AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Gareth K. Regan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Jesse Lee Soffer
Date d'inscription : 24/05/2014
Messages : 123
Toi : :
Crédits : Tumblr / Megalyn
Age : 31 YO
Emploi/Etudes : Agent de la CIA
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Mar 15 Juil - 14:50

 

« Hum… » marmonna t’il. Quelque chose le secouait, disait son nom. Crachait ou râlait, aurait été plus exact, à vrai dire. « Quoi… Laisse moi… » rajouta t’il avant de réaliser à qui il parlait. Charlie. Sa partenaire. Avec qui il avait passé une nuit plus que fantastique. Et au son de sa voix, la jeune femme avait décuvé et n’était pas exactement ravie. Il eut envie de prétendre qu’il n’arrivait pas à se réveiller, ou qu’il avait besoin de plus temps, mais il ne la leurrerait nullement. Hélas. « Inutile de hurler, je ne suis pas sourd. » Il se frotta les yeux, regrettant de ne pas avoir quelque chose de fort à proximité, parce qu’il avait dans l’idée que ça ne serait pas si simple. Prenant une grande inspiration, il s’étira et se leva. Faisant face à la jeune femme. Il était grand, très grand, légèrement plus que la moyenne, aussi la regardait il de haut. Mais c’était purement physique, car il n’y avait là aucune condescendance, aucune pitié, ou quoi que ce soit d’autre. Il savait que plus rien ne serait plus comme avant, à présent, et cela lui déchirait le cœur. Mais avait il un autre choix ? Il l’avait eu, la veille. Il avait eu mille occasions de la repousser, et il n’en avait rien fait. Il n’en avait pas envie, et il n’avait pas réfléchi. Notamment à la seule chose qu’il ne voulait pas qu’elle apprenne sur lui mais qu’elle allait découvrir très vite s’il ne se dépêchait pas de la mettre à la porte avant. Il n’avait pas fait sa piqure la veille au soir, et déjà il avait la bouche sèche et une légère nausée. Ce n’était certes pas la première fois que cela lui arrivait, et son médecin lui arracherait sans doute les yeux si elle l’apprenait. Cependant, mieux valait prévenir que guérir. Gareth n’avait aucune envie de se comporter comme un goujat et Charlie le connaissait trop bien pour gober ça un seul instant. Et jouer les cœurs brisés ne lui semblait pas une meilleure idée. Il était coincé. « Je sais déjà ce que tu veux dire. Epargne toi cette peine. Je ne vais pas te supplier, Charlie. » murmura t’il. Même s’il en avait eu l’intention, il était bien trop fier pour ça. « Ne t’inquiète pas, tu ne me verras pas dans les parages encore très longtemps. » Il fit un pas en arrière, battant quelque peu en retraite, la balle étant à présent dans le camp de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie M. Queen
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Sophia Bush
Date d'inscription : 26/01/2014
Messages : 180
Toi : :
Crédits : Bazzart & Tumblr
Age : 27 ans
Emploi/Etudes : Flic et agent pour la CIA
Statut Civil : Célibataire enceinte
Age : 31
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Jeu 17 Juil - 9:34

Je ne savais plus quoi faire désormais. Mon coeur s'accélérait et j'avais peur des conséquences. Je regarde Gareth que j'arrive enfin à réveiller même si ce dernier râle un peu. Après tout j'avais l'habitude de le voir ronchonner, lorsqu'on est en mission, nous dormons souvent dans la même pièce après tout. Mais cette nuit c'était différent, bien que je n'arrive pas à l'oublier malgré l'alcool que j'avais ingurgité, il fallait que j'oublie pour le bien de tous. Le fait de me dire que désormais tout changerait entre Gareth et moi me fendait le coeur. Mais j'avais peur qu'avec Caem se soit réellement terminé. Je n'aimais pas mentir à celui que j'aimais même si entre nous ça n'allait plus. J'avais pris conscience que je devais arranger les choses. Je me recule lorsqu'il bougonne enfin quelque chose de compréhensible.

Non mais me supplier de quoi Regan ? On a tout deux fait une grave erreur hier soir et cette nuit. Je réalise simplement les conséquences..

Je hausse les épaules en croisant les bras comme pour me protéger contre une prochaine attaque verbale de sa part.

Comment ça? Tu comptes t'enfuir loin? Je te rappelle que si je décide de continuer à la CIA, tu seras toujours mon partenaire alors il faudra faire avec ! Toi comme moi d'ailleurs.

Je soupire avant d'ajouter.

C'était inoubliable Regan et tu le sais. Mais on a dérapé ! Je dois oublier pour le bien de tous je suis désolée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gareth K. Regan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Jesse Lee Soffer
Date d'inscription : 24/05/2014
Messages : 123
Toi : :
Crédits : Tumblr / Megalyn
Age : 31 YO
Emploi/Etudes : Agent de la CIA
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Sam 26 Juil - 19:08


« Je sais que nous avons fait une erreur… » murmura t’il. Gareth savait très bien qu’elle ne verrait jamais cette nuit autrement que comme ça, alors que pour lui, c’était bien loin d’être une erreur. Il la regarda croiser les bras, comme pour l’empêcher d’esquisser le moindre geste vers elle. Le jeune homme prit la chose comme une douche froide. A tous points de vue. Spécialement quand elle ne savait pas ce qu’elle voulait et changer d’avis comme de chemise. Il leva les yeux au ciel avant de baisser la tête en soupirant. Que Dieu le garde d’une pareille infamie. Et qu’il soit béni pour avoir donné à Gareth une telle patience. Il releva les yeux et fixa Charlie longuement. Il avait vraiment besoin de prendre son insuline s’il commençait à parler à Dieu et tous ses saints. « Je ne m’enfuis pas, Charlie. J’étais ici pour te ramener et j’ai été fou de croire un seul instant que j’aurais une chance. Spécialement après cette nuit. C’était inoubliable pour moi aussi… » Il s’arrêta, incapable d’en dire plus. D’en faire plus. Il n’avait plus qu’une seule envie, s’allonger, mais Charlie allait forcément paniquer. Jamais elle ne l’avait vu ainsi. Il avait toujours veillé à ce qu’elle ne sache jamais, et il n’avait nullement envie que cela change. Hélas, c’était sur le point de changer. « Si tu n’as plus rien à dire ou faire, tu devrais t’en aller. » murmura t’il faiblement en se rapprochant du lit et en s’y laissant tomber dessus. Pas tout à fait certain qu’il allait arriver à se relever. Il ferma les yeux, espérant que lorsqu’il les rouvrirait, elle serait partie. Pour de bon. Il ne pouvait se permettre d’avoir le cœur brisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie M. Queen
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Sophia Bush
Date d'inscription : 26/01/2014
Messages : 180
Toi : :
Crédits : Bazzart & Tumblr
Age : 27 ans
Emploi/Etudes : Flic et agent pour la CIA
Statut Civil : Célibataire enceinte
Age : 31
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Lun 28 Juil - 20:58

Nous avons fait une erreur mais malgré l'alcool, je n'oublierais rien.

Je le regarde alors en soupirant. On faisait une erreur en couchant ensemble mais les tensions sexuelles avaient été présentes entre nous. Nous nous l'étions simplement cachés. Je savais que j'aimais irrévocablement Caem. Cela n'allait sans doute pas être facile car Gareth resterait sans doute dans mon coeur encore un moment.

Une chance? Tu croyais sincèrement qu'après cette nuit je serai rentrée avec toi en Amérique ? J'aimerai reprendre du service à tes côtés et tu le sais !

Je soupire le coeur gros. Je le regarde les larmes aux yeux. Je suis mal à l'aise. Alors qu'il me demandait de m'en aller, je fronçais les sourcils. Notre relation allait donc se terminer comme ça. Néanmoins, je le connaissais, il allait mal, je m'étais ça sur la faute de notre altercation. Je hausse les épaules en le regardant. Il avait l'air pâle.

Tu est sûr d'aller bien Regan? Je m'en vais qu'une fois que j'en serai certaine.

Je m'avance vers lui plongeant mon regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gareth K. Regan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Jesse Lee Soffer
Date d'inscription : 24/05/2014
Messages : 123
Toi : :
Crédits : Tumblr / Megalyn
Age : 31 YO
Emploi/Etudes : Agent de la CIA
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Sam 2 Aoû - 16:44


« Ce que je sais et que tu ne sais pas, c’est que tu ne sais absolument pas ce que tu veux… » marmonna t’il, ayant bien conscience qu’il était légèrement confus. Il n’avait même pas rouvert les yeux. « Je te l’ai déjà dit, je ne crois rien. » Il voulut dire que cette nuit, même clairement une erreur pour elle, signifiait beaucoup pour lui. Il déglutit et rouvrit finalement les yeux. Charlie était penchée au dessus de lui et le fixait. Elle voulait une réponse et ne le laisserait pas en paix tant qu’elle ne l’aurait pas eue. Il soupira. Il n’avait plus le choix et reculer encore pourrait s’avérer dangereux pour sa santé. « Tu dois me promettre que ça restera entre nous. Ça briserait ma carrière, et probablement la tienne. » Mais il savait très bien qu’il pouvait lui faire confiance, aussi n’attendit il pas sa réponse et désigna son gros sac de voyage. « Il y a une petite mallette de premiers secours. Prends une seringue et remplis la, ensuite pique moi dans la cuisse. » Il ne prit pas la peine de lui dire ce que c’était. Elle savait lire. Au moins, elle ne le prendrait pas pour un toxico. Gareth sentit le léger pincement et sut que bientôt, en tous cas l’espérait il, il allait commencer à sentir mieux. Il se laissa aller et s’endormit. Lorsqu’il rouvrit les yeux, la première chose qu’il fit fut de jeter un œil à sa montre. Moins de deux heures s’étaient écoulées. Et Charlie était toujours là, le fixant, comme sans expression. « Tu es toujours là ? » lâcha t’il avec surprise. Il ne s’attendait vraiment pas à la trouver là à son réveil. Il se redressa et s’assit sur le lit. « Ne dis rien. J’aurais dû t’en parler, je sais. Le fait est que je ne l’ai jamais fait pour une bonne raison. » soupira t’il en se passant une main sur le visage. « Charlie… Tu n’as jamais été que la meilleure partenaire que j’ai eu. Tu as toujours été plus, dès le début. C’est exactement pour ça que je ne t’ai jamais rien dit. Tu n’avais pas besoin d’une autre raison pour te montrer plus téméraire que tu ne l’es déjà. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie M. Queen
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Sophia Bush
Date d'inscription : 26/01/2014
Messages : 180
Toi : :
Crédits : Bazzart & Tumblr
Age : 27 ans
Emploi/Etudes : Flic et agent pour la CIA
Statut Civil : Célibataire enceinte
Age : 31
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Ven 8 Aoû - 22:25

Je sais peut être pas ce que je veux Gareth mais une chose est sûre, je n'aurais jamais dû venir te voir après avoir bu hier soir !

J'avais du mal à l'admettre mais une chose était sûre, je n'allais pas admettre que je ne le regrettais pas au final. Car je dois bien avouer que j'avais des sentiments pour lui même s'ils étaient plus forts pour Caem. Je le regardais alors. Et j'avais mal, mal car nos rapports allaient changé c'était certain malheureusement.

Arrête ! Ne dis plus rien. Je n'ai pas envie d'avoir encore plus mal !

Je fermais les yeux. Les larmes me montaient mais je ne disais rien. J'étais une personne horrible qui jouait sur deux tableaux. Et je faisais mal à deux hommes, aussi bien l'un que l'autre. Dans cette affaire, je ne pensais qu'à moi. Regan et Caem étaient de pauvres victimes mais quelque part, si Caem s'intéressait davantage à moi, et s'il me laissait exercer le métier que j'aime, cela ne se passerait pas comme ça.. Mais bon.. Il fallait que j'aille voir Caem. Que je lui dise tout ça, qu'on recolle les morceaux et que l'on fonde cette famille qui lui tient à coeur et que je veux lui offrir.
Voyant mon partenaire se sentir mal et devenir pâle en peu de temps, je m'inquiète. Il me demande de ne rien dire, j'ai peur. Mon coeur s'accélère lorsqu'il me demande de chercher dans sa trousse de secours pour trouver une seringue. Je lis alors sur l'étiquette insuline. Je lui lance un regard rempli de questions. Mais la seule qui me vient à l'esprit est

Pourquoi?

Je reviens auprès de lui, hésite avant de lui planter l'aiguille dans sa cuisse, je lui injecte le produit et je le vois s'endormir d'une façon plus apaisée. Je tourne pendant deux heures dans la chambre et j'attends son réveil, je suis si inquiète pour lui. Je n'ai pas envie qui lui arrive quelque chose. J'étais au bord de la fenêtre contemplant ma ville natale quand j'entendis Gareth. Je le regardais sans bouger de place, j'ouvris la bouche mais il finit par parler avant moi me prenant de court.

Mais je peux te protéger, je suis entraînée pour ! J'aurais du le savoir ! Tu aurais du me le dire ! Je ne veux pas qu'il t'arrive à nouveau quelque chose comme ça !

J'étais mal en point de le voir comme ça. Je l'aimais, peut être pas de la même façon que Caem, mais je l'aimais et je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur, je n'étais rien sans lui. Il faisait parti de moi désormais, bien plus qu'avant ! Et je ne voulais en aucune façon, que le diabète le fasse flancher à nouveau. Je m'approche, les larmes aux yeux.

Je suis là !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gareth K. Regan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Jesse Lee Soffer
Date d'inscription : 24/05/2014
Messages : 123
Toi : :
Crédits : Tumblr / Megalyn
Age : 31 YO
Emploi/Etudes : Agent de la CIA
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Sam 9 Aoû - 14:31


Pourquoi ? Il ne savait même pas ce qu’elle entendait par là. Eut il été un peu moins dans le pâté, peut être l’aurait il compris. Et encore. Rien n’était moins sûr. Il la regarda longuement, adossée à la fenêtre, puis se rapprocher lentement, les larmes aux yeux. Il l’écouta en silence, réalisant qu’elle était bouleversée, sans vraiment comprendre pourquoi. Il était loin d’être mourant. Certes il ne guérirait jamais, et certes il ne faisait pas toujours très attention, mais n’avait il pas survécu jusque là ? Il se leva gauchement. « Non, je ne devais rien te dire. Charlie, quelqu’un aurait fini par se rendre compte que quelque chose n’allait pas chez moi. Ta façon de te comporter avec moi aurait radicalement changé. Je ne pouvais pas le permettre. Vois le bon côté des choses : c’est la première fois que tu me vois comme ça. Et pourtant, on a traversé des moments autrement plus difficiles que la nuit dernière. Ton rôle n’est pas de me protéger, ton rôle est d’assurer mes arrières. Ça n’a absolument rien à voir. » Gareth fit une pause, semblant réfléchir. « Je vais bien, même si je conçois bien que ce n’est pas la chose qui saute aux yeux dès le début. » Il lui fit un sourire rassurant, même si visiblement, elle n’était pas rassurée du tout. « Je sais que tu es là. » Mais sans doute plus pour très longtemps, puisque lui-même risquait de ne pas rester outre mesure. Il lui caressa doucement la joue, la fixant interminablement. Ainsi donc, c’était la fin ? Il n’avait pas envie d’y croire, mais pourtant, c’était bel et bien ça. Il allait partir et elle allait retourner vers Caem. Parce que ce serait sans doute la dernière fois, il prit Charlie par la taille et l’embrassa longuement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie M. Queen
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Sophia Bush
Date d'inscription : 26/01/2014
Messages : 180
Toi : :
Crédits : Bazzart & Tumblr
Age : 27 ans
Emploi/Etudes : Flic et agent pour la CIA
Statut Civil : Célibataire enceinte
Age : 31
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Sam 9 Aoû - 21:34

Jamais je n'aurais cru que Gareth aurait eu une faiblesse. Je le pensais fort, toujours là pour protéger la cité, mais j'avais tord, il avait du diabète et il pouvait faire des crises à tout moment. J'étais bouleversée car je tenais énormément à lui et j'avais peur qu'il l'oublie. Il était encore mal réveillé, ce qui inconsciemment me faisait rire intérieurement. Il avait ce pouvoir de m'attendrir. Il finit par se lever, j'étais prête à le rattraper si toutefois il défaillait comme un peu plus tôt ce matin. Mais finalement il arrivait à tenir normalement sur ses deux jambes. Je plonge mon regard soucieux dans le sien.

Je n'aurais pas changé ma façon d'être, j'aurais simplement fait plus attention à toi. Je n'ai pas envie qu'un jour il t'arrive à nouveau ce que j'ai vécu ce matin Regan ! J'ai eu très peur ! Tu étais aussi blanc qu'un cachet d'aspirine ! Excuse moi de m'inquiéter pour toi, et mis à part le fait que je dois assurer tes arrières, je pense avoir les capacités de te protéger, tu n'étais pas obligé de le faire à chacune de nos missions... Tu joue avec le feu et tu le sais.. SI ça t'arriverait en mission, tu risquerais ta peau !

Je fronce les sourcils alors. J'étais loin d'être convaincue par ses paroles, il fallait que je sois plus aux petits soins mais sans le lui montrer car c'est ce qu'il craignait. Je soupirais. J'étais là, mais lui partirait rapidement désormais et égoïstement j'avais envie qu'il reste. J'avais besoin de lui dans ma vie. C'était le faire souffrir, et faire souffrir Caem également mais je ne concevais pas ma vie sans eux. Je voulais reprendre du service aux côtés de Gareth et je voulais retrouvais Caem. Mais tout ça n'allait pas être simple. Je le fixe alors qu'il se rapproche pour m'embrasser. Je me sers tout contre lui savourant les derniers instants d'une aventure inachevée... Je soupire intérieurement prolongeant ce baiser tendre. Je me retire alors sans avouer une certaine déception.

Si tout était plus simple. Je suis désolée !

Je soupire et me mordille la lèvre. Mon coeur parle alors.

Regan... Reste ! Ne pars plus ! Reste ici ! Je t'en prie, pars pas ! ...

Je n'avais pas de raison valable de l'obliger à rester ici après tout.. Je regarde le sol en récupérant mon sac que je mets sur l'épaule. Je n'attendais pas de réponse car je la connaissais déjà n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gareth K. Regan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Jesse Lee Soffer
Date d'inscription : 24/05/2014
Messages : 123
Toi : :
Crédits : Tumblr / Megalyn
Age : 31 YO
Emploi/Etudes : Agent de la CIA
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Sam 9 Aoû - 22:01


Gareth leva les yeux au ciel. Charlie et tout l’art de l’exagération. Les Français appelaient ça être de Marseille. Dans cette ville à l’accent chantant, les gens avaient une fâcheuse tendance à l’extrême exagération, visiblement. Le jeune homme avait fait de son mieux pour la rassurer mais, clairement, ça n’avait pas suffi. Il la sentit se blottir contre lui lorsqu’il l’embrassa, quant il avait craint qu’elle ne le repousse. Pourtant, ça ne le fit pas se sentir mieux pour autant. Elle s’écarta finalement, et le regarda en se mordillant la lèvre. C’était un tic, et elle s’en était sans doute jamais rendue compte. « J’aimerais aussi… » répondit il dans un murmure, la lâchant. Elle le surprit, une fois encore. C’était décidément la soirée/nuit/matinée. Elle le suppliait de rester. Charlie ne réalisait pas à quel point il en avait envie. Mais pourquoi faire ? La voir courir vers lui, une fois encore ? Sauf que là, Caem serait à quelques kilomètres de lui. Il n’y aurait pas un océan entre eux, ou plus. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre et jeta son sac sur son épaule. Et Gareth réalisa que s’il la laissait partir, il le regretterait jusqu’à la fin de sa vie. Il lui attrapa le bras et elle fit volte face, entrainée par la force de l’américain. Son sac tomba et il passa les bras autour de sa taille fine, l’embrassant à nouveau, à en perdre haleine. Pour finalement libérer ses lèvres, mais pas le reste. Il appuya son front contre celui de la jeune femme, fermant les yeux, avant de redresser la tête pour la fixer longuement. « Je t’en prie, Char’… Ne me demande pas ça. Je suis incapable de dire non. J’ai bien conscience que tu l’aimes, mais… Tu pensais vraiment que je suis venu pour que tu redeviennes ma partenaire ? Je t’ai aimée dès l’instant où je t’ai vue. J’ai su dès le début que ça finirait mal et… Nous y voilà. C’est parce que je t’aime comme un fou que je ne peux pas rester. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie M. Queen
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Sophia Bush
Date d'inscription : 26/01/2014
Messages : 180
Toi : :
Crédits : Bazzart & Tumblr
Age : 27 ans
Emploi/Etudes : Flic et agent pour la CIA
Statut Civil : Célibataire enceinte
Age : 31
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth Sam 9 Aoû - 23:35

Je m'inquiétais peut être un peu trop mais je tenais à lui et le simple fait qu'il ne soit plus tant invincible que ça me rendait malade. Je ne voulais pas qui lui arrive quelque chose d'affreux sous prétexte qu'une crise d'hypoglycémie l'affaiblisse... Il avait une faiblesse et j'avais simplement du mal à l'admettre. Il fallait que je m'en aille. Je ne pouvais plus rester ici. C'était un fait. On souffrait et on avait mal tous les deux. Alors que je me retournais pour partir il m'agrippa le bras pour me ramener auprès de lui et m'embrassa à nouveau. Je ne trouvais même pas la force de le repousser mais ce qui suivit me fit davantage mal.

Comment pouvais-je résister à ce qu'il me disait. Mais même si je l'aimais ce n'était pas de la même manière que Caem. J'avais Caem dans la peau depuis plus de cinq ans. J'avais du mal à tirer un trait.. Quant à Gareth, je vivrais mal le fait qu'il s'éloigne mais sa raison était plus que compréhensible même si je ne le voulais pas. Je savais que c'était la fin de notre relation professionnelle et/ou privée. J'avais du mal à l'admettre. Je le regarde. Les larmes me montent mais je lutte pour ne rien laisser paraître. J'étais mal à l'aise. Je soupire en me mordillant la lèvre à nouveau, nerveuse.

Gareth.. Je suis désolée. Je tiens à toi.. S'il n'y avait pas Caem, ce serait différent sans doute. Je ne veux pas que tu partes. J'ai besoin de toi.

Mais j'attendais pas de réponse. Je le regarde une dernière fois avant de tourner les talons et de me baisser pour récupérer mon sac. Je soupire en laissant les larmes coulaient. Mais qu'est ce que j'avais fait? En jouant, j'avais perdu Caem et Gareth. Je ne me retourne pas et pars donc le coeur lourd.

FIN DU SUJET
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth

Revenir en haut Aller en bas

La liberté coûte cher et son prix ne se mesure pas qu’en chiffre. HOT ll Gareth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Dungannon :: Autour de la ville :: Auberge Lista-