AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I never said I was a good girl • Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Camryn I. Erksine
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Lyndsy Fonseca
Date d'inscription : 17/06/2014
Messages : 13
Toi : :
Crédits : tearsflight
Age : 21 ans
Emploi/Etudes : Barmaid au Butterfly
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: I never said I was a good girl • Faith Mer 18 Juin - 23:50



I never said I was a good girl
Le miroir lui renvoyait une image déplaisante d’elle-même comme distordue, irréelle. Pourtant, elle savait que c’était bien elle qui s’observait avec dédain. Ses doigts pianotaient frénétiquement contre l’intérieur de son coude, à l’endroit exact où l’on pouvait y voir les cicatrices laisser par les seringues qu’elle avait trop longtemps utilisées, grattant la peau comme pour faire disparaître l’envie d’y plonger une autre aiguille acérée. Ses yeux étaient cernés de noir, comme si elle n’avait pas dormir depuis deux siècles, ce qui devait être approximativement le cas. Camryn n’avait pas eu une bonne nuit de sommeil depuis qu’elle avait mis les pieds à Dungannon, depuis qu’elle n’avait pas retouché à ce poison qui lui avait embrouillé les sens depuis des années. Malgré les semaines passées, elle avait toujours ce sentiment de manque, elle sentait encore ce besoin auquel elle essayait de résister de toutes ses forces. Pour Noah. Parce qu’il n’avait pas eu la chance d’arrêter avant d’en mourir. Elle, si. Alors, elle le ferait, pour lui. Pour se prouver qu’elle valait mieux que cela. Mais qu’est-ce qu’elle valait exactement, elle, l’orpheline? Rien. Absolument rien. Ce n’était pas comme ça qu’elle allait vivre, en se disant qu’elle n’était absolument rien, mais vivre n’était pas son but premier. Non. Avant tout, la gamine voulait survivre. Et jusque-là, elle avait  réussi.  

Détournant son regard de son reflet qui la jugeait avec ironie, elle baissa les yeux sur ses mains tremblantes, qu’elle lava, essayant de chasser le sang qui s’écoulait de la fine coupure qu’elle venait de se faire en tranchant une limette. Camryn n’était pas d’une nature maladroite, qu’elle ne l’avait jamais été non plut,  mais le tremblement intempestif de ses mains rendait certaines tâches plus complexes. Elle savait que c’était passager, que ça ne durerait qu’un temps, que bientôt, elle serait la même fille que celle qui avait quitté le foyer d’accueil dans lequel elle était placée. Bien qu’elle n’était pas vraiment certaine de vouloir redevenir cette fille-là. Celle qui avait laissé un homme la souiller comme si elle lui appartenait, comme si elle n’était pas une personne à part entière.  « Mais t’en es pas une, ma pauv’ fille»  De nouveau, elle croisa son propre regard dans le miroir, plissant le nez dans une grimace de dégoût, serrant les poings sous le robinet. Sa propre voix lui paraissait rauque et déplaisante, comme si elle aussi s’était mise contre sa petite personne pour la faire sentir misérable. C’était une idée complètement stupide, elle se savait très bien. Mais voilà. La fatigue commençait à la rendre paranoïaque. Qui plus est, à ce moment précis, la brunette n’arrivait pas à ressentir quoi que ce soit de positif envers elle-même.

Camryn finit par quitter la petite salle d’eau réservée aux employés et regagna son comptoir, l’air toujours aussi maussade, un peu dans son monde à elle. L’ambiance du petit bar était particulièrement amicale et bon ami, elle devait le reconnaître, bien qu’elle n’avait pas vraiment la tête à s’amuser où à discuter avec les gens. La plupart du temps, elle écoutait ses collègues parler entre eux, raconter des anecdotes, plaisanter. Et bien qu’ils essayent la plupart du temps de l’intégrer à leurs conversations, elle ne faisait que se dérober, encore et toujours. La brunette était la petite nouvelle au Butterfly, la gamine fraîchement rentrée, et qui plus est, la plus jeune. Elle avait tout juste l’âge légal pour se trouver là, ce qui lui valait parfois quelques petites plaisanteries qu’elle n’appréciait pas nécessairement. Bien que le tout fût amical, Camryn n’aimait pas vraiment que l’on plaisante sur son âge, qu’on l’appeler Gamine alors qu’elle ne se considérait plus comme tel depuis des années. Elle ne l’avait jamais été en réalité. On ne peut pas être une enfant dans le monde où elle avait grandi. On monde où les enfants étaient un moyen d’avoir un peu plus d’argent, où ils étaient des défouloirs pour les mauvaises journées. Alors non. Elle n’avait jamais été une enfant. On ne lui avait jamais offert de poupée pour Noël, elle n’avait jamais eu de gâteau pour son anniversaire.

Son corps frêle entra en contact avec une masse quelconque, la faisant reculer de quelques pas. Levant la tête, elle croisa le regard de Faith, sa patronne ayant toujours l’air aussi avenante et douce. Camryn se demanda pour la énième fois pourquoi elle l’avait engagée. Dans un élan de compassion peut-être? Parce qu’elle avait eu pitié de la pauvre gosse qui vivait dans un appartement miteux aux murs de papier? Elle ignorait pourquoi exactement elle avait dégotté ce job, mais elle savait que ce n’était probablement pas à cause de ses talents pour mémoriser le nom des boissons ou pour la façon dont elle coupait les limettes en rondelle. Pire, la jeune femme se demandait pourquoi elle n’avait pas été virée deux jours plutôt lorsqu’elle avait renversé un martini sur la tête d’un client parce qu’il lui avait mit une claque sur une fesse  comme le vieux pervers qu’il était. « Hey….» Elle se racla la gorge, portant ses ongles déjà rongés jusqu’à la peau à ses lèvres pour les ronger un peu plus. Puis, l’idée de voir sa patronne là plutôt qu’avec les autres filles la fit réagir, comprenant sans doute que Faith la cherchait sans doute. Combien de temps avait-elle passée à la salle de bain? Mieux encore. Qu’est-ce que lui voulait Faith? La virée? Lui demander si elle était stone? Elle ne pourrait pas vraiment lui en vouloir d’ailleurs, elle-même ne se faisait pas confiance. « J’peux faire quelqu’chose pour toi?»  
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

I never said I was a good girl • Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Good Girl & Bad Guy [Pv : Yoite]
» Good girl gone bad (ft. Logan)
» (F) REED, good girl gone bad.
» [F] ▲ EMMA WATSON - good girl gone bad
» (f) They say Taylor was a good girl ☆ T. Lowsley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Dungannon :: Norwich :: Le Butterfly-