AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tête à tête sous pression ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Andrew M. Blake
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Shane West
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 154
Crédits : Avatar : moi Signature : obsession
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Trafiquant d'armes
Statut Civil : Célibataire
Age : 27
MessageSujet: Tête à tête sous pression ... Ven 18 Avr - 11:47

Andrew venait de se réveiller. Il était dans son lit, désespérément vide, simplement vêtu d’un caleçon et comatant encore de sa soirée de la veille. Seule une couette par-dessus lui cachait son corps quasiment dévêtu des yeux des employées de maison qui s’affairaient. Quoiqu’il en soit, elles savaient qu’elles ne devaient en aucun cas pénétrer la chambre tant qu’Andrew dormait, sauf urgence. La soirée dont il était rentré rudement tôt dans la matinée pour tout dire. Il s’était couché à six heures du matin. En ouvrant les yeux, il venait de regarder le réveil. Quatorze heure trente. Encore, il avait encore dormi comme un loir. En ce moment, il enchainait les soirées. Fallait-il qu’il se calme ? En avait-il envie ? Pas spécialement, il aimait bien cette vie noctambule. Cette vie d’excès modérés. Cette vie à se coucher à pas d’heures, se réveiller à pas d’heures. Cette vie de trafic, de mafieux. Il avait baigné dans tout cela depuis sa plus tendre enfance. Il ne se voyait pas faire autre chose. Quoiqu’il advienne, il fallait peut être qu’il daigne sortir de son lit. Se mettant assis sur le bord du lit, il resta assis quelques secondes avant d’aller chercher son peignoir. Puis il l’enfila, fit ouvrir les volets et se dirigea vers la salle de bain en face de sa chambre, pour se laver. Vingt minutes plus tard, Andrew était apprêté.

Durant la soirée de la veille, il avait parlé avec un de ses vieux amis du milieu. L’homme lui avait annoncé qu’il divorçait de sa femme. Andrew ne faisait pas fière allure, mais il tentait de le camoufler. Il fallait qu’il aille parler, et sérieusement parler à Liliana, la future ex femme de son ami du milieu.
Il la savait masseuse et étudiante en médecine. S’il avait bonne mémoire, la jeune femme devait être en cours à cette heure-ci. C’est alors qu’il prit sa voiture et qu’il décida d’aller planquer tout près de l’école et de l’attendre. Deux heures plus tard environ, celle-ci sortait. Il sortit donc de sa voiture et se posa contre celle-ci. Il la regardait avec un sourire, mais un sourire plutôt provocateur. Mais il n’avait aucunes mauvaises intentions à son égard. Juste lui parler, lui faire un peu pression, mais de manière gentille. Du moins, dans un premier temps. Mais il était presque sûr qu’elle allait coopérer. Cela serait mieux pour elle. Ce qu’il voulait était simple. Qu’elle se taise. Qu’elle fasse silence de ce qu’elle savait des trafics d’Andrew. Des trafics de son futur ex-mari par la même occasion. Il était même prêt à acheter son silence. Mais il voulait donc en être sûr. C’est pour cela qu’il l’attendait de pied ferme.


« Liliana … j’aurais à te parler… mais plutôt en privé. »

Il esquissa un sourire en coin, lui proposant gestuellement de la raccompagner.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Dim 20 Avr - 14:15

Les cours et encore les cours, Liliana commençait à en avoir marre, en ce moment elle avait la tête ailleurs et plus les jours se rapprochaient de la date fatidique du jugement de divorce, plus elle se sentait mal. Elle n'avait pas peur de ce qui allait en découdre, elle savait que c'était un mal pour un bien mais il y avait en elle une petite voix qui se demandait si ce qu'elle faisait été bien ou non. Elle ne comprenait pas pourquoi et dans un sens elle ne voulait pas le savoir peut-être par peur de tomber dans une déchéance qu'elle ne voulait pas. Liliana regardait son cahier ou elle marquait au stylo ce qu'elle entendait ou percevait du cours, elle n'était vraiment pas dedans et il fallait que ça change afin qu'elle puisse reprendre le cours de sa vie comme si rien ne s'était passé, au fond elle était encore jeune et toute la vie devant elle même si elle osait croire encore à l'amour mais aussi à fonder un jour une famille. Liliana avait hâte que ses cours se terminent et même si elle savait qu'elle allait au travail après, elle pourrait souffler un peu sans penser à rien. Une bonne heure plus tard, la sonnerie fit sonner l'heure de la libération, Liliana soupira de soulagement avant de ranger ses affaires et de quitter les lieux entourés de quelques amis. Une fois à l'extérieur, elle regarda autour d'elle avant de voir un visage qui ne lui était pas étranger, elle resta un moment à l'observer avant de saluer ses amis et de partir à l'opposé d'eux mais dans la direction d'Andrew.

Elle avait encore deux heures avant d'aller bosser pour deux heures, en semaine elle ne faisait pas beaucoup d'heures mais c'était suffisant pour se payer son loyer et sa nourriture. En dehors de ça, elle ne faisait pas grand chose et elle ne voulait en aucun cas demander de l'argent à qui que ce soit, elle avait choisi de vivre ainsi et personne ne la fera changer là-dessus. « Liliana … j’aurais à te parler… mais plutôt en privé. » Liliana regardait Andrew avant de soupire légèrement, elle n'avait vraiment pas envie de lui parler ou de faire quoi que ce soit avec lui, elle savait qui il était et n'avait pas envie de rentrer dans son jeu. « Qu'est-ce que tu me veux Andrew, si c'est pour me parler d'Arthur ce n'est pas la peine, tu ne sais rien de ce qu'il a pu se passer et tu ne me feras pas changer d'avis.. Maintenant j'ai des choses à faire donc à plus tard Andrew » Liliana fit un léger sourire à Andrew avant de faire quelques pas puis elle s'arrêta pensive avant de se retourner pour le regarder. Liliana savait très bien dans quoi tremper l'homme face à elle tout comme elle savait dans quoi trempait parfois son mari, elle n'était pas bête et puis parfois ils n'étaient pas vraiment discret quand ils en parlaient à la maison même si Liliana pouvait se trouver dans une autre pièce. Enfin, elle restait un moment à le regarder avant de s'approcher de lui, elle n'avait jamais eu peur de lui ou de quelqu'un d'autre et cela n'allait pas être le cas aujourd'hui et elle voulait aussi lui faire comprendre tout ça.

« Ne cherche pas à comprendre ce que tu ne peux pas comprendre Andrew et ne te mêle pas de ma vie, j'ai beau n'avoir que 23 ans, je ne suis pas l'une de ses gamines qui n'ont rien dans la tête, alors tu diras à mon cher futur ex-mari qu'il en faudra plus pour me faire changer d'avis » Liliana resta un moment à regarder l'homme devant elle et tourna les talons, elle se doutait qu'il n'était pas du genre à renoncer surtout s'il avait quelque chose à lui dire mais Liliana n'avait pas envie que cela se fasse devant l'université surtout si cela devait mal se finir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew M. Blake
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Shane West
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 154
Crédits : Avatar : moi Signature : obsession
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Trafiquant d'armes
Statut Civil : Célibataire
Age : 27
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Lun 21 Avr - 21:49

Andrew en était conscient. Il savait pertinemment que la discussion pouvait très vite dégénérer. C’est pour cela qu’il préférait garder une attitude posée, calme et détendue. Habituellement, ce n’était pas trop son genre. Mais il fallait bien tenter de faire quelques efforts pour essayer de négocier un peu, non ? Liliana avait à moitié deviné le fameux sujet de conversation qu’il voulait avoir avec elle. Arthur, son cher ami Arthur. Non il ne voulait pas lui parler d’Arthur. Enfin si, mais indirectement. Qu’ils divorcent tout les deux, cela n’était pas ses affaires après tout. Cela le faisait chier pour son ami, mais il n’avait pas à rentrer dans ses affaires de cœur, de couple. Il n’avait guère besoin de s’en occuper, il avait plus important à faire. Il la regardait s’énerver un peu, lui répondre d’une manière abrupte et son air provoquant l’amusait. Il dégaina un sourire, comme à son habitude.

«  Hum, elle n’est pas bête la fille. Mais si je suis la c’est effectivement pour te parler d’Arthur, mais indirectement. Ce qui se passe entre vous, c’est cruel à dire de ma part, mais à la limite, je n’en ai rien à faire. Je m’en fous royalement que vous divorciez. Je n’ai pas à rentrer dans les détails. Amis ou pas, je ne me mêle jamais des histoires sentimentales des autres. Enfin si je suis la, c’est pour tout autre chose… »

C’était presque maladif chez Andrew. Pourquoi il aimait les filles au caractère bien trempé. Cette discussion allait promettre d’être explosive, sous pression, tendue. Il se régalait déjà. Quoiqu’il en soit, il savait des choses. Il fallait le reconnaitre, il avait parfois pas été très  discret dans ses affaires. Il en parlait régulièrement avec Arthur alors que Liliana était présente. Non, la seule chose qui le dérangeait, c’était le fait qu’elle puisse parler. C’est pour cela qu’il était ici, à essayer de lui parler. Cela allait être effectivement assez corsé. Il en était à se demander s’il allait arriver à la résonner. Ou même au minimum d’arriver à lui parler. Son silence, c’est ce qu’il voulait. Son silence à tout prix. Il était prêt à aligner quelques billets pour l’acheter. Mais il allait négocier avant. Les billets étaient sa roue de secours. Andrew était au courant qu’elle en savait trop.

« Si je suis là c’est pour te parler d’autre chose… mais pas ici, je préfère quelque part d’autre, dans un endroit un peu plus discret. Puis je te répète que je ne suis pas la pour défendre ton futur ex-mari, de surcroit un de mes amis. Je sais que tu es au courant de certaines choses. C’est de ces certaines choses que je souhaiterais qu’on parle, en tête a tête. Je ne suis pas là pour chercher la merde franchement, mais je pense que tu me connais assez bien. Tu ne voudrais pas que notre relation se passe mal. Ca serait bête. Je suis même sûr qu’on peut se mettre d’accord. »

Il savait que les négociations allaient être difficiles. Mais quand il était déterminé, il ne lâchait rien. Il n’appréciait guère se montrer en public devant l’université.

«  Allez monte et dis moi ou je t’emmène On parlera en chemin. Ça peut aller très vite, surtout si chacun y met du sien… ma chère.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Mar 22 Avr - 8:30

Le regard perdu sur cet homme qui pour Liliana n'avait rien de bon, n'était que vide de tous sentiments et pourtant elle ne pouvait nier qu'il avait un côté attirant et imprévisible. Liliana connaissait ce genre d'hommes surtout depuis qu'elle en avait épousé un de la même espéce. Aujourd'hui il était vrai qu'elle les mettait tous dans le même panier même si certains pouvaient être à l'opposer malgré ce qu'ils avaient choisi de faire. Liliana était encore jeune mais les quatre années qu'elle venait de passer avec Arthur avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui mais lui avait aussi ouvert les yeux sur ce que pouvait représenter les hommes. Liliana n'avait pas envie de continuer cette conversation avec lui ici mais elle savait aussi qu'il ne lâcherait pas le morceau tant qu'il n'avait pas obtenu d'elle ce qu'il était venu chercher.«  Hum, elle n’est pas bête la fille. Mais si je suis la c’est effectivement pour te parler d’Arthur, mais indirectement. […] Amis ou pas, je ne me mêle jamais des histoires sentimentales des autres. Enfin si je suis la, c’est pour tout autre chose… »  Liliana continuait de le regarder, elle le défiait du regard même si cela pouvait causer sa perte, elle devait se montrer forte et non l'inverse, elle l'avait peut-être trop montrer dans le passé qu'aujourd'hui, hors de son domicile, elle se mettait une carapace pour faire voir un autre visage d'elle. « J'espère bien que tu ne te mêleras pas de mes histoires.. » Oui Liliana espérait qu'il ne se mêle de rien, elle n'avait pas envie d'avoir ce genre de conversation avec lui sachant qu'il était ami avec Arthur.

« Si je suis là c’est pour te parler d’autre chose… mais pas ici, je préfère quelque part d’autre, dans un endroit un peu plus discret. Puis je te répète que je ne suis pas la pour défendre ton futur ex-mari, de surcroit un de mes amis. Je sais que tu es au courant de certaines choses. C’est de ces certaines choses que je souhaiterais qu’on parle, en tête a tête. Je ne suis pas là pour chercher la merde franchement, mais je pense que tu me connais assez bien. Tu ne voudrais pas que notre relation se passe mal. Ca serait bête. Je suis même sûr qu’on peut se mettre d’accord. »  Voilà donc pourquoi il était là, je le regardais dans les yeux avec un léger sourire, Liliana comprit rapidement qu'il avait simplement peur qu'elle n'aille raconter à la police ou autre ce qu'elle savait de ses affaires. Elle le toisa du regard alors qu'il avait fait des sous-entendus assez particuliers « Tu crois que tu me fais peur avec tes sous-entendus sache que j'en ai rien à faire de ce que tu peux faire, tu pourrais même crever demain que cela ne me ferait ni chaud ni froid » Liliana laissait son regard sur lui avant de voir que plusieurs personnes les observaient, elle n'avait vraiment pas besoin de ça«  Allez monte et dis moi ou je t’emmène On parlera en chemin. Ça peut aller très vite, surtout si chacun y met du sien… ma chère. »

Liliana soupira avant de monter dans la voiture d'Andrew, elle regardait par la fenêtre le suivant du regard puis elle fit un signe de main à l'un de ses amis avant de se retourner vers Andrew « je dois passer chez moi avant d'aller au travail.. Maintenant que je suis là dis moi ce que tu veux » Liliana se doutait de ce qu'il voulait mais elle voulait l'entendre de sa bouche bien qu'elle ne se laisserait pas faire. Elle resta à l'observer avant de fixer la route attendant de voir ce que tout ça aller donner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew M. Blake
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Shane West
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 154
Crédits : Avatar : moi Signature : obsession
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Trafiquant d'armes
Statut Civil : Célibataire
Age : 27
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Jeu 24 Avr - 20:49

Liliana, la jeune femme était très difficile à cerner. Andrew allait prendre un malin plaisir à la travailler au corps. Il voulait simplement son silence. Son attitude rebelle, désinvolte et casse cou lui plaisait énormément. Quand tout allait bien dans le couple de la jeune femme, il ne se souvenait plus de l’avoir connue comme cela. Mais il appréciait cette facette dure à cuire qu’elle adoptait. Les négociations allaient être tendues, le tête à tête aussi, quoiqu’il l’était déjà. Ce qui faisait sourire intérieurement Andrew, qui essayait de n’émettre aucun rictus à l’extérieur.

« Tu espères bien que je ne me mêlerais pas de votre histoire ? Puisque je te dis que je ne suis pas là pour te parler de ton divorce avec Arthur. Je me radote, mais que vous divorciez, j’en ai rien à faire. Ce qui se passe dans votre couple ne me regarde pas. Même s’il m’en a parlé, sur certaines choses, je ne joue pas les fouilles merde. »

Mais leur tête à tête devenait intéressant. Puis Liliana lui ressorti un discours de tête brûlée. J’ai pas peur de ci, je n’ai pas peur de ça. Puis les menaces par-ci par-là. Il fallait avouer que lui-même, s’il venait à mourir demain, cela ne lui ferais ni chaud ni froid. Il serrait mort après tout, de quoi devrait-il s’inquiéter ?

« Oh rassure toi, si je devais mourir demain, ça me ferais ni chaud ni froid aussi. Après tout, je serais mort donc ce n’est pas ça qui m’inquiéterais plus que ça. Enfin, ne parlons pas de ça, c’est beaucoup trop tôt quand même, j’ai encore des choses à faire ici, sur cette terre. »

Puis Andrew esquissa un sourire. Elle accepta de se faire raccompagner par ses soins et monta dans la voiture du trafiquant d’arme. Il prit donc note qu’il l’a raccompagnait chez elle. Il aurait assez de temps pour lui parler de ce qu’il voulait lui parler.

« Bon, le temps que je te raccompagne, j’ai le temps de te parler enfin de ce que je voulais te parler. Voilà, je sais pertinemment que tu sais un peu dans quoi je baigne. Cette activité, je l’exerce un peu, même beaucoup hors des chantiers battus. Je ne te fais pas de dessins, mais ce que je veux simplement, c’est avoir ton silence sur mes petites affaires. Ton silence sur nos petites affaires avec Arthur. Nous ne sommes pas des enfants de chœur. Tu comprendras, ayant vécu avec ton futur ex-mari. »

Puis il se tut quelques secondes, étant quelque peu pensif. Il était resté évasif sur son trafic d’armes, sur la nature de son trafic, mais avait tenté de faire comprendre à Liliana qu’il n’était pas un modèle de vertu.

« Ma demande est donc toute simple. Et ce fameux silence, ton silence, je suis prêt à l’acheter. »



(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Jeu 1 Mai - 13:40

Liliana en avait assez de se voir comme une femme fragile, elle ne l'avait jamais vraiment été jusqu'à ce qu'Arthur lui lève la main dessus. Aujourd'hui tout prenait un sens dans sa vie mais pas seulement, il y avait des choses qu'elle avait du mal à contrôler depuis qu'elle avait pris la décision de le quitter.  Enfin pour le moment, elle se retrouvait face à un homme qu'elle redoutait dans un sens mais elle ne pouvait pas ne pas aller vers lui et lui jetait sa haine – si on pouvait dire ça comme ça –  pour un homme qui n'était rien d'autre qu'un petit truand – du moins pour elle –. « Tu espères bien que je ne me mêlerais pas de votre histoire ? Puisque je te dis que je ne suis pas là pour te parler de ton divorce avec Arthur. Je me radote, mais que vous divorciez, j’en ai rien à faire. Ce qui se passe dans votre couple ne me regarde pas. Même s’il m’en a parlé, sur certaines choses, je ne joue pas les fouilles merde. Liliana le regardait toujours avant de soupirer légèrement, il avait le don de la mettre hors d'elle et puis elle en avait assez qu'on s'occupe de ses affaires, il y avait déjà bien trop de personnes concernées par tout ça et elle n'avait pas besoin d'un petit malfrat de bas étage pour lui faire la morale sur x ou x. « T'as l'air bien sûr de toi en disant que tu n'es pas un fouilles merde.. » Liliana leva les yeux au ciel avant d'accepter de le suivre sans lui dire au départ, elle n'avait pas eu d'autres choix, du moins c'était ce qu'elle croyait et puis elle était curieuse de savoir tout ce qu'il avait à lui dire.
« Oh rassure toi, si je devais mourir demain, ça me ferais ni chaud ni froid aussi. Après tout, je serais mort donc ce n’est pas ça qui m’inquiéterais plus que ça. Enfin, ne parlons pas de ça, c’est beaucoup trop tôt quand même, j’ai encore des choses à faire ici, sur cette terre. »


''Des choses comme faire ton trafique'' Liliana ne vint pas à le dire haut et fort, elle se le disait pour elle-même « Mais bien sûr » Liliana soupira une nouvelle fois avant de monter dans la voiture d'Andrew, elle resta un petit moment silencieuse avant de reprendre la parole « Bon, le temps que je te raccompagne, j’ai le temps de te parler enfin de ce que je voulais te parler. Voilà, je sais pertinemment que tu sais un peu dans quoi je baigne. Cette activité, je l’exerce un peu, même beaucoup hors des chantiers battus. Je ne te fais pas de dessins, mais ce que je veux simplement, c’est avoir ton silence sur mes petites affaires. Ton silence sur nos petites affaires avec Arthur. Nous ne sommes pas des enfants de chœur. Tu comprendras, ayant vécu avec ton futur ex-mari. » Liliana tourna le regard vers l'homme sans rien faire de plus, elle comprenait très bien ce qu'il voulait dire par tout ça mais elle en avait rien à faire de ce qu'il pouvait vouloir et encore plus en ce qui concerner ses affaires. Elle passa une main dans ses cheveux regardant la route « Ma demande est donc toute simple. Et ce fameux silence, ton silence, je suis prêt à l’acheter. » Liliana eut un léger rire, cette situation le faisait rire tout simplement, il se croyait plus fort parce qu'il avait de l'argent mais ce n'était pas le cas, il n'avait rien qui l’intéressait bien au contraire.

« Tu crois que ton fric m’intéresse, j'ai pas besoin de ça, j'en ai pas eu besoin de la part d'Arthur, j'en ai rien a faire du tien. Je t'ai déjà dit que ton petit trafic, je  m'en fichais et je ne vais pas changer maintenant... rien de ce que tu pourras me dire va changer la donne. Tu devrais aller voir ailleurs si tu voulais faire peur à quelqu'un. » Liliana afficha un léger sourire avant de regarder la route pensive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew M. Blake
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Shane West
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 154
Crédits : Avatar : moi Signature : obsession
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Trafiquant d'armes
Statut Civil : Célibataire
Age : 27
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Mer 7 Mai - 7:46

Fille récalcitrante. Andrew savait pertinemment à quoi il s’attendait en imposant un tête à tête à la jeune femme. Mais Andrew prenait en effet un air sûr de lui. Il le fallait bien après tout. Il sourit même quand la jeune femme lui dit qu’il avait l’air bien sûr de lui en affirmant qu’il n’était guère un gars fouille merde. Il affirmait cela car c’est le message qu’il voulait faire passer.

« T'as l'air bien sûr de toi en disant que tu n'es pas un fouilles merde. »

Andrew lui rétorqua alors en souriant :

« Oh mais rassures toi, effectivement je suis sûr de moi, ne te fais pas de soucis pour moi »

Mais Andrew ne lui avait laissé guère le choix de monter. Enfin, c’est ce qu’il voulait quelle croit. Mais était-elle montée car elle n’avait pas le choix ou elle était montée pour en savoir plus sur ce qu’il avait à dire réellement ? Quoiqu’il en soit, elle avait accepté de le suivre et de se faire raccompagner. Il lui avait donc parlé de ses petits trafics, essayant de faire quelques propositions pour acheter son silence. Mais il allait une nouvelle fois essuyer ses tempêtes. Il souriait quand la jeune femme s’excita encore une fois les nerfs.

« Tu crois que ton fric m’intéresse, je n’ai pas besoin de ça, j'en ai pas eu besoin de la part d'Arthur, j'en ai rien à faire du tien. Je t'ai déjà dit que ton petit trafic, je  m'en fichais et je ne vais pas changer maintenant... rien de ce que tu pourras me dire va changer la donne. Tu devrais aller voir ailleurs si tu voulais faire peur à quelqu'un. »

Mais sa proposition d’achat de silence n’avait pas l’air de faire une très grande sensation auprès de la jeune femme. Apparemment elle se fichait éperdument de ses affaires de trafics d’armes. Mais il n’en était pas si sur, enfin il voulait en avoir la certitude. Est-ce que sa parole allait suffire ? Cela, il voulait en être sûr.

«  Tu ne veux pas de mon argent, ok, pas de soucis. Mais comment pourrais-je avoir la certitude que tu ne parleras pas ? Je suis un gars qui est sûr de lui, mais dans mon milieu, on est très méfiant. Puis crois-moi, te faire peur n’était pas mon intention. J’ai très bien remarqué que cela ne faisait rien auprès d’une fille comme toi. Mais j’apprécie de parler aux filles qui ont du caractère. »

Andrew sourit. Il aimait effectivement se frotter aux filles au caractère difficile.

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liliana K. Macsul
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Barbara Palvin
Date d'inscription : 07/04/2014
Messages : 94
Toi : :
Crédits : Tumblr & liloo_59
Age : 23 ans
Emploi/Etudes : Masseuse & Etude en médecine
Statut Civil : En instance de divorce
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Lun 11 Aoû - 6:54

Liliana avait une sainte horreur de ce genre de type qui se croit tout permis, plus elle passait du temps avec lui plus elle le détestait et le trouvait répugnant. Depuis qu'elle était partie, elle n'était plus la même, elle avait pris de l'assurance et elle n'avait pas envie de perdre tout ça face à ce type qui prenait de plus en plus d'ampleur dans la conversation. « Oh mais rassures toi, effectivement je suis sûr de moi, ne te fais pas de soucis pour moi » Liliana leva les yeux au ciel avant de reporter son regard sur la route alors qu'Andrew venait à parler d'argent pour faire taire son silence. Liliana n'en revenait pas, elle détestait qu'on puisse vouloir acheter son silence, qu'on puisse penser que l'argent allait la faire taire, mais c'était du grand n'importe quoi et elle le vit savoir«  Tu ne veux pas de mon argent, ok, pas de soucis. Mais comment pourrais-je avoir la certitude que tu ne parleras pas ? Je suis un gars qui est sûr de lui, mais dans mon milieu, on est très méfiant. Puis crois-moi, te faire peur n’était pas mon intention. J’ai très bien remarqué que cela ne faisait rien auprès d’une fille comme toi. Mais j’apprécie de parler aux filles qui ont du caractère. » Liliana comprenait très bien ce qu'il voulait dire mais elle s'en fichait complètement, elle ne s'était jamais mêlée des affaires de son ex-mari et ce n'était pas maintenant qu'elle allait le faire. Elle n'avait jamais voulu en savoir plus sur toutes ses affaires, cela ne servait à rien tout simplement.

« Arrete avec ce genre de paroles, c'est pas comme ça que tu vas m'amadouer pour avoir ce que tu veux. Reste méfiant si tu veux, j'en ai rien à faire, contrairement à pas mal de personne je n'ai qu'une parole » Le regard de Liliana se posa sur Andrew, elle avait du mal à le cerner par moment mais pour elle cela ne changeait en rien ce qu'il était. Il était comme son mari, une abruti de plus qui pense que tout leur appartient, voilà comment elle le voyait, elle se demandait même s'il était comme Arthur, à lever la main sur une femme quand il n'a pas ce qu'il veut. Elle détourna le regard pour regarder une nouvelle fois la route pensive, elle se demandait ce qu'elle avait fait pour que cela lui tombe dessus, elle était ici pour finir ses études mais aussi et surtout pour reprendre une vie normal mais il fallait avouer que c'était assez difficile par moment. Elle resta silencieuse tout le long du trajet avant qu'il ne s'arrête devant chez elle, elle était étonnée qu'il sache où elle habite mais elle ne laissa rien voir, par contre elle avait quand même une question en tête si lui était au courant de où elle se trouvait, est-ce qu'Arthur le savait.

Elle se retourna vers lui une fois de plus et soupira légèrement « Tu sais quoi Andrew crois ce que tu veux, maintenant, j'vais être franche avec toi, j'en ai rien à faire de ce que tu peux faire de ta vie et encore moins de tes petits trafiques, alors vis ta vie et oublie où j'habite... » Liliana ne savait pas comment il allait réagir et s'il allait la laisser en paix du moins pour ce sujet là.. « Une chose ne mets pas Arthur au courant de ou je me trouve. Pour le moment je reste calme mais tu ne me connais pas Andrew... » Elle ne lui faisait pas de menaces, elle serait très mal placée mais elle avait elle aussi des ressources et elle pouvait s'en servir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrew M. Blake
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Shane West
Date d'inscription : 13/03/2014
Messages : 154
Crédits : Avatar : moi Signature : obsession
Age : 32 ans
Emploi/Etudes : Trafiquant d'armes
Statut Civil : Célibataire
Age : 27
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ... Mar 19 Aoû - 11:11

Il essayait tant bien que mal de l’amadouer avec de l’argent. Mais apparemment l’argent ne lui importait que peu. Il ne voulait justement et simplement son silence, ni plus, ni moins. Il n’avait aucunes mauvaises intentions à son égard. Il cherchait à mener la danse mais n’y parvenait pas comme il l’entendait. Andrew avait même essayé d’être un peu plus insistant, dire qu’il était prêt à utiliser d’autres méthodes que les fameux billets. Mais cela ne prenait pas non plus. Il ne s’estimait pas vaincu, loin de là, mais il fallait saluer le sang froid de la demoiselle, qui était l’ex de son ami, lui aussi traînant dans de louches affaires. Il comprenait mieux pourquoi il l’avait apprécié. Son caractère, forte tête n’était pas pour déplaire, loin de la. Mais n’évoquons pas ce sujet ici. Il ne pouvait pas se mettre de tomber sous son charme. Si un jour il se décidait à se ranger, il était nettement plus intéressé par une autre jeune femme. Mais il n’en était qu’au point de l’apprivoiser, pas plus. Un peu avec le même caractère que Liliana, mais quelque chose d’autre sublimait cette autre jeune femme.

« D’accord, si madame veut que je cesse de parler ainsi, je peux parler un peu mieux. Je peux tenir un tout autre langage, beaucoup plus courtois. Je n’ai surement pas été élevé d’une manière des plus adéquates, mais je n’ai pas non plus été mal élevé. »

Après tout, si elle disait qu’elle n’avait qu’une parole, il voulait la croire. Du moins lui laisser croire qu’il la croyait, tout simplement. Il fallait toujours se méfier, ne faire confiance qu’a soi même. Après tout, c’est peut être pour cela qu’il était toujours célibataire. S’il avait du mal à accorder une confiance presque aveugle aux autres, c’était tout à fait légitime que sentimentalement, ses histoires ne donnaient rien.

« Ok, ok, si tu me dis que tu ne parleras pas, je veux bien te croire. Mais effectivement, ne tâche pas de parler alors. »

Andrew venait d’arriver pas loin de chez Liliana, ou il allait la déposer. La jeune femme avait l’air de plus en plus excédée par son attitude. Quand Andrew n’arrivait pas irrésistiblement les femmes, il les repoussait par son attitude exaspérante. En fin de compte, la jeune femme ne l’attirait pas plus que cela et il s’en résigna. S’il avait son silence, c’est ce qui lui importait le plus, dans le fond.

« Soit, moi non plus je n’ai pas grand-chose à faire de ta vie, maintenant que tu n’est plus avec Arthur. Je voulais simplement t’entendre dire que tu ne viendrais pas parler dans notre dos. Après, de ta vie tu fais ce que tu veux, ce n’était en aucun cas de ça que je venais parler. De toute manière nous n’aurons plus à se croiser, si tout va bien. Je tiens aussi parole de mon côté, je fonctionne beaucoup de cette façon. »

Elle ne voulait pas non plus que son ex mari ne sache ou il habite. C’est alors qu’il répliqua :

« Ce n’est pas du chantage, loin de là, mais quoiqu’il arrive, interprète cela comme tu veux, mais je n’ai pas non plus de raisons de parler. Il n’en sauras rien et moi j’oublierais cet endroit »

(¯`•¸·´¯)(¯`·¸•´¯)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: Tête à tête sous pression ...

Revenir en haut Aller en bas

Tête à tête sous pression ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Intrigue V] Une bataille sous pression
» Diplomatie sous pression.
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Dungannon :: King George :: GROUPE SCOLAIRE-