AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Camryn I. Erksine
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Lyndsy Fonseca
Date d'inscription : 17/06/2014
Messages : 13
Toi : :
Crédits : tearsflight
Age : 21 ans
Emploi/Etudes : Barmaid au Butterfly
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mar 17 Juin - 21:51

+ Can the lonely take the place of you ? +
Camryn Izïa Erksine

Nom : Erksine. ♦️ Prénom(s) : Camryn Izïa ♦️ Age : 21 ans ♦️ Date de naissance : Décembre 1993, la date exacte est inconnue ♦️ Lieu de naissance : Belfast, Irlande ♦️ Statut civil : Célibataire  ♦️ Classe sociale : Basse ♦️ Orientation sexuelle : Bisexuelle ♦️ Emploi/Études :  Barmaid au Butterfly ♦️ Groupe : Hurricane ♦️ Célébrité : Lyndsy Fonseca ♦️ Crédits : Blondie & Tumblr ♦️ Scénario : Non.  


+ Un peu plus sur toi +

♦️ On veut tout savoir surtout en ce qui concerne tes tics, manies, etc... : Camryn est de nature nomade, ne se sentant chez elle nulle part, sans doute parce qu’enfant, elle n’a jamais eu d’endroit où elle pouvait se sentir à la maison, en sécurité et aimée.  ♦️ Ayant eu de mauvaises expériences avec les figures d’autorités, la jeune femme prend un malin plaisir à défier celles-ci. ♦️ Pendant des années,  elle vécut dans la rue. Elle y connait ses lois et sait comment faire pour y survivre. ♦️ Par nécessité, elle a appris à se défendre et ne ménage pas les coups quand il le faut. ♦️ Camryn a été accro aux drogues pendant un long moment lorsqu’elle se retrouva à la rue après sa fugue, trouvant que cela pour échapper a son monde dur et cruel. Elle n’y a pas retouché depuis la mort de son meilleur ami, décédé d’une Overdose. ♦️ Elle se ronge les ongles lorsqu'elle est nerveuse ♦️ Elle ne connaît pas la date exacte de sa naissance, tout ce qu’on lui a dit, c’est qu’on l’a retrouvé près d’une benne à ordure par un matin de décembre. ♦️ Bien qu’elle ne connaisse pas ses parents, la jeune fille est particulièrement amère et rancunière à leurs égards. ♦️ Elle se croit indigne d’affection ou d’amour, se disant qu’elle n’a pas été abandonnée pour rien. ♦️ La gamine possède une très jolie voix et sait chanter,  bien qu’elle ne le fasse que sous la douche ou quand elle se croit seule. ♦️ Elle est végétarienne depuis que l’une de ses familles d’accueil lui donnait de la viande avariée en guise de repas chaque jour. ♦️ Elle n'aime pas les contactes physiques et s'abandonne rarement à ceux-ci  ♦️ Camryn aime beaucoup les bandes dessinées depuis toute petite. ♦️ Depuis quelques mois maintenant, elle a adopté un chat et un chien, qu’elle a trouvés dans la rue en rentrant du boulot, rendant son appartement minuscule surpeuplé de bestioles à poils. ♦️ Secrète et renfermée, elle ne parle jamais de son passé ou de sa vie en générale si on ne la force pas à le faire. ♦️ Camryn a un don pour se mettre dans des situations impossibles, comme elle aime le dire, ce n’est pas elle qui cherche les ennuis, c’est eux qui la trouvent. ♦️ Elle n’a pas d’études supérieur, n’ayant jamais eu la chance d’en suivre, pourtant, elle aimerait bien aller à l’université afin de devenir Intervenant en délinquance  ♦️ Malgré son passée lourd et sa combativité, Camryn n’est rien d’autre qu’une gamine qui essaie de garder la tête hors de l’eau. Bien qu’elle ne cesse de prétendre qu’elle est grande et qu’elle n’a besoin de personne.

  ♦️ Caractère : (minimum 10 points) ♦️ Astucieuse ♦️ Combative ♦️ Obstinée ♦️ Méfiante ♦️ Blasée ♦️ Débrouillarde ♦️ Réservée ♦️ Rebelle ♦️ Attachante ♦️ Fière


+ Toi derrière l'écran +

Prénom/Pseudo : Chocobo M.  ♦️ Age : 23 ans ♦️ Pays : Canada ♦️ Fréquence de connexion : 6/7 ♦️ que pensez-vous du forum ? :  En voguant de forum en forum. ♦️  Comment as-tu connu SLY ? : Toujours aussi beau *-*  ♦️Autre à dire :   



 
Someone like you

 


Dernière édition par Camryn I. Erksine le Mer 18 Juin - 15:31, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Camryn I. Erksine
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Lyndsy Fonseca
Date d'inscription : 17/06/2014
Messages : 13
Toi : :
Crédits : tearsflight
Age : 21 ans
Emploi/Etudes : Barmaid au Butterfly
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mar 17 Juin - 21:52

+ I sing myself a quiet lullaby +
Il était une fois



Belfast, décembre 1993

C’était un matin normal pour Mitch Tyler. Une matinée froide, mais ça ne l’avait jamais dérangé, peut-être parce qu’il passait son temps derrière le volant du camion de la ville. Il n’en restait pas moins que ce matin-là, ses vieux os avaient grincé sous le froid qui régnait sur Belfast, la neige battant son plein. La journée serait longue, il le savait avant même d’avoir enfilé ses bottes. Mitch était éboueur depuis vingt-cinq ans. Des choses louches et malpropres, il en avait vu des tas, mais il ne s’entendait pas à ce qu’il allait découvrir ce matin-là.  Le genre d’histoire que l’on entend aux infos du soir, celle que l’on lit dans les journaux du matin. Le genre d’histoire qui arrive à l’ami d’un ami.  Et si Mitch n’était plus si dégoûté que ça du monde qui l’entourait, appréciant même la vie qu’il avait, son boulot, ce qui allait se produire en cette heure matinale allait le dégoûter à jamais des hommes et de leurs cruautés. Il ne le savait pas encore, mais ce serait lui que l’on verrait aux informations ce soir-là. Mais pour le moment, il n’était derrière le volant du camion à ordure, attendant que Eryck, le gamin qu’il se trimbalait ce jour-là, finisse de jeter les ordures dans la boite du véhicule. « Mais s’quoi s’truc là?» lâcha le môme d’un ton paniqué. Descendant du camion lourdement, Mitch traîna sa lourde carcasse jusqu’à son coéquipier, presque certain qu’il s’agissait d’un cadavre de chien. Un truc comme ça. La routine. Ces gamins, il fallait tout leur apprendre. Mais ce n’était pas un cadavre, encore moins un chien qui traînait sur le sol, emmitouflé dans une vieille chemise trouée. C’était une petite chose aux lèvres bleues et à la peau violette. C’était une petite chose qui gémissait faiblement dans le brouhaha matinal. Un bébé. «Bordel ! » lâcha la voix grasse de Mitch alors qu’il se pencha pour prendre le nourrisson dans ses bras tout aussi gras. «On d’vrait p’t’être appelé les flics, Mitch» Ouais, peut-être. C’était une idée comme une autre, mais bien qu’il n’avait jamais eu de mioche, il savait ce que c’était l’hypothermie. Et quelque chose lui disait qu’au froid de canard qu’il faisait, s’bébé en faisait. L’hôpital était une meilleure option. Embarquant l’enfant dans le camion, il démarra le moteur, prenant bien soin de mettre le chauffage à son maximum et prit la direction de l’hôpital le plus proche. Quel genre de monstre pouvait faire ça à un bébé?

Belfast, Juin 2000

« Tu ne le diras pas hein?» Le garçon la regardait, suppliant, ses grands yeux verts remplis de panique, alors que son cadet lui tenait la main, effrayé. Elle savait que c’était mal. Elle savait que ce n’était pas normal, que les grands ne devraient pas lever la main sur les petits. Elle savait aussi que c’était très rare que des fratries entières soient adoptées par une même famille. Que c’était rare que l’on adopte des enfants aussi vieux que Mathias. Elle savait aussi que si elle parlait, les deux garçons finiraient dans des lits à côté du sien. « Puis c’est ta faute d’abord! Tu sais qu’il faut pas crier quand ils nous reprennent!» lança le plus jeune d’un air colérique. Les reprendre. C’était comme cela qu’ils appelaient ça, c’est moment où la ceinture tranchait la chair. Ou la main s’abattait sur la joue avec une violence épouvantable. On leur enseignait les bonnes manières. C’était ce que l’homme lui avait dit quelques minutes plutôt en abattant son pied dans ses côtes. Tout ça avait commencé avec cette «grand-mère» venue d’Atlanta en visite.   On leur avait demandé de les appeler Papas et Mamans en cette occasion, mimant la petite famille parfaite. Elle avait refusé. On l’avait frappée. Elle avait crié.  Les coups n’avaient fait que se multiplier. Elle détestait ces gens. Ces gens qui entraient dans la vie dans le but de touché un peu d’argent tout en voulant que l’on les appels papa et maman dès les premières heures, comme si on leur était redevable. Mais voilà. Camryn ne se sentait pas redevable. Elle ne voulait pas de gens qui prétendent l’aimé alors qu’ils n’ont que faire d’elle. Cela fait d’elle une « enfant difficile» semblerait-il. Un vrai casse-tête pour les Travailleurs sociaux. Cette famille-ci, c’est déjà sa huitième en six mois. Et elle sait qu’elle n’y fera pas long feu. Dès les bleus disparût de sa peau, sa famille d’accueil fera le nécessaire pour se débarrassé d’elle. « Allez Cam’! Tu sais ce qu’il va arriver si tu parles. C’est pas l’paradis ici, mais au moins, on a une famille. »  Camryn essuya sa lèvre ensanglantée avec sa manche, essayant de ne pas pleurer de douleur.

Elle avait sept ans. Elle était trop grande pour pleurer. «M’ouais. Si tu veux, Jack. » Que pouvait-elle faire après tout? Retirer à ces deux garçons la chance d’avoir une vie plus ou moins normale? Sans un mot de plus, elle alla s’échouer sur le petit lit de camp aménagé pour elle. Un truc vieux comme le monde, mais elle s’en fichait. Comme elle se fichait de ne pas être adoptée. Comme elle se fichait de vivre avec ses bagages, ses vêtements empilés dans des sacs à ordures. Comme elle se fichait qu’on la frappe, qu’on la touche, qu’on la démolisse encore et encore. Cela faisait longtemps qu’elle avait compris qu’elle ne serait jamais comme ces gamines qui jouent à la poupée avec sa mère ou qui va acheter une glace avec son père. Elle avait sept ans. Sept ans et déjà, elle avait perdu tout espoir. Elle sait qu’elle finirait dans d’autres familles d’accueil, encore et encore. Qu’elle passerait les onze prochaines années à vivre dans ses bagages, à dormir sur des matelas sales, à recevoir des claques parce qu’elle refuse d’appeler une étrangère Maman. Et ça lui est égal. Ils ne pourraient pas la briser, ils ne pourraient pas la manipuler pour faire d’elle la parfaite petite fille. Non, ils n’avaient aucun pouvoir, aucun droit sur elle.  

Belfast, Juin 2009

Elle devait quitter cet endroit. Elle devait partir. Loin. Le plus loin possible. C’était la seule chose qu’elle avait en tête alors qu’il s’enfonçait de nouveau en elle, sa respiration rapide lui sifflant à l’oreille. Elle ferma les yeux, si forts que ses paupières lui faisaient mal. Elle se mordit la lèvre inférieure, s’empêchant de hurler. Il ne la laisserait pas crier de toute façon. Elle serra les dents, essayant de penser à autre chose qu’à l’homme qui l’écrasait de tout son poids, de l’eau d’alcool qui se mêlait à son haleine. À ce moment précis, pour la première fois de sa vie, elle se dit que cet éboueur aurait dû la laisser mourir sur le bitume de cette journée d’hiver. Camryn n’était pas du genre romantique, elle n’avait jamais cru en l’amour ou au prince charmant, elle était beaucoup trop consciente du monde dans lequel elle vivait pour cela. Elle savait qu’elle ne pourrait pas être aimée. L’amour, c’était pour les autres. Elle n’avait jamais cru pourtant que sa première fois serait ainsi,  avec un homme qui la forçait, qui la plaquait contre le sol sans lui demander son avis. Il s’en fichait de son avis. Des coups, elle en avait reçu des tas, mais c’était la première fois qu’elle se sentait aussi sale, aussi souillée, aussi brisée. L’homme s’arrêta enfin, la laissant tranquille, finalement, allongée sur le sol crasseux, les yeux rivés sur le plafond. Elle ignorait combien de temps elle avait passé là, mais quand elle bougea enfin, il n’y avait plus un bruit dans la maison. Attrapant le sac contenant le peu de ses choses personnelles et l’argent qu’elle pu trouver dans le portefeuille du porc qui l’avait souillée, elle quitta la maison, s’enfonçant dans les rues toujours bruyantes de Belfast. Elle grimpa dans le premier train disponible sans se soucié d’où il allait.  Tout ce qui importait c’était que c’était le plus loin possible de cet endroit. De cet enfer. Elle se roula en boule sur son siège, laissant les larmes rouler sur ses joues, son corps secoué par des sanglots amers. Elle était sale, dégoûtante et pendant un long moment, elle se demandait comment elle ferait pour se regarder dans un miroir à nouveau. Elle savait que ce n’était pas le truc le plus brillant à faire, de fuir de la sorte. Elle savait qu’elle allait devoir se débrouillé pour manger, qu’elle n’allait sans doute pas avoir de toit sous lequel s’abriter. Mais ce n’était qu’une question de temps avant que cela se produise, elle savait que c’était ce qui arrivait aux orphelins lorsqu’ils atteignaient la majorité. Elle ne faisait que devancer ce moment. Elle devait mettre cette partie de sa vie derrière elle, oublier les événements des dernières heures, l’horreur de ce qui s’était passé dans cette salle à coucher miteuse. Elle ignorait ce qui l’attendait là-bas, mais c’était sans doute mieux qu’ici.

Dublin, un mois plus tôt

Le hangar était comme il l’avait toujours été. Sombre et vide, froid et sans vie. Presque effrayant. La gamine se faufila au fond de la bâtisse abandonnée depuis des années, resserrant sa veste des Red Socks un peu plus contre elle, dans le but inutile de se protéger du froid. Un froid qu’elle ne ressentait plus vrai, maintenant, son sang trop empoisonné par la drogue qui polluait son sang. C’était ça, sa vit maintenant. Elle vivant dans un hangar abandonné avec d’autres gamins de la rue, elle essayait de survivre comme elle le pouvait, tâchant de trouver à manger quand elle le pouvait, quand bien même devait-elle voler pour se nourrir. Ces gamins étaient devenus son monde, la chose la plus proche qu’elle avait d’une famille. Parmi ses gamins, elle était l’une de plus sage. Certes, elle était dopée la majorité du temps, n’ayant même pas conscience que son corps commençait à dépérir sous le mauvais traitement de la drogue, mais il y avait pire. Certaines des filles qui vivaient sous le même toit qu’elle se prostituaient pour pouvoir acheter leur cocaïne. Camryn n’avait pas pu se résoudre à ça. Elle n’avait pas pu se résoudre à vendre son corps pour une dose de drogue. Elle qui répugnait chaque touché, chaque regard langoureux. Bien que les années s’étaient écoulées, elle restait encore marquée par la raison de sa fugue. Elle se faufila jusqu’à ce qui devait être une petite salle pour les employés des années plutôt. « Noah?» Sa voix résonna longtemps contre les murs de la pièce sans pour autant avoir une réponse. Elle fit quelques petits pas dans la pénombre. Il était là, allongé derrière la table, la respiration sifflante, une aiguille enfoncée dans son bras. «Noah!» Elle se précipita vers lui, se laissant tomber près du corps inerte de son ami, attrapant sa main glacée dans la sienne. «Mais qu’est-ce que t’as fait abruti?» Elle tâta le poignet de son ami, puis sa jugulaire, tâchant de trouver un pouls qui n’existait plus. Et pourtant, elle essayait de le réanimer, de l’obliger à ouvrir les yeux. Quand bien même elle saurait qu’il était trop tard. Le corps de Noah était déjà froid et raide, comme s’il était là depuis des jours. Elle comprenait. Bien évidemment qu’elle comprenait. Malgré son esprit brumeux, elle savait que son ami ne respirerait plus jamais, qu’il avait poussé la dose. Mais elle était incapable de sentir la douleur, la tristesse qui devrait la ravager à cet instant précis. « T’as vraiment merdé sur s’coup là, mon vieux.»

Dungannon, aujourd'hui


Elle ferma les yeux, essayant de contrôler les tremblements de ses mains, les tremblements de son corps, sans succès. Son corps en entier était douloureux, respirer lui semblait difficile, comme si l’air était de la lave qui allait et venait. Elle passa sa main fébrile sur son front, essayant de chasser la sueur froide qui recouvrait sa peau. Elle avait fait le chemin de Dublin jusqu’ici en train, piquant les billets d’un homme d’affaires qui passait par là. Cela faisait longtemps qu’elle n’en avait plus rien à faire de ce genre de petits crimes. Elle inspira de nouveau, s’avançant vers la maison à la haie parfaitement taillée. Elle était là pour ça. Pour leur dire que leur fils était décédé d’une overdose de cocaïne, qu’il était mort dans un hangar miteux trois semaines plutôt. Elle ignorait comment elle pourrait dire ça à ces gens, en même temps, elle se demandait ce qui était ces gens. Quel genre de parents pouvaient-ils être pour que leur fils s’enfonce dans l’enfer de la drogue à des kilomètres d’eux? Et en même temps, Camryn avait l’impression qu’ils avaient le droit de savoir, le droit de faire leur deuil, d’arrêter d’espérer qu’un jour, ils retrouveraient leur enfant. « On peut t’aider, chère?» La jeune fille releva son visage vers l’homme qui venait de lui adresser la parole. La cinquantaine, le visage recouvert d’une barbe rousse comme ses cheveux, les yeux d’un vert pomme épatant. Il était la copie plus âgée de Noah. «Je… je suis une amie de votre fils…. » Elle vit une lueur d’espoir brillé dans les yeux de l’homme et son cœur se serra un peu plus…



Someone like you



Dernière édition par Camryn I. Erksine le Mer 18 Juin - 18:02, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mar 17 Juin - 22:30

Oh oh ! Re bienvenue à toi Very Happy

Bon courage pour ta fichounette !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Camryn I. Erksine
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Lyndsy Fonseca
Date d'inscription : 17/06/2014
Messages : 13
Toi : :
Crédits : tearsflight
Age : 21 ans
Emploi/Etudes : Barmaid au Butterfly
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mar 17 Juin - 22:52

Merci Rickounet!   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mer 18 Juin - 6:28

Rebienvenue parmi nous ma belle et bon courage pour ta fiche si pas fini xD

Tu connais la maison pour la suite

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mer 18 Juin - 10:07

Oh oh re bienvenue ici ! Je t'aime tu sais /jesors/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys H. Vikachev
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Blake Lively
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 261
Toi : :
Crédits : Raven
Age : 19
Emploi/Etudes : Etudiante en droit
Statut Civil :
Age : 25
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mer 18 Juin - 10:46

Rebienvenue! (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Camryn I. Erksine
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Lyndsy Fonseca
Date d'inscription : 17/06/2014
Messages : 13
Toi : :
Crédits : tearsflight
Age : 21 ans
Emploi/Etudes : Barmaid au Butterfly
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mer 18 Juin - 13:54

Merci mes p'tits loups   

Moi aussi je t'aime Logan!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam J. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Ian Somerhalder
Date d'inscription : 03/01/2014
Messages : 841
Toi : :
Crédits : D.S.R & Tumblr
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Mambo & Proxénète
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mer 18 Juin - 18:13


Bravo à toi !



Coucou toi ! Voilà que tu as fait l'étape ultime pour pouvoir jouer avec nous. Pour nous ta fiche est juste parfaite. C'est donc avec plaisir que nous te validons. Tu peux aller vérifier si on a bien mis ton avatar dans le bottin. Mais tu peux aussi aller faire tes petites fiches de lien et de RP. Un seul sujet par personnage que tu peux organiser comme tu le souhaites, c’est ton espace. Ensuite, à moins que ton personnage soit SDF, il lui faudra un logement mais aussi une
activité professionnel ou scolaire qu’il faut absolument recenser. En parlant de recensement, j’ai oublié de dire qu’il fallait aussi recenser ton avatar dans le bottin pour éviter les doublons si nous ne l'avons pas fait.

Pour finir, le XXIè siècle nous permet de communiquer plus facilement alors plutôt que d’envoyer ce pauvre pigeon voyageur qui se perd tout le temps, autant utiliser le téléphone ça sera bien plus simple et surtout plus sur.

Vous avez aussi la possibilité de demander à avoir un parrain ou une marraine afin de ne plus vous sentir perdu parmi nous.

Si vous avez besoin d'aide pour X raisons ou alors si vous avez des soucis n'hésitez pas à venir voir le staff qui règlera le soucis dans la mesure du possible.

Bon jeu parmi nous et amuse toi bien !


(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)


Le passé aide à construire l'avenir
pourquoi c'est si simple de dire qu'il vaut mieux oublier alors que ce n'est pas possible. On a un passé et ce passé nous aide à aller de l'avant maintenant il ne reste qu'à voir si l'on prend le bon chemin ou non. Pour le moment je ne suis pas sur la bonne voix et tant qu'il ne sera pas mort, je ne pourrais être celui qu'elle veut.© caius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well Mer 18 Juin - 20:49

(RE)Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well

Revenir en haut Aller en bas

Camryn I. Erksine • I'm the shell of a girl that I used to know well

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Identités :: Bienvenue dans notre ville ! :: Validés-