AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La haine est un sentiment si profond (Arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Dim 18 Mai - 14:09

Liliana venait de finir ses cours, elle était assez fatiguée mais sa journée n'était pas fini, elle devait aller travailler et en plus il y avait une réunion avec le grand patron, du moins il avait demandé à rencontrer un par un ses employés. Liliana ne l'avait jamais vu, ni même parlé, elle avait simplement vu une femme assez séduisante qui en très peu de temps l'avait embaucher sans vraiment lui poser des questions mais elle n'avait pas cherché. Liliana se rendait au black sun quand elle vit passer une voiture, l'homme qui était à l'intérieur lui était familier et rapidement son cœur se serra dans sa poitrine. Liliana se sentait mal à ce moment précis, cela ne pouvait être lui, c'était étrange de ce dire qu'un homme pouvait être responsable du malheur d'une femme. Liliana regarda la voiture pendant un petit moment, avant de revenir à la réalité, cela ne pouvait pas être réel, il ne pouvait pas être présent dans cette ville alors qu'il avait d'autres choses à faire dans une autre ville. Liliana arriva au blacksun et alla saluer ses collègues mais aussi sa responsable. Tout le monde était présent, c'était assez étrange, elle regarda sur le listing et vit qu'elle avait une cliente régulière qui demandait toujours à l'avoir. Liliana se dirigea vers la salle où la jeune femme se trouvait déjà, elle nettoya la table et tout ce qu'elle avait besoin après avoir salué la jeune femme présente. Pendant plus de trois quart d'heure, elle massa chaque partie du corps de la jeune femme, Liliana avait fait complètement abstraction de la réunion qu'il y avait après.

Une fois la jeune femme rhabillait, Liliana rangea toutes les affaires et fit un rapide nettoyage avant d'aller rejoindre ses collègues qui parlaient du patron, il était arrivé d'après ce qu'elles disaient et elles le trouvaient plus que séduisant. Liliana levait les yeux au ciel tout en soupirant avant d'aller retirer sa blouse et retourna vers les filles qui étaient toujours entrain de parler du patron « Liliana ça va être à toi, tu verras il a un de ses charismes j'en ferais bien mon quatre heure » Liliana eut un léger sourire mais cela ne l'intéressait pas du tout depuis qu'elle avait quitté son mari et demandé le divorce, elle n'arrivait à se voir refaire sa vie, pour elle les hommes étaient tous pareil et pourtant il y avait un homme qui arrivait à lui faire voir le bon côté des choses. Et c'était Haden, Liliana n'avait pas compris exactement pourquoi elle le voyait différemment peut-être parce qu'au fond, il avait besoin d'elle comme elle avait besoin de lui. Mais il avait une relation étrange qui s'était installé entre eux mais rien de plus, Liliana ne voulait plus se laisser aller dans une chose qui pouvait à nouveau la détruire, elle commençait à remonter la pente lentement et elle ne voulait pas rechuter.

Après quelques secondes, Liliana frappa à la porte de la salle de réunion avant d'entendre un entrer, Liliana ouvrit la porte et se retourna pour fermer la porte « Bonjour Monsieur ! Je suis Lilia... » La jeune femme se retourna pour venir poser son regard sur l'homme assis autour de la table. Son cœur loupa un battement avant de faire un pas en arrière et de se coller contre la porte fermée. Elle ne savait pas quoi faire à ce moment précis, elle avait envie de fuir mais elle avait surtout une question en tête savait-il qu'elle était embauchée ici mais surtout avait-il poussé à son embauche « Qu'est-ce que tu fais là ? » Quelle question idiote, elle savait très bien ce qu'il faisait là et elle ne pouvait pas rester sachant qu'il était là « Pas la peine de savoir quoi que ce soit de plus sur moi... Tu auras demain ma démission... » Je laissais mon regard sur lui avant de me saisir de la poignée de la porte ouvrant légèrement la porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arthur L. Flennigan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Aaron Paul
Date d'inscription : 08/05/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Vava : Shiya
Age : 33 years
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Sun & Mafieux
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Dim 25 Mai - 10:59


LA HAINE EST UN SENTIMENT SI PROFOND

Le contrôle, j'aimais cela... Avoir le pouvoir sur elle. Regarder le moindre de ses faits et gestes sans qu'elle ne s'en aperçoive, quel délice... J'aime la voir et l'épier. C'est une sensation qui m'obsède et je veux qu'elle me revienne coûte que coûte et qu'elle devienne mienne de nouveau. Je ferais tout pour. La matinée s'était achevée brièvement par un rendez-vous rapide pour le trafic d'armes. Je ne sais pas où tout ça allait me mener à la fin mais c'était quelque chose que j'aimais faire et avoir le black sun pour faire mes affaires était une obène. C'était une bonne couverte et puis en même temps je pouvais observer ma petite Liliana... J'avais rendez-vous avec toutes les masseuses et l'équipe qui s'occupait de mon temple et j'étais pressé d'en arriver à elle... Plonger mon regard dans le sien et jouer de nouveau avec elle. Ca me manque étrangement et je ne sais vraiment pas comment expliquer cela. Je ne peux pas dire que j'ai de sentiments enfin je ne crois mais c'est vrai que dès que j'en vois tourner autour d'elle cela me fout hors de moi. Surtout ce Haden qui je trouve joue a un jeu très dangereux mais savent ils que je le sais ça !!! Je ne pense pas et j'ai de quoi me retourner au cas où. Bref pour le moment je la laisse donc venir à moi, ce qui m'amuse tout particulièrement.

La dernière à se présenter à cette fameuse réunion est donc Liliana et j'ai envie qu'elle me craigne un petit peu surtout qu'elle m'a quitté comme ça... Je me suis senti trahi en quelque sorte. Je veux mettre les choses au clair et j'ai besoin d'explications pour avancer, c'est donc le moment opportun pour qu'elle me dise les choses en face cette fois. Je me trouvais donc assis sur un fauteuil autour de cette table de couleur noire. J'avais mes mains sur la table et j'avais devant celle-ci sorti un dossier sur Liliana, avec des clichés, des notes... Sa vie se résumée en un simple tas de feuilles. On frappa à la porte et je pouvais enfin la regarder, toujours aussi charmante mais là aussi prêt de moi c'est encore pire. « Bonjour Monsieur, je suis Lilia... » Je fis un léger sourire par cette découverte la concernant. Humm j'aime ce moment, surtout quand elle ne pense qu'à une seule chose c'est me fuir...  « Qu'est ce que tu fais là ? » Je vois tout de suite de par son comportement qu'elle a compris. Je suis son boss. Oui, certes mais c'est bien. Non ?[i] « Pas la peine de savoir quoi que ce soit de plus sur moi... Tu auras demain ma démission... »[/i] Je la vis reprendre le chemin inverse en commençant à mettre sa main sur la poignée de la porte. En une fraction de secondes, je me trouvais contre Liliana, m'appuyant contre son dos et l'aidant à fermer cette porte en faisant pression sur sa main.... «  Non, non, non, Liliana ! Je crois que là tu n'as pas ton mot à dire pour le moment. Il faut qu'on parle... A moins que tu ais rendez-vous avec un autre homme ! » Je descendais doucement mon nez en direction de ses cheveux en me disant que cette odeur me manquait terriblement. Je savais que la demoiselle n'allait pas se laisser faire... « Ne bouge surtout pas Liliana... »

Je posais une main sur sa hanche et vint à la pousser un peu plus contre cette porte et de mon autre main vint à verrouiller celle-ci. Elle se trouvait dans mon antre et elle pouvait crier... Personnes ne se déplaceraient... Je remontais ma main doucement et vint à poser celle-ci sur son cou délicatement tout en continuant mon petit jeu sur elle et envers elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Lun 26 Mai - 18:03

En arrivant au travail, Liliana ne pensait pas une seconde à ce qui allait arriver, elle savait très bien qu'elle allait rencontrer son patron mais elle ne savait pas qu'il s'agissait de l'homme qu'elle détestait pour tout ce qu'il lui avait fait. Alors qu'elle se trouvait face à lui, elle essayait de rien ne faire voir de sa façon d'être de ce qu'elle pouvait ressentir mais elle savait aussi qu'elle ne pouvait pas faire semblant, elle ne l'avait jamais fait même pendant leurs moments intimes. Elle avait aimé sentir ses mains sur elle quand il était doux et tendre mais elle les avait aussi détesté quand les coups tombaient un peu plus fort à chaque fois. Elle regardait cet homme, la haine qu'elle lui vouait était sans faille, elle espérait maintenant partir au plus vite et ne jamais revenir, elle allait donner sa démission même si elle aimait se travailler elle ne voulait plus être sous ma coupe de l'homme face à elle. Après quelques paroles, elle se retourna pour venir ouvrir la porte avant de le sentir contre elle. Elle serra les dents pour ne rien dire alors qu'elle avait pu voir sa responsable non loin, elle le laissa fermer la porte «  Non, non, non, Liliana ! Je crois que là tu n'as pas ton mot à dire pour le moment. Il faut qu'on parle... A moins que tu ais rendez-vous avec un autre homme ! » Liliana fronça les yeux ne comprenant pas ce qu'il voulait dire par là avant de repenser à ses amis, le seul qui était venu ici était Haden, cela la fit légèrement sourire avant qu'elle ne le perde alors qu'il était entrain de renifler ses cheveux. Elle fronça les yeux avant de frissonner légèrement « Ne bouge surtout pas Liliana... » .

Liliana ferma un court instant les yeux de dégoût alors qu'elle sentait sa main sur sa hanche, elle avait envie d'hurler mais elle savait aussi que cela ne servirait à rien, il aurait toujours ce pouvoir malsain sur elle mais aussi sur les autres. Quand elle sentit sa main remonter pour attérir sur son cou, elle essaya de se dégager avant d'y arriver et de le regarder, son regard était rempli de haine et elle comprenait encore plus pourquoi elle avait demandé le divorce. « On a rien à se dire Arthur, c'était avant qu'il fallait que ce soit fait, avant que tu n'oses lever la main sur moi » Liliana le regardait toujours de loin avant de faire quelques pas dans la pièce ne pouvant mettre plus d'espace entre elle et lui. « Et qu'est-ce que ça peut te faire que j'ai rendez-vous avec un homme ou pas, cela ne te regarde pas » Liliana continuait de le regarder, elle savait qu'il ne lâcherait pas le morceau sans qu'elle n'ait accepté de lui parler et elle était curieuse de savoir ce qu'il avait à dire. Machinalement elle pensa à ce que Andrew lui avait dit et elle savait qu'il était capable de faire en sorte qu'ils soient tous les deux de mèches. « Bon tu veux me dire quoi ? Me faire des menaces comme ton ami a pu le faire ? Va sérieusement arrêter avec vos conneries, j'en ai rien à faire mettez-vous ça une bonne fois en tête »

Liliana se demandait s'il était au courant de ce qu'il s'était passé avec Andrew, s'ils s'étaient parlés mais bon aujourd'hui, elle ne le croyait plus surtout s'il était gentil, cela cachait toujours quelque chose, elle le savait très bien. Arthur était le mal en personne, certes très séduisant mais rien ne changeait à ce qu'il était en réalité. Liliana laissait son regard sur lui, épiant le moindre geste de la part de cet homme, elle savait de quoi il était capable et elle savait qu'il pouvait tout faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arthur L. Flennigan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Aaron Paul
Date d'inscription : 08/05/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Vava : Shiya
Age : 33 years
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Sun & Mafieux
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Mer 25 Juin - 7:12


LA HAINE EST UN SENTIMENT SI PROFOND

Quel délice de pouvoir profiter de nouveau de ma douce et épatante Liliana. J'aimais la voir devenir panthère. Elle avait une façon de vouloir se défaire de moi ce qui m'attirait forcément encore plus. Si elle savait tout ce que je pouvais sentir à son égard. La voir maintenant face à moi avec ce regard si colérique. J'avais l'impression qu'elle souhaitait me faire sortir de mes gonds et pour une fois je voulais lui montrer que j'étais capable de me contrôler, même quand elle vint à me parler d'Andrew et de sa façon de faire avec elle. Intérieurement mon orgueil en prenait un coup mais je ne comptais pas lui montrer, ça lui ferait certainement plaisir. Elle me manquait oui horriblement mais à quoi bon lutter pour le moment. Je voulais jouer et ça il fallait à tout prix qu'elle rentre dans mon jeu. « En ce qui concerne Andrew c'est votre histoire et cela ne me regarde pas. Après tout tu es assez grande pour te gérer toute seule. La preuve en est. Toutefois Lili' je veux que tu me reviennes. Je peux te montrer que j'ai changé. Que je ne suis plus celui que j'étais. Je sais pertinemment que je me fixe à un mur et je comprends mais réfléchi bien. Tu ne le regretterais pas. Et puis pense aux moments que l'on a passé ensemble ! Ne dis pas que ça a été tout le temps mauvais je ne te croirais pas car quelque part je pense que je t'attire un peu. » Je m'approchais de nouveau d'elle tout en continuant de la fixer et en passant une main délicatement sur sa joue, puis en effleurant délicatement son oreille et sa chevelure.

Le téléphone retentit et je vins à me retourner pour aller décrocher celui-ci. Il s'agissait d'une masseuse qui avait un problème avec un client. Une routine, une bagatelle... Je raccrochais tout en gardant mon calme serein et vint à prendre mon téléphone portable pour appeler l'un de mes bras droit histoire que celui-ci se charge de ce petit problème. Une fois cette histoire réglée, je me mis à souffler doucement tout en relevant mon regard sur Lili'. Quelle divine créature, j'ai été vraiment lâche d'avoir osé lui faire du mal même si pour moi est difficile à admettre. Je comprends qu'elle me déteste autant mais je souhaiterais tant qu'elle me donne une nouvelle chance. C'est vrai que je lui demande beaucoup mais j'ai pourtant besoin d'elle pour mon équilibre. Elle m'apportait tant avant qu'elle n'ose me quitter. « Écoutes Lili', essayons quelque chose s'il te plaît, je ne te forcerais en rien, je veux juste que tu sois à mes côtés dans un premier temps. Certes je suis ton patron mais tu as un boulot et tu te construis bien. Tu as ton autonomie. Je ne te demande pas de me donner ta confiance mais juste de tenter quelque chose... »

On se mit à frapper à la porte, il fallait que je me contienne encore pour ne pas lui faire peur et puis en même temps c'était un travail sur moi. J'avais évolué en quelque sorte sans forcément m'en rendre compte. « C'est occupé pour le moment. Repassez plus tard... » J'entendis les pas s'éloigner assez rapidement pour être précis. Mon regard revint se poser sur Lili' qui semblait ne pas être ravie pour autant. Je lui fis un léger sourire tout en me penchant légèrement sur elle en venant lui murmurer à l'oreille « Alors Liliana ! L'idée te tente ou non ? » Je savais déjà sa réponse mais je voulais l'entendre de sa bouche et ça m'excitait profondément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Jeu 26 Juin - 20:16

Liliana ne pouvait pas dire que de voir Arthur ne lui faisait rien, cela serait mentir, mais aujourd'hui elle avait peur de lui, enfin c'était pas réellement ça c'était plus complexe. Elle le détestait surtout pour le mal qu'il lui avait fait. Elle lui en voulait d'être ce qu'il était au lieu d'être un homme aimant. Elle savait qu'il ne l'avait jamais été, que quand ils faisaient l'amour c'était simplement pour faire bonne figure ou s'amuser un peu avec elle. Aujourd'hui, alors qu'elle se retrouvait face à lui, elle ne savait pas ce qu'elle devait faire, elle ne savait pas comment faire avec lui. Il était bien trop tard pour... Peut-être avec le temps, elle pourrait oublier mais pour le moment tout était encore bien trop présent en elle. « En ce qui concerne Andrew c'est votre histoire et cela ne me regarde pas. Après tout tu es assez grande pour te gérer toute seule. La preuve en est. Toutefois Lili' je veux que tu me reviennes. Je peux te montrer que j'ai changé. Que je ne suis plus celui que j'étais. Je sais pertinemment que je me fixe à un mur et je comprends mais réfléchi bien. Tu ne le regretterais pas. Et puis pense aux moments que l'on a passé ensemble ! Ne dis pas que ça a été tout le temps mauvais je ne te croirais pas car quelque part je pense que je t'attire un peu. » Liliana était étonnée que cela ne lui fasse rien ce qu'Andrew essayait de faire surtout avec la jalousie qu'il avait dans le passé. Mais le pire était la suite, elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il allait dire, il voulait qu'elle revienne, c'était du n'importe quoi... Lui changé ! Elle en doutait royalement. Oui il était vrai qu'elle avait été attiré par lui mais aujourd'hui c'était totalement différent, elle ressentait de la haine pour lui pour tous les coups qu'elle avait reçu

« Tu rigoles là... Toi changé ? Jamais tu ne changeras Arthur, tu es trop mauvais... Tu aurais voulu changé c'était avant qu'il fallait le faire après que tu m'es demandé pardon la première fois... »Liliana le regarda alors qu'il répondait au téléphone avant d'aller se mettre dans un coin de la salle, elle ne le comprenait pas que voulait-il vraiment d'elle. Elle était persuadé qu'il avait quelque chose derrière la tête, ça ne pouvait pas être autrement. Il ne l'avait jamais aimé et elle savait qu'il ne l'aimerait jamais. « Écoutes Lili', essayons quelque chose s'il te plaît, je ne te forcerais en rien, je veux juste que tu sois à mes côtés dans un premier temps. Certes je suis ton patron mais tu as un boulot et tu te construis bien. Tu as ton autonomie. Je ne te demande pas de me donner ta confiance mais juste de tenter quelque chose... » Elle fronçait les yeux, il était hors de questions qu'elle continue de travailler pour lui, elle ne pouvait pas cela était au-dessus de ce qu'elle pouvait faire même si elle se disait qu'elle devait lui montrer qu'elle était aujourd’hui plus forte qu'avant et cette autonomie qu'elle avait pris, elle ne comptait pas le lui rendre, elle ne comptait pas perdre le peu qu'elle avait acquit. Alors qu'on frappait à la porte, Liliana posa son regard sur lui puis sur la porte tout en soupirant « C'est occupé pour le moment. Repassez plus tard... » Elle baissa la tête avant de relever le regard pour la regarder « Alors Liliana ! L'idée te tente ou non ? »

Il devait vraiment se foutre d'elle ce n'était pas possible autrement, elle laissa son regard sur lui avant de lever les yeux au ciel « Arrête un peu Arthur, tout ça c'est encore une de tes magouilles. Tu dis que tu as changé prouve le mais ça ne se fera pas en une journée. Tu as fait des choses que tu n'aurais jamais du faire. Je te déteste pour tout ça... Je t'ai toujours été fidèle, je n'ai jamais rien fait pour te donner le droit de me frapper et toi tu le prenais quand même et pour ça jamais je ne te pardonnerai. Il y a eu très peu de bons moments, tu as toujours fait en sorte que ses bons moments n'en soient plus alors pourquoi je te croirais aujourd'hui... » Liliana laissa son regard sur lui alors qu'il s’embrumait sous l'effet de la colère, elle ne savait plus quoi faire face à lui tout simplement....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arthur L. Flennigan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Aaron Paul
Date d'inscription : 08/05/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Vava : Shiya
Age : 33 years
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Sun & Mafieux
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Jeu 10 Juil - 12:42


LA HAINE EST UN SENTIMENT SI PROFOND

Le contrôle sur Liliana c'est quelque chose que j'appréciais fortement. Ce pouvoir sur elle, cette emprise... Elle avait beau se mettre dans un coin de la pièce, elle était mienne mais ça le savait-elle. Me quitter elle n'en avait pas le droit et pourtant elle l'a fait. Elle a osé. Certes je ne suis pas un sain mais je compte bien lui montrer que sans elle quelque part je ne suis rien. Elle est ma faiblesse, cette dose que j'ai besoin de consumer en douceur. Elle est si jeune et magnifique à la fois. J'avais quelque chose et je l'ai perdu je le sais bien mais elle doit revenir à tout prix et coûte que coûte. Cette histoire avec Andrew me perturbe. Je ne sais pas à quel jeu il joue avec elle mais il faut qu'elle voit que je ne suis plus le même et pour ça il faut à tout prix que je fasse un travail sur moi mais par moment elle a vraiment le don de me mettre dans tous mes états comme là dans cette pièce froide, seul avec elle. Liliana est si parfaite et son caractère aie aie aie j'aime. C'est vrai qu'au début de notre histoire ça n'était pas forcément rose car on ne se connaissait pas mais nous n'avions pas le choix quelque part et moi bien sûr par la suite j'ai fais le con pour pas changer. De toute façon tout ce que j'ai de bon je dois le détruire. Pourquoi !! J'en sais rien mais le mal est en moi et je vis avec tous les jours. « Oui j'ai changé Liliana et ne me regarde pas avec petit air, tu sais très bien que celui-ci m'attire profondément ! A moins que c'est ce que tu veux  et que tu t'en caches la face. » Je me mis maintenant à me rapprocher dangereusement de Liliana. Je sais ce qu'elle pouvait faire mais elle sait également ce don je quoi j'étais capable.

J'avais pris soin de lâcher en douceur la porte venant vers Liliana qui s'était bloquée dans un coin qui d'ailleurs n'était pas forcément dans son avantage. Son regard était rempli de colère mais je l'aimais et ça rien ne peut entraver mon chemin à son égard. Je me mettais à la fixer intensément la regardant de haut en bas commençant d'ailleurs à fixant ses magnifiques rondeurs qu'elle laissait paraître peut être sans le vouloir certes mais elles étaient là et ça me captivait. Le désir de l'avoir me possédait. Me trouvant maintenant à quelques centimètres d'elle je m'arrêtais et me mis à la fixer venant approcher ma main et la mettre sur sa joue et ensuite sa nuque.  « Ce n'est pas une magouille et tu le sais très bien au fond de toi mais ça faut-il que tu le reconnaisses maintenant.... J'ai été con c'est tout. Certes tu as encaissé mais moi aussi en quelques sortes surtout quand je savais qu'il n'y avait pas forcément d'amour entre nous au départ. On a pas eu le choix, on a pas eu forcément le temps de se connaître et tu étais jeune. » Je m'approchais encore plus d'elle posant mon corps contre le sien faisant une légère pression du bassin, venant déposer un léger baiser dans le cou pour ensuite poser mon autre main sur son torse. « Dis-moi que ça ne te fait plus rien Liliana et ne me ment surtout pas. Laisse moi une nouvelle chance s'il te plaît ! Mets cette colère de côté pour le moment et si tu vois que je recommence ou que quelque chose ne va pas dis le moi. Je ne pourrais plus être celui que j'ai été avec toi crois moi. »

Je pouvais sentir son cœur battre la chamade sous ma main froide et chaude à la fois. Je lui faisais encore de l'effet c'est sur mais en avait elle encore envie ? Je voulais temps qu'elle revienne. J'ai tellement besoin d'elle... Je me rends compte que j'ai besoin d'elle pour avancer et tout le reste.... Je sais que ça ne va pas être simple mais j'y crois tant et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Jeu 10 Juil - 16:08

Plus le temps pasait plus le cœur de Liliana s'accélérait en elle, elle ne savait pas si c'était la peur ou autre chose qui prenait le dessus. Oui elle avait peur de lui, oui elle avait peur qu'il recommence à la frapper que tout ce qu'il puisse dire n'est que baliverne. Elle n'ose croire qu'il ait changé rien ne peut réellement se changer, les démons reviennent toujours simplement parce que c'est ainsi, simplement parce que c'est écrit comme ça. La vie est ainsi faite. Elle avait peur de ce qu'il pourrait faire, peur de cette emprise qu'il pouvait avoir sur elle. Elle ne savait pas quoi penser mais elle ne le croyait pas quand il lui disait avoir changé, un homme comme lui ne pouvait changer. « Oui j'ai changé Liliana et ne me regarde pas avec petit air, tu sais très bien que celui-ci m'attire profondément ! A moins que c'est ce que tu veux  et que tu t'en caches la face. » Liliana fronçais les yeux jamais elle ne dirait quoi que ce soit sur ce qu'il voulait entendre, elle n'avouerait jamais une chose qu'elle pensait fausse. Elle ne l'aimait pas, elle en était persuadée. Elle venait de partir se mettre loin de lui, elle ne voulait que le fuir et rester le plus possible de lui, elle n'imaginait pas l'emprise qu'il avait sur elle. Liliana le regardait s'approcher d'elle un peu plus avant de sentir sa main sur sa joue et sa nuque, elle n'osait bouger, elle s'attendait à recevoir un coup parce qu'elle était partie, elle avait envie de fuir, elle ne pouvait pas rester dans le même endroit que lui. « Tu ne peux pas changer... et arrête de penser à ma place... »

Liliana avait envie de fuir, de se retrouver loin de lui Ce n'est pas une magouille et tu le sais très bien au fond de toi mais ça faut-il que tu le reconnaisses maintenant.... J'ai été con c'est tout. Certes tu as encaissé mais moi aussi en quelques sortes surtout quand je savais qu'il n'y avait pas forcément d'amour entre nous au départ. On a pas eu le choix, on a pas eu forcément le temps de se connaître et tu étais jeune. » Liliana ne comprenait pas ce qu'il voulait dire, voilà qu'il se faisait passer pour la victime dans cette affaire parce qu'il n'y avait pas d'amour, c'était du grand n'importe quoi, il ne l'avait jamais aimé et ne l'aimerait certainement jamais simplement parce qu'il n'y avait que sa petite personne qui comptait. Liliana frémit en sentant le corps de son mari contre elle et puis elle ferma quelques secondes les yeux alors qu'il venait de l'embrasser dans le cou rapidement elle ouvrit les yeux pour venir le planter dans le sien « Dis-moi que ça ne te fait plus rien Liliana et ne me ment surtout pas. Laisse moi une nouvelle chance s'il te plaît ! Mets cette colère de côté pour le moment et si tu vois que je recommence ou que quelque chose ne va pas dis le moi. Je ne pourrais plus être celui que j'ai été avec toi crois moi. »

Liliana ne quittait pas Arthur du regard, elle pouvait sentir son cœur battre de plus en plus vite, il lui faisait de l'effet ça c'était sûr comme dans le passé pendant ses moments où il était gentil, où il était calme et la prenait dans ses bras simplement sans arrière pensée. Elle était perdue alors que sa respiration augmentait alors que sa main était sur son cœur, elle laissait son regard dans le sien avant de venir l'embrasser d'un baiser fougueux et passionné. Très vite elle le repoussa avant de prendre la fuite à l'opposé de lui se rendant compte de ce qu'elle venait de faire, elle n'aurait jamais du, ce n'était pas bien « Tu joues à quoi là ? J'te déteste. » Liliana sentait de plus en plus de colère en elle mais cette fois-ci c'était contre elle car elle venait de se rendre compte qu'elle l'aimait autant qu'elle le détestait et ça la rendait folle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arthur L. Flennigan
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Aaron Paul
Date d'inscription : 08/05/2014
Messages : 34
Toi : :
Crédits : Vava : Shiya
Age : 33 years
Emploi/Etudes : Propriétaire du Black Sun & Mafieux
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Ven 11 Juil - 8:14


LA HAINE EST UN SENTIMENT SI PROFOND

Je me rendis compte en laissant ma main sur son cœur que son caractère avait changé. Elle n'était plus la même. Elle disait les choses ouvertement maintenant alors qu'avant elle ne disait rien. J'avais l'impression qu'elle ne me craignait plus et ça me plaisait fortement. Peut-être faisait-elle tout pour que je la fuis mais en fait s'en était l'inverse. Mon amour grandissait d'une force pour elle. Je ne suis pourtant pas du genre à être ainsi mais elle a ce petit don pour m'apprivoiser sans qu'elle le veuille elle-même. Je n'avais plu envie de la frapper et puis à quoi bon ! Mon boulot me permet d'extérioriser certaines choses mais ça elle ne le comprendrait pas. Du moins pas pour le moment. Je sentais son cœur battre la chamade et j'adorais cela. Je me mettais même à fermer les yeux histoire de ressentir tous ses battements. Quel délice de voir que je lui faisais encore de l'effet. Si jeune et innocente et pourtant, elle a un si lourd vécu. Je veux qu'elle soit mienne pour toujours. Nos regards se croisèrent et je vis que celui-ci changea, elle me désirait oui c'était le mot, cette sensation, ce plaisir qui commençait à monter dans la pièce. Je ne voulais surtout pas la brusquer. Toutefois je n'eus à peine le temps de réagir qu'elle vint à m'embrasser fougueusement et rapidement. Les bras m'en tombaient presque. Qu'est ce que ça m'avait manqué. De pouvoir sentir, sa peau, son odeur, son caractère, ses yeux qui en disaient long. En cet instant je savais que tout n'était pas terminé mais le voulait-elle ?

Je n'eus à peine le temps de réagir que Liliana se trouvait déjà à l'autre bout de la pièce prêt de la porte d'entrée du bureau. Elle semblait si en colère que je ne savais comment agir. Quel effet commençait elle à me faire ? Moi qui d'habitude prenait la femme pour un simple objet.... Comment pouvait-elle agir ainsi sur moi. Ça me plaisait guère sincèrement et ma colère commençait à monter en moi. Il fallait à tout prix que je me calme pour éviter de lui faire peur de nouveau et la frapper ne serait certainement pas un bon remède. Je me mis donc contre le mur dans un premier temps à la contempler, à l'écouter.... « Tu joues à quoi là ? J'te déteste. » J'avais même la sensation que Liliana allait pleurer. Ce que je ne voulais surtout pas car ça montrerait sa faiblesse à mon égard et je pense qu'elle ne le souhaitait pas. Toutefois je vins à m'approcher de nouveau d'elle en douceur avec un regard intense. Je vins de nouveau à poser ma main sur son cœur qui battait encore la chamade tout en la fixant honnêtement et désireux « Humm délicieuse créature que tu es, crois-tu vraiment que tu me détestes là ? Ton cœur montre le contraire Liliana ! A moins que tu ne le sais pas toi-même mais tu m'aimes encore ! »

Je m'appuyais légèrement plus contre elle et mon regard plongea de nouveau dans le sien. Je ne savais plus trop comment agir mais une chose est sure c'est que je voulais surtout qu'elle n'ait pas peur de moi et qu'elle voit que j'ai changé. D'une main je vains à tourner la clé de la serrure lui montrant qu'elle pouvait partir à n'importe quel moment. Maintenant à elle de décider de ce qu'elle voulait concrètement. Je mis une main sous son menton délicatement pour qu'elle puisse me fixer et vint déposer juste un petit baiser sur le côté de sa bouche. « Réfléchie Lili à ma proposition ! Repenses à notre entretien et je te laisse tout le temps qu'il te faut pour y penser. Je te libère, tu es libre... » Je reculais la tête et continuais de la fixer lui montrant vraiment qu'elle pouvait me faire confiance comme avant. Étant devenu celui qu'elle aimait avant. Mais ça ça allait certainement être une autre histoire car sincèrement je commence à connaître mon petit oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur) Ven 11 Juil - 16:58

La situation ne plaisait guère à Liliana, elle se demandait ce qu'elle faisait encore là, en elle tout se mélangeait, elle le détestait tant pour tout ce qu'il avait fait dans le passé mais elle le désirait encore, elle ne pensait pas que c'était de l'amour, non cela ne pouvait pas être cela. Sa main sur son corps la vibrer de l'intérieur, elle se retenait alors que sa respiration se faisait plus intense et sans qu'elle ne comprenne pourquoi elle l'embrassait avec fougue et passion avant de le repousser et de prendre la fuite à l'opposé de son mari. Elle était en colère après lui, elle lui en voulait de la rendre faible mais elle s'en voulait encore plus de l'aimer comme une folle. Oui elle l'aimait mais elle ne pouvait pas l'avouer, elle avait peur que cela recommence, elle avait peur de recevoir un coup de nouveau. Elle le regardait se rapprocher d'elle lentement revenant poser sa main sur son cœur, elle ne le quittait pas du regard « Humm délicieuse créature que tu es, crois-tu vraiment que tu me détestes là ? Ton cœur montre le contraire Liliana ! A moins que tu ne le sais pas toi-même mais tu m'aimes encore ! » Liliana avait horreur de ça, il pouvait lire en elle et elle ne le supportait pas, elle ne pouvait se reculer alors qu'il venait de se recoller à elle. La jeune femme détournait le regard pour regarder ce qu'il faisait, elle était soulagée de voir qu'il ouvrait la porte. « Oui je te déteste.. Tu n'es qu'un monstre et tu le resteras toujours. » A ce moment précis,

Liliana n'était plus sûr que c'était la vérité mais elle avait peur qu'il joue avec elle pour avoir ce qu'il veut. Son nouveau baiser au coin de ses lèvres eut un drôle d'effet sur la jeune femme, elle avait compris qu'elle l'aimait et elle s'en voulait pour cela. « Réfléchie Lili à ma proposition ! Repenses à notre entretien et je te laisse tout le temps qu'il te faut pour y penser. Je te libère, tu es libre... » Liliana baissa le regard, elle ne savait pas quoi faire, elle avait peur de se perdre un peu plus chaque jour. Elle savait maintenant que rester loin de lui serait une torture mais elle savait aussi qu'il pouvait faire de sa vie un enfer. Un enfer qu'elle ne voulait pas, ou plus. Elle avait réussi à se construire une nouvelle vie, elle avait tout fait pour reprendre le dessus et elle ne voulait pas perdre le peu qu'elle avait acquit ici. Mais il n'y avait pas que ça, elle connaissait son penchant pour les filles aussi même si avec elle il avait toujours été réglo du moins elle le pensait mais aujourd'hui qu'en était-il, elle ne le savait pas, elle ne voulait pas être qu'une de ses filles qui passe dans son lit. Liliana relevait le regard alors que perlait de l'eau au coin de ses yeux, elle se sentait si faible à ce moment précis, elle avait peur de le perdre mais elle avait peur d'être avec lui également, c'était étrange comme sensation.

« Pourquoi réfléchir à tout ça Arthur, je te connais. J'ai passé 4 ans à tes côtés, 4 années ou tu m'as fait voir à quel point tu étais un monstre... » Les perles d'eau salées coulaient le long de sa joue alors qu'elle affrontait son regard si troublant. « Tu as toujours pensé à mal alors qu'il n'y avait rien, je ne suis pas comme toi à aller voir ailleurs alors que j'ai juré fidélité... Je ne dis pas que tu l'as fait j'en sais rien mais je connaissais ta réputation avant de t'épouser... Et le résultat c'est que tu as commis la pire des choses que je pourrais souhaiter à ma pire ennemie... je ne demandais rien Arthur, du moins je ne demandais pas cela, je ne voulais qu'une chose à être aimé un minimum même si notre mariage était basé sur rien à part ce que voulait nos pères.. » Liliana essuya ses joues rapidement avant d'attraper la poignée de la porte tout en le regardant. Elle avait envie de partir tout comme elle avait envie de rester avec lui mais elle ne devait pas le faire, elle devait tourner la page pour ne plus souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: La haine est un sentiment si profond (Arthur)

Revenir en haut Aller en bas

La haine est un sentiment si profond (Arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Dungannon :: Norwich :: Black Sun-