AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Mar 5 Aoû - 18:37

Cela faisait un moment que je pensais à ce que m'avait dit ma sœur mais comme toujours j'étais bien trop fier pour faire le premier pas. J'avais toujours cette rancoeur envers lui, pour moi il était tout autant responsable que ma tante pour le faire de m'avoir enfermé dans cet endroit froid et blanc. Certes je n'étais pas spécialement quelqu'un de bon mais avec l'aide de ma famille j'aurai pu m'en sortir mais ce n'était pas le cas. Leur choix avait été de m'envoyer loin d'eux et pour cela je leur en voulais tout simplement. Aujourd'hui, alors que je savais pour le petit, je ne voulais pas qu'il soit en danger et même si je m'étais mis en danger en me présentant lors de l'élection tout était réfléchi. Je voulais que le tueur me voit pour que je puisse prendre les devant et le tuer moi-même. La matinée, je l'avais passé au black pour faire les commandes avant de rentrer à la maison seul, je n'avais pas envie de rester là-bas, j'avais besoin de me retrouver seul pour réfléchir à pas mal de chose, en ce moment ma vie n'était pas vraiment ce qu'on pouvait dire très attractif, c'était étrange quand même surtout quand on voyait que j'avais tout en main pour m'amuser mais je n'en ressentais pas le besoin, peut-être parce que j'avais déjà fait le tour de tout le monde j'en savais rien. Une fois à la maison, je pris la direction de la douche avant de me commander un truc rapide à manger, j'avoue qu'aujourd'hui j'avais un peu la flemme de faire quoi que ce soit bien que la maison était impeccable, je ne supportais pas le désordre c'était plus fort que moi. Il n'était pas loin de 13 heures quand mon repas arriva, comme toujours j'avais pris de trop pour en avoir le soir et encore vu la quantité que j'avais pris il y en aurait pour le lendemain. Enfin, j'avais tout posé sur la table et je m'étais pris une bière m'installant sur le canapé pour regarder un peu les infos. Il n'y avait rien de bien interessant du moins c'était ce que je pensais, toujours la même chose, toujours les même informations, cette guerre qui dirait depuis des années. Je soupirais légèrement avant de me lever et d'aller vers la table ou j'ouvris un peu ce que j'avais commandé, il y avait pas mal de chose toutes différentes, spécialement des plats irlandais c'était parfais pour moi. Alors que je venais de commencer à manger, j'entendis frapper, je soupirais légèrement tout en me demandant qui pouvait être là. Je n'attendais personne et c'était étrange que quelqu'un vienne me rendre visite, je fronçais les yeux avant d'aller ouvrir. Alors que la porte s'ouvrait sur la personne, je fus assez surpris de voir la personne qui se trouvait face à moi, surtout que cela faisait 10 ans si ce n'est plus que je ne lui avais pas parlé. Je restais à le regarder un peu « Eoin ?! Qu'est-ce que tu viens faire ici ? » Bon oui j'étais surpris et je n'allais pas non plus le cacher, pour le moment j'avais un ton neutre mais à l'intérieur ce n'était pas pareil.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Eoin Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Dreamy & Tumblr
Age : 32 YO
Emploi/Etudes : D.I.
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Ven 8 Aoû - 20:15


Eoin regarda autour de lui en soupirant. Son bureau était… Un bordel sans nom et surtout, sans fin. Son chef lui avait bien fait la réflexion, quelques fois. Sans guère de succès. Mais comme le jeune homme le faisait très justement remarquer, c’était un bordel organisé. De toute façon, le plus important était dans un tiroir, tout près de lui, et n’en bougeait qu’avec lui : sa plaque, son arme de service, et des photos de sa famille. Elle, leur fils, sa sœur et Liam. L’ouvrant, il prit une photo de son frère et lui. La dernière prise d’eux ensemble. Ils devaient avoir quelque chose comme dix sept ans, peut être dix huit. Il ne se souvenait que trop bien de ce jour. Liam était là sans être là, et Eoin s’était demandé, une énième fois, si ces séjours en hôpital psychiatrique l’avaient réellement aidé autant que ne le prétendait leur tante. Lui-même n’en avait jamais été convaincu, et à présent, la trentaine révolue, il culpabilisait et savait qu’il aurait du se battre plus pour son jumeau. Puis il reposa la photo, près de celle de son petit bonhomme. Pourquoi l’avait il caché à Liam pendant cinq ans ? Croyait il vraiment que les affaires de son frère pouvaient le mettre en danger ? En tous cas, leur sœur ne le pensait pas et avait révélé le pot aux roses. Donc Liam savait et il n’avait même pas tenté de renouer le contact avec Eoin. Ce dernier soupira. Peut être que c’était à lui de faire le premier pas. Se levant d’un bond, il fit un détour par le bureau de son chef, lui expliquant qu’il devait partir plus tôt. Le genre de choses qui n’arrivait pour ainsi dire jamais. Ce qui lui valut donc un accord sans le moindre problème. S’engouffrant dans sa voiture, il roula jusqu’à l’endroit où vivait son frère. Un loft, selon toute vraisemblance. Quand lui-même n’utilisait que peu l’argent de son héritage, il semblait en être autrement pour Liam. Montant les marches quatre à quatre, il arriva finalement devant sa porte. Ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre. Probablement pas un accueil des plus chaleureux. Il ne se leurrait nullement, il savait très bien dans quoi trempait son jumeau. Cependant, il n’était pas là pour cela. Chaque chose en son temps. Prenant une grande inspiration, il toqua à la porte. Il entendit des pas et la porte s’ouvrit sur Liam. Même après toutes ces années, il restait toujours surpris pendant quelques fractions de secondes lorsqu’il se retrouvait en face de sa copie conforme. Qui, pour l’heure, semblait très surpris de le voir là. Ce qu’il faisait là ? Excellente question, lui-même n’était pas vraiment sûr de la réponse. Sans laisser à Liam le temps de réfléchir, il pénétra dans l’appartement, y jetant un regard circulaire. Pas vraiment dans ses gouts. Il aimait plus ce qui était dans le style spartiate. « Il faut qu’on parle. » répondit il d’une voix atone. Il se retourna et fit face à Liam. « Tu es mon frère après tout. Ce n’est pas parce que tu me hais que c’est la même chose pour moi. » Il espérait réellement se tromper, il espérait, presque avec désespoir, que Liam allait le détromper, mais la lueur glacée dans les yeux si identiques aux siens, disait clairement autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Mar 12 Aoû - 6:53

Il y a des choses que l'on ne peut pas contrôler mais pour d'autre il est difficile de faire abstraction surtout quand on regarde ce que cela à donner. Je pensais que rien ne pouvait séparer notre famille et pourtant, nos parents et notre frère étaient mort, ma sœur avait fait sa vie et Eoin avait fait des choix que je ne comprendrais jamais, pour moi il était tout autant responsable que notre tante dans le fait de m'avoir envoyé dans cet endroit mais au fond avait-il réellement son mot à dire, je n'en savais strictement rien. Enfin je pensais passer une journée tranquille mais quand on frappa à la porte, je ne pus qu'être surpris, je n'attendais personne. Avec un peu de regret, je vins à me lever pour aller ouvrir et là ma surprise fut encore plus grande alors que je me retrouvais face à mon jumeau. Je me demandais ce qu'il venait faire là bien que la révélation de notre sœur devait être pour beaucoup mais aujourd'hui cela ne me regardait pas, il avait fait un choix et puis j'en avais fait un il y a des années maintenant. Je le regardais pénétrer dans le loft avant de fermer la porte « Il faut qu’on parle. » Je me retournais pour le regarder arquant un sourcil, je me demandais de quoi il voulait parler, cela faisait 10 ans qu'on ne s'était pas parlé alors ce changement de situation était des plus étranges. « Tu es mon frère après tout. Ce n’est pas parce que tu me hais que c’est la même chose pour moi. » Je baissais un moment la tête pour relever le regard et avancer vers le canapé. Je ne pouvais pas le détromper sur ce qu'il venait de dire car dans un sens oui je le détestais pour les avoir laissé faire. Cette période n'avait pas été facile pour moi, eux ils étaient ensembles et moi j'étais seul dans cet hôpital sans réels visites. Je soupirais légèrement « Installe toi ! » Je lui fis voir le canapé puis pris place dans le fauteuil tout en laissant mon regard sur lui, j'avais dans un sens hâte de savoir ce qu'il se passe pour qu'il vienne ici pour me parler. « Tu veux parler de quoi ? De ce qu'il s'est passé il y a plus de 10 ans quand tu les as laissé faire ? Ou le fait que tu as caché que tu avais un enfant... C'est vrai qu'avoir un frère fou ça fait mauvais genre dans la famille » Je laissais mon regard sur mon frère avant d'aller chercher deux bières et du coca au cas ou et je tendis une des boissons à mon jumeau, il était peut-être temps pour nous de tout mettre à plat et d'avancer en fonction de ce qu'il pourrait être dit.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Eoin Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Dreamy & Tumblr
Age : 32 YO
Emploi/Etudes : D.I.
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Mer 13 Aoû - 14:47


Hum, clairement, Liam n’était pas ravi de le voir. A quoi aurait il du s’attendre, après tout ? Son jumeau lui en voulait et Eoin pouvait difficilement l’en blâmer. Lui-même s’en voulait. Dix ans, c’était long, pas autant que tous les séjours de Liam en asile, mais cela avait sans doute du faire le même effet à son jumeau. Ou quand il lui avait caché la naissance de son fils. Eoin prit la bière en silence, en buvant une gorgée qui, l’espérait il sans trop d’espoir, allait lui donner le courage qui lui avait manqué toutes ces années. Il s’assit sur le canapé, à la demande de son frère, fixant un long moment la bouteille en verre entre ses mains. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour faire un rapide état des lieux. Les années avaient été clémentes avec Liam, plus qu’avec lui-même. Il existait peut être une justice dans ce monde, finalement. « Je ne sais pas vraiment par où commencer, Liam. » Le début semblait le plus logique, mais c’était clairement le plus douloureux pour tous les deux. Personne ne pouvait comprendre ce qui se passait vraiment entre des jumeaux, spécialement ce qu’on appelait communément de vrais jumeaux. Eux-mêmes se voyaient comme deux parties d’une seule entité. Cela avait il cessé pour Liam ? Lui seul aurait pu le dire, mais il était une période où Eoin aurait pu le dire lui aussi. Visiblement, Liam ne mesurait pas à quel point Eoin souffrait lui aussi de tout cela. « Je n’en ai parlé à personne parce que je voulais les protéger. Lui et sa mère. Gen a simplement été plus perspicace. » Il se garda de lui dire qu’il les avait quittés, voire même plus ou moins abandonnés, pour lui, son frère. Pour élucider la mort de leurs parents et de leur frère aîné. Il ne savait pas trop comment Liam réagirait, probablement s’énerverait il en lui assénant qu’il le rendait responsable. Ce qui n’était absolument pas le cas. Eoin avait fait un choix, et elle ne lui avait jamais pardonné. Lui non plus. Il n’y avait plus rien que le policier ne soit pardonné depuis le tout premier internement de son jumeau. « Je ne suis ni idiot ni aveugle, Liam. Je sais que ton petit business n’est pas toujours très clean. Et très franchement, je m’en fiche du moment que mes collègues ne te tombent pas dessus. Je fais de mon mieux pour les garder loin de toi, mais tu ne brilles pas exactement ta discrétion. » Il n’y avait aucun reproche dans sa voix, c’était seulement un constat. Il soupira, prenant une autre gorgée. Il n’était pas venu pour faire la morale à Liam, encore moins pour se disputer avec lui. Quant à une éventuelle réconciliation, il ne comptait pas trop dessus. En tous cas, pas si vite. « Je ne voulais pas qu’ils t’envoient là bas… » murmura t’il, le regard perdu dans le vide et dans ses souvenirs. « Je ne me suis pas battu autant que je l’aurais du, j’en ai bien conscience. Tu as le droit de m’en vouloir. Je suis ton frère, je n’aurais pas du les laisser t’enfermer là bas. Je t’ai perdu dès l’instant où ils ont fermé la porte. Rien n’a plus jamais été pareil entre nous. » Il termina sa bière, puis posa son regard azur sur Liam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Mer 20 Aoû - 6:16

Quand on regardait ma façon de réagir, on pouvait me prendre pour un abruti d'être ainsi et peut-être que c'était le cas mais le mal qui avait été fait était bien pire que ce que je pouvais ressentir. Certes il n'était pas totalement responsable et peut-être pas du tout au fond mais j'avais pris cela comme une trahison. Je n'avais certainement pas besoin de me retrouver enfermer là-bas. J'avais simplement besoin d'être avec ma famille c'est à dire avec mon jumeau et notre sœur, c'était tout ce que je demandais. Si j'avais été avec eux, tout aurait pu s'arranger mais contrairement à cela, rien ne s'était arrangé bien au contraire, c'était pire même. Je n'avais été que l'ombre de moi-même pendant de nombreuses années avant de devenir celui que j'étais aujourd'hui. Un homme sans sentiments en apparence, qui s'en fou de tout et qui ne cherche certainement pas à être aimé mais bien le contraire. Il était vrai que je cherchais plus à me faire détester qu'autre chose m'enfin... Alors que je regardais mon frère après avoir rapporté à boire, je repris place face à lui attendant qu'il me dise ce qu'il voulait, j'étais légèrement perdu « Je ne sais pas vraiment par où commencer, Liam. » Je laissais mon regard sur lui tout en soupirant légèrement, je n'attendais que de comprendre et de savoir bien que pour le moment je restais sur mes gardes. Oui il était mon frère mais plus encore en étant mon jumeau, celui qui aurait du être ma moitié, mon double mais cela avait changé alors que j'étais enfermé. Oui cela m'avait fait du mal bien plus que je ne pourrais le dire quand cela m'était arrivé, je m'étais demandé pourquoi je n'étais pas mort ce jour-là, pourquoi ce n'était pas moi à la place de notre frère. Enfin c'était ainsi, on n'y pouvait rien du moins pour le moment. « Je n’en ai parlé à personne parce que je voulais les protéger. Lui et sa mère. Gen a simplement été plus perspicace. » J'eus un léger sourire, Gen avait toujours été comme cela et je pouvais aussi comprendre ce qu'il voulait dire en disant qu'il voulait les protéger mais à ce moment précis, je me disais que c'était aussi pour les protéger de moi, je savais ce que j'étais et ce que les gens pensaient de moi. Je baissais la tête lentement avant de relever le regard alors qu'il reprenait la parole « Je ne suis ni idiot ni aveugle, Liam. Je sais que ton petit business n’est pas toujours très clean. Et très franchement, je m’en fiche du moment que mes collègues ne te tombent pas dessus. Je fais de mon mieux pour les garder loin de toi, mais tu ne brilles pas exactement ta discrétion. » J'étais assez surpris de ce qu'il venait de dire, pas le fait qu'il savait ce que je faisais non mais le reste « Pourquoi ? Pourquoi faire cela ? » enfin était-ce vraiment important de le savoir, je ne savais pas trop mais bon.. « Je ne voulais pas qu’ils t’envoient là bas… » Je relevais le regard « Je ne me suis pas battu autant que je l’aurais du, j’en ai bien conscience. Tu as le droit de m’en vouloir. Je suis ton frère, je n’aurais pas du les laisser t’enfermer là bas. Je t’ai perdu dès l’instant où ils ont fermé la porte. Rien n’a plus jamais été pareil entre nous. » J'écoutais une fois de plus mon frère tout en restant pensif sur ce qu'il venait de dire. Il n'avait pas tort, oui plus rien n'était pareil simplement parce que la vie dans ces endroits n'a rien à voir avec ce qu'est une vie entourée de ce qu'on aime. Je soupirais légèrement buvant une gorgée de bière puis je reposais mon regard sur mon jumeau. « J'étais déjà différent... » je vins à lâcher cette phrase dans un soupire qui en disait long. Il était vrai que ce qu'il s'était passé m'avait déjà changé bien avant que je ne sois enfermé dans cet endroit. Ce que j'avais vécu n'avait rien à voir avec le bonheur absolu bien au contraire c'était l'enfer. « Ce qu'il s'est passé ce soir là à la maison m'avait déjà changé Eoin, certes je t'en veux car j'ai pris ça comme une trahison, pour moi tu étais avec eux et non avec moi. Tout aurai pu être différent mais au lieu de ça j'ai fait 3 séjours dans cet hôpital, j'ai voulu en finir avec la vie car j'étais seul contrairement à vous. Personne ne s'est soucié de ce que j'avais réellement besoin. Avec le temps, on finit par devenir ce que les autres pensent de vous... » J'avais fini par murmure cette fin de phrase en détournant mon regard et buvant une gorgée de bière qui me laissait un goût amère dans la bouche. J'étais calme face à mon frère, peut-être que savoir qu'il était père et ce qu'il se passait en ce moment me faisait réfléchir, je ne savais pas trop, enfin j'allais voir ce que tout ça aller donner.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Eoin Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Dreamy & Tumblr
Age : 32 YO
Emploi/Etudes : D.I.
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Jeu 21 Aoû - 17:48


« Pourquoi pas ? Pourquoi je ne devrais rien faire ? Liam, je t’en prie. Je n’ai aucune envie de te voir en prison. Notamment parce que nous savons tous les deux que tu pourrais ne pas y survivre. » Liam, enfermé à nouveau comme un animal, sauf que cette fois ci, ils ne seraient pas aussi tendres avec lui. Prendre sa place ? Il y songeait parfois, mais cela impliquait que son jumeau prenne la sienne, et il savait très bien que jamais au grand jamais, Liam n’accepterait de jouer les flics. Il le regarda enfin et, même après toutes ces années, Eoin se sentit mal pendant un bref instant à l’idée que sa copie conforme le fixait avec les mêmes traits, les mêmes mimiques, les mêmes petites ridules au coin des yeux. Jamais il n’avait réussi à s’y faire et pourtant, il avait passé la majorité de sa vie aux côtés de Liam. Il garda le silence et laissa son frère déballer son sac, tentant tant bien que mal de ne pas montrer à quel point il était horrifié. Eoin déglutit péniblement, soutenant le regard de Liam. C’était le moins qu’il pouvait faire pour lui. Après toutes ces années à n’avoir pas été là pour lui. « Je te jure que j’ai essayé… Mais je n’avais aucune idée de ce que je devais faire ! Tu crois que ça t’aurait aidé si je t’avais enlevé au milieu de la nuit pour t’emmener loin de cet hôpital ? Tu imagines ce que ça aurait fait à Gen ? C’était qu’une gosse, je n’aurais jamais pu l’emmener avec nous ! Et quand bien même… Tu avais besoin que quelqu’un t’aide et j’en étais incapable. Je ne dis pas que t’enfermer là bas était la meilleure solution, mais ils n’ont pas su quoi faire. Je crois qu’au fond, tu faisais peur à tout le monde. Même à moi. Pour des raisons différentes d’eux, j’imagine… J’avais envie d’être près de toi, mais quelque part j’étais soulagé. Chaque matin, lorsque tu étais là, quand je me réveillais, j’avais peur de te trouver sans vie dans ton lit. Chaque soir, je me couchais, j’avais peur que ce soit la dernière fois que je te vois vivant. » Eoin lâcha un long soupir, posant sa bière et se massant les tempes. Il savait que ce serait dur, il n’avait pas imaginé à quel point. Restant silencieux, il se leva et vint s’agenouiller devant son frère. « Arrête de dire ça. Tu n’es pas ce que je pense. Tout ce que je sais, c’est que tu es mon frère et que je t’ai abandonné quand tu avais le plus besoin de moi. Ce qu’il s’est passé il y a plus de quinze ans t’a détruit plus que quiconque ne pouvait l’imaginer, pas même tes médecins. J’aurais donné n’importe quoi pour que nos rôles soient échangés. » Elle serait ravie de l’entendre. Car si tel avait été le cas, ils ne se seraient pas connus et n’auraient pas eu leur fils. Il ne lui avait dit assez souvent à quel point elle avait changé sa vie. Ni à quel point il l’aimait. A quel point il les aimait tous les deux. Il avait préféré fuir, pour venger sa défunte famille et surtout, pour son frère. Sans doute aurait il pu concilier les deux. Il n’avait pas vraiment essayé. « Mais le passé est le passé. Nous sommes restés loin l’un de l’autre trop longtemps. Rien de tout ça ne peut durer. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Ven 22 Aoû - 10:27

J'étais assez curieux de savoir pourquoi il faisait ça, me couvrir par rapport à ses collègues avec tout ce qu'il s'était passé comment pouvait-il vouloir me protéger. Je soupirais tout en laissant mon regard sur lui « Pourquoi pas ? Pourquoi je ne devrais rien faire ? Liam, je t’en prie. Je n’ai aucune envie de te voir en prison. Notamment parce que nous savons tous les deux que tu pourrais ne pas y survivre. » Je fronçais les yeux à sa remarque, il était vrai qu'être enfermé n'était pas pour moi. Être enfermé une fois de plus allait me rendre encore plus fous que je ne l'étais aujourd'hui et ça je le savais mais si tel était ce que je devais être, il valait mieux que je le sois sans avoir personne à mes côtés. Je laissais mon regard sur mon frère tout en prenant la parole, je parlais de ce que j'avais ressenti, que tout ce que j'étais aujourd'hui aurait pu être différent si j'avais eu ma famille à mes côtés enfin c'est ce que je pensais. A ce moment précis, je ne savais plus ce que je pensais, cela faisait bien trop longtemps que je me battais contre une force qui me bouffait de l'intérieur. « Je te jure que j’ai essayé… Mais je n’avais aucune idée de ce que je devais faire ! Tu crois que ça t’aurait aidé si je t’avais enlevé au milieu de la nuit pour t’emmener loin de cet hôpital ? Tu imagines ce que ça aurait fait à Gen ? C’était qu’une gosse, je n’aurais jamais pu l’emmener avec nous ! Et quand bien même… Tu avais besoin que quelqu’un t’aide et j’en étais incapable. Je ne dis pas que t’enfermer là bas était la meilleure solution, mais ils n’ont pas su quoi faire. Je crois qu’au fond, tu faisais peur à tout le monde. Même à moi. Pour des raisons différentes d’eux, j’imagine… J’avais envie d’être près de toi, mais quelque part j’étais soulagé. Chaque matin, lorsque tu étais là, quand je me réveillais, j’avais peur de te trouver sans vie dans ton lit. Chaque soir, je me couchais, j’avais peur que ce soit la dernière fois que je te vois vivant. » J'écoutais avec attention tout ce qu'il disait, je savais que pour certains points il avait raison mais il y avait tellement de choses qui s'étaient passées que j'avais du mal à faire la part des choses. Mais je compris certaines choses, cette peur qu'il avait eu pour moi, je l'avais eu mais pour autre chose. Je détournais le regard pensif avant de le reposer sur mon jumeau alors qu'il venait de se mettre à genoux face à moi « Arrête de dire ça. Tu n’es pas ce que je pense. Tout ce que je sais, c’est que tu es mon frère et que je t’ai abandonné quand tu avais le plus besoin de moi. Ce qu’il s’est passé il y a plus de quinze ans t’a détruit plus que quiconque ne pouvait l’imaginer, pas même tes médecins. J’aurais donné n’importe quoi pour que nos rôles soient échangés. » Je laissais mon regard dans celui de mon frère avant de détourner le regard pendant quelques secondes avant de revenir le poser dans celui de mon frère « Arrête de dire n'importe quoi, tu sais aussi bien que mois ce que je suis et non tu n'aurais pas supporté ce que j'ai vécu, je préfère garder ma place et te laisser la tienne. » Je baissais le regard tout en passant une main dans mes cheveux, oui pour rien au monde je ne voulais échanger ma place avec mon frère, malgré ce que j'étais, je ne pouvais pas vouloir ce mal à mon frère. « Mais le passé est le passé. Nous sommes restés loin l’un de l’autre trop longtemps. Rien de tout ça ne peut durer. » Je tournais mon regard vers mon frère alors qu'il était toujours devant moi. Je ne savais pas trop comment réagir, en règle générale, je l'aurai repoussé mais là c'était différent. Depuis longtemps, je voyais d'autres choses pour moi et tout était sans ma famille. « Tu sais si je me suis présenté à l'élection du maire, c'était réfléchi, je voulais qu'il me voit... Je voulais qu'il voit que je l'attendais. Je voulais qu'il vienne pour que je puisse le tuer... Je veux le tuer pour que tu puisses vivre tranquillement avec ton enfant... tout ce qu'il s'est passé est de ma faute, j'aurai du être plus fort ce soir-là et faire ce qu'il y avait à faire... Peut-être que ses voix ne seraient plus là et je n'aurais jamais eu ce truc dans le dos... » Mon regard se perdait dans celui de mon jumeau, celui qui aurait du être toute ma vie et qui pouvait encore l'être.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Eoin Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Dreamy & Tumblr
Age : 32 YO
Emploi/Etudes : D.I.
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin Ven 22 Aoû - 18:41


Sans doute Liam avait il raison. Sans doute Eoin n’aurait il pas été aussi fort que ne l’avait été son jumeau, après tout ce qu’il avait enduré. Les internements étant moins pire que le reste. « Oui je le sais, et je m’en fiche. Tout ce que je vois, c’est que tu es mon frère. C’est tout ce qui m’importe. » lâcha t’il avec sincérité. Il le pensait vraiment. Ils ne pouvaient tirer un trait sur le passé, spécialement avec un passé tel que le leur, mais ils pouvaient, néanmoins, aller de l’avant. Sauf qu’Eoin ne savait pas vraiment comment inciter son jumeau à en faire de même, à avancer, avec lui. Il l’écouta reprendre la parole, et il ne comprit pas tout de suite de quoi il parlait. Liam semblait perdu dans ses pensées. Mais il s’expliqua bien vite, éclaircissant la situation. Et mettant Eoin plus mal à l’aise qu’il ne l’était déjà. Liam lui en voulait, mais clairement pas autant qu’il n’avait voulu le leur faire croire à tous les deux. Sans ça, jamais il ne se serait préoccupé de son neveu qu’il ne connaissait même pas, et dont il n’avait appris l’existence que très récemment. Se relevant prestement, Eoin prit le visage de Liam entre ses mains et l’obligea à le regarder, le fixant presque durement. « Je t’interdis de prendre le moindre risque. C’est à moi de faire ça. On n’est plus des gosses, je te le concède. Mais ce que tu as fait, c’est lui montrer qu’il avait encore une emprise sur toi. Ce genre de types, ce n’est pas comme ça qu’on les attrape. On ne les appâte pas, on les abat dans le dos. » Il secoua un peu Liam, comme pour être qu’il l’avait bien entendu. « Tu n’étais qu’un gosse, tu avais tout ce que tu pouvais. Tu as été plus courageux que je ne l’aurais jamais été. Tu t’es battu pour ta vie quand moi, j’aurais préféré que tout s’arrête. » Il préféra ne pas relever les voix, mais il ne l’oublia pas. Convaincre Liam de se faire aider ne serait pas chose aisée, mais il n’était pas décidé à baisser les bras. Il se trouvait qu’il connaissait justement une très bonne psy, et qui pourrait aider son frère sans même qu’il ne s’en rende compte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin

Revenir en haut Aller en bas

Un jumeau ça ne s'oublie pas comme ça * Eoin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Oublie de fermer la chambre à clé (pv Vassago).
» Je ne t'oublie pas...
» "J'oublie toujours, de t'oublier." PV, Liévre
» Je ne t'oublie pas ( Rp )
» (M) FRERE JUMEAU • 1 personne voulue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Dungannon :: King George :: Résidences :: #142 - Loft de Liam J. Slyfiter-