore droguer une fille pour la calmer, je le ferais. Si tu as un problème avec ça, tu n'as qu'à me virer mais tu ne trouveras jamais quelqu'un acceptant de faire ce que je fais. Je suis la meilleure pour ça et tu le sais très bien. » Mon regard se posa sur Everleigh, c'était une des choses que j'aimais chez elle, elle croyait vraiment être la meilleure, dans un sens elle n'avait pas tord mais tout le monde est remplaçable...« Maintenant, tu m'excuseras, je dois faire mon boulot et tu as un pute à satisfaire. » .

Je vins à poser mon verre sur le petit meuble avant de me rapprocher lentement d'elle et la poussant contre la porte fermée. Ma main se positionna sur sa gorge venant à serrer lentement alors que je venais de plonger mon regard dans le sien « Tu sais quoi fais de ma vie un enfer, amuse toi à ça... mon quotidien est un enfer et c'est mon monde...donc ça ne me fera que plus plaisir... Je ne connais peut-être pas ton passé mais méfie toi de l'eau qui dort Everleigh... » Ma main se serra un peu plus autour de sa gorge alors que mon regard changeait de tout au tout, il était là en moi, il disait de la tuer, de passer à l'acte, il avait toujours voulu ça au fond et peut-être l'avais-je déjà fait mais ça ça reste un secret entre lui et moi. Mon regard était toujours planté dans celui de la jeune femme sans que je lâche mon emprise sur sa gorge si délicate. Puis d'un geste rapide sans la lâcher, je la fis bouger pour venir la pousser avec force sur le canapé du bureau avant de me retourner pour prenant une chemise qui était posée sur un cintre. Je retirais mon t-shirt laissant voir mon dos et le fameux poème sombre qu'il y avait écrit où plutôt gravé, je ne savais pas trop si elle l'avait déjà vu où non et pour le moment je m'en foutais royalement. Je mis ma chemise avant de me retourner alors que je boutonnais celle-ci lentement « En ce qui concerne les règles ça restera comme je l'entends que tu le veuilles ou non... Et je ne crois pas t'avoir dit de partir et que j'avais un truc à faire avec l'une ou l'un des employés... »

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Lun 17 Fév - 18:18

Je ne sais pourquoi mais j'aime la tournure que prend la ''discussion''. Il y a toujours eu une sorte de rapport de force entre nous. Malsain, je le concède mais c'est ce qui fait qu'on fait du bon boulot ensemble. Son éclat de rire tandis que je lui promets de lui pourrir la vie s'il touche à un cheveu de ma petite protégée ne me fait ni chaud ni froid. Après tout, qui n'éclaterait pas de rire devant une fille qui vous menace ?
La main sur la poignée, je m'apprête à quitter ce bureau en n'étant qu'à moitié satisfaite quand je suis poussée contre la porte et que la main de Liam se referme sur ma gorge. Je déglutis difficilement pendant qu'il me parle. Bien que la douleur soit présente, je tente tant bien que mal de ne rien montrer, gardant un regard glacial à son égard. Quand il me ''jette'' sur le canapé, je souris, m'attendant à une étreinte torride et bestiale qui n'arrivera pas. Je pousse un soupir de frustration tandis qu'il retire son t-shirt. Je me redresse donc, massant ma gorge endolorie. Inutile que je reste affalée sur le canapé alors qu'il ne se passera rien. Ceci dit, je ne sais pourquoi mais cet acte de violence de sa part envers moi m'a émoustillée et j'ai une furieuse envie de satisfaire mon envie de sexe.
Je quitte de ce fait ce foutu canapé pour me remettre près de la porte tandis qu'il se retourne et m'adresse une nouvelle fois la parole. « Les règles, tu n'as que ce mot à la bouche mais je te l'ai dis, tu as beau être le patron, si je dois droguer une fille ou un gars à nouveau, je le ferais sauf bien sur si c'est ta pétasse qui fait une crise, là, promis, je te l'envoie directement pour que tu la baises jusqu'à plus soif. » Je lui lâche un magnifique faux-sourire avant d'entrouvrir la porte. « Ensuite, j'ai dis ce que j'avais à dire, tu m'as dis ce que tu avais à dire, fin de la discussion donc je me casse. Et pour finir, je sais très bien que tu vas te taper ta chère pétasse pour la récompenser alors plus vite tu la feras hurler de plaisir, plus vite elle pourra satisfaire des clients. » Je pourrais sortir, réquisitionnée un mec ou même une fille, non un mec, c'est mieux, pour qu'il satisfasse ma libido mais quelque chose me dit de rester, que malgré mes dires, cette discussion n'est pas terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Mar 25 Fév - 9:50

Elle n'avait pas tort, j'avais souvent le mot règle dans la bouche mais c'était normal, s'il n'y avait pas de règles, le monde serait une anarchie et dans ce milieu ça serait encore pire. Je regardais la jeune femme dans le canapé, j'aurais pu être pire en lui serrant la gorge, je sais que j'aurai pu la tuer, j'en avais envie, cela me procurer pas mal de sensation de très bonnes sensations même. Je ressentais de plus en plus ce mal en moi, il me prenait aux tripes et j'avouais que j'aimais de plus en plus ce qu'il se passait. Plus je la regarde plus j'ai l'impression qu'elle aime ça, qu'elle aime ce qu'il se passe, à croire qu'elle est complètement maso mais bon elle ne sait pas ce que je suis, elle ne sais pas ce que je suis capable de faire et il ne vaut mieux pas qu'elle ne le sache. Il est vrai que je ferai tout par contre pour découvrir qui elle est réellement enfin ce que je veux surtout c'est surtout en apprendre le plus sur elle. Mon regard reste sur elle avant de me retourner pour venir changer de chemise. Je ne dis pas un mot avant de la voir se lever du coin de l'oeil pour revenir vers la porte. Je me retourne complètement pour la regarder « Les règles, tu n'as que ce mot à la bouche mais je te l'ai dis, tu as beau être le patron, si je dois droguer une fille ou un gars à nouveau, je le ferais sauf bien sur si c'est ta pétasse qui fait une crise, là, promis, je te l'envoie directement pour que tu la baises jusqu'à plus soif. » Je fronçais les yeux alors qu'elle ouvrait la porte tout en soupirant, elle ne manquait pas d'air.

 « Ensuite, j'ai dis ce que j'avais à dire, tu m'as dis ce que tu avais à dire, fin de la discussion donc je me casse. Et pour finir, je sais très bien que tu vas te taper ta chère pétasse pour la récompenser alors plus vite tu la feras hurler de plaisir, plus vite elle pourra satisfaire des clients. » Je soupirais une nouvelle fois avant de m'approcher d'elle lentement et de poser ma main sur la porte et de la claquer rapidement puis je fermais la porte à clé avant de poser mon regard dans le sien « Oui je n'ai que ses mots à la bouche mais sache Everleigh que s'il n'y avait pas de règles ici ça serai le bordel... » Ma main glissait le long de son bras pour venir glissait sur sa cuisse avant d'atteindre son intimité pour venir la titiller pendant quelques secondes tout en laissant mon regard dans le sien « Autre chose Everleig... Ma pétasse comme tu dis est devant moi et je suis entrain de la caresser » je restais un moment comme ça avant de m'écarter d'elle pour revenir à mon bureau. Je la provoquais et j'aimais ça maintenant je n'avais qu'une envie que cette conversation se termine.

Je restais un moment à la regarder avant de passer une main dans mes cheveux avec un léger sourire « Aller comme tu dis tu as du boulot alors tu peux partir et pas besoin de m'envoyer quelqu'un, je ne veux voir personne et encore moins la fille qui est venu me rapporter ce qu'il s'est passé ! »

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Mer 26 Fév - 17:58

Je sais que je devrais arrêter de pousser Liam dans ses derniers retranchements mais j'aime trop le mettre en colère. Je ne sais pas, ça doit sûrement me mettre de bonne humeur et là, j'ai vraiment besoin de me mettre d'une humeur plus joyeuse. Commencer la journée par une visite dans ce bureau a tendance à me mettre sur les nerfs.
J'écoute Liam me répondre que sans règle, ça serait le bordel ici. Bizarrement, un léger rire moqueur se fait entendre. Vraiment, ça serait le bordel dans ce bordel sans règle ?  « Mais il me semble que c'est déjà un bordel non ? » J'avoue, jouer sur le double sens du mot est facile mais c'est tellement tentant de le titiller. De toute façon, quoi qu'il dise, ses règles, j'en fais ce que je veux. N'y a-t-il pas des exceptions à tout ? Bien sur que si et droguer une toxico en manque est une exception. Après tout, ce n'est pas mon soucis à moi.
J'occulte complètement le fait qu'il ne soit qu'à quelques centimètres de moi et que je sens la chaleur de son corps Bien que ça ne soit pas évident. Sa main sur ma peau me fait frémir mais je sais que je ne dois rien laisser paraître. La magie de l'instant cesse dès qu'il se met à dire que sa pétasse est devant lui et qu'il la caresse. Sans délicatesse, je pose mes mains sur ses épaules et le repousse de toute mes forces avant de remettre mes vêtements en place, dignement. « Pétasse est me correspond assez bien puisque ça désigne une pute mais tu oublies une chose, je ne peux être ta pétasse car je ne suis pas à toi. Ce corps, que tu as juste effleuré, n'appartient qu'à nul autre que moi. Je suis la seule à décider de qui peut le toucher donc, je ne suis pas ta pétasse. » Je regarde Liam, un sourire aux lèvres.
Je le regarde retourner derrière son bureau. Cool, je vais enfin pouvoir prendre l'air. Je déverrouille la porte tandis qu'il me rappelle que j'ai du boulot et que ce n'est pas la peine de lui envoyer quelqu'un. Je me retourne vers lui, un sourire en coin avant de prendre la parole. « Je savais que je t’excitais mais je ne savais pas que c'était au point qu'un simple effleurement de mon intimité te fasse jouir. Tu deviens vraiment de plus en plus précoce avec l'âge normalement, c'est l'inverse qu'il se passe. » J'éclate de rire, même si je sais que je risque de le payer cher tôt ou tard. « Bon, c'est pas le tout mais comme tu l'as dit, j'ai du boulot et si toi tu es satisfait, ce n'est pas mon cas alors avant de m'occuper de la paperasse, j'ai bien envie de me faire un client ou deux, histoire de compenser. » Quitte à devoir payer mon impertinence, autant faire les choses bien.
Je quitte le bureau avant que Liam décide une nouvelle fois de claquer la porte pour ne pas que je sorte. Une fois dans le couloir, je sens la tension redescendre légèrement, ce qui m'arrange pour tout dire. A présent, il ne me reste qu'à voir la journée défiler avant de pouvoir me détendre complètement une fois chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam Ven 7 Mar - 16:32

Plus le temps passait, plus je me retrouvais dans une situation qui ne me plaisait guère et je savais très bien ce que cela voulait dire, je n'avais pas envie que mes vieux démons se pointent et que cela finisse mal. Plus je regardais la jeune femme, plus je savais que je pouvais si je ne me contrôlais pas la tuer et ce n'était pas bon pour moi mais aussi pour pas mal d'autre chose. J'observais la jeune femme alors que j'étais retourné à ma place, j'avais écouté tout ce qu'elle avait eu à dire et j'avais serré le point alors qu'elle attaqué un point sensible mais je préférai ne rien relever pour le moment. Je me levais rapidement passant à côté de la jeune femme sans la regarder puis je me servis un verre de whisky que je bus d'une traite avant de me retourner pour la regarder une énième fois alors qu'elle continuait à prendre la parole, son rire m'avait transpercé de part et d'autre sentant un peu plus le feu de la colère montait en moi mais je restais de marbre, j'essayais de ne rien lui faire voir « Allez calme toi... Regarde là ! Elle n'est rien pour toi qu'une de ses filles qui te sers à t'envoyer en l'air » Je respirais lentement alors que je me servais un deuxième verre, il était en moi et il avait raison, il ne fallait pas que je m'énerver plus envers elle, ça ne servait à rien à part la satisfaire un peu plus dans ce qu'elle était et ce qu'elle voulait.

« Oui tu as raison, y'a bien un ou deux clients qui vont aimer jouer avec toi.. Aller amuse toi bien Everleigh » Mon regard restait sur elle alors qu'elle quittait le bureau tout en souriant, j'attendais un petit moment avant de venir à la porte pour voir le monde qui s'y trouvait avant de la voir et de lui sourire. J'attrapais ma veste et je pris soin de fermer le bureau et de descendre au bar pour gérer un peu tout. Quand je passais à ses côtés, je fis un signe de tête à la jeune femme tout en sifflotant avant de me retrouver au bar et de discuter avec un peu tout le monde pour voir si tout aller bien.


FIN

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam

Revenir en haut Aller en bas

Ho c'est bon, il n'y a pas mort d'homme {Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Hors-jeu :: Archives Rps-