AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Genesis & Maëlys ▬ Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Genesis H. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Amber Heard ♥
Date d'inscription : 29/01/2014
Messages : 321
Toi : : gif
Crédits : (c) .liloo_59 & (c) Mirror Wax
Age : 29 ans.
Emploi/Etudes : ex agent du FBI et actuellement Agent du MI6
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Genesis & Maëlys ▬ Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais Dim 2 Mar - 21:25

Maëlys & Genesis
Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais



L a routine. C'était ce qui tuait l'homme à petit feux, selon Genesis. Elle qui lorsqu'elle avait été l'une des plus grandes pointures du FBI, ne cessait de bouger, de voyager d'un état à l'autre, de coincer des tueurs tous aussi différents des uns des autres. Aujourd'hui elle se retrouvait agent du MI6, et c'était loin d'être aussi palpitant que l'adolescent de base se l'imaginait en regardant des films d'espionnages niais à vomir. Genesis ne savait même plus si elle se sentait épanouis, son travail consistait principalement à de la surveillance digne des vigiles de centre commercial et ça, elle détestait. Sans parler de ses supérieurs aussi insupportables que grassouillets. Décidément depuis qu'elle avait emménagé dans cette ville rien n'allait. Aujourd'hui elle avait fait un saut à l'université, son objectif, parler de son travail, organiser un débat sur les tueurs en série et sur la loi en général. Ennuyeux. Elle aurait préféré s'occuper des scènes de ménage, hélas, un vieil ami de la jeune femme lui avait demandé ce service. Service qu'elle avait accepté à contrecœur. La fac, ça n'avait jamais été son truc, elle y était allée à un âge beaucoup plus jeune que la moyenne et elle n'avait jamais été le genre de fille à se lier d'amitié avec ses copains de classes, de même qu'elle n'avait jamais mis un pied à une soirée universitaire où alcool, sexe et drogue était de paire. Toutefois, elle n'avait jamais été une paria, une lynchée. Genesis était simplement la transparence à l'état brut. Aujourd'hui c'était tout autre chose, depuis ses deux enlèvements consécutifs, ses arrestations ultra médiatisés et son enfance qui a été déballée au grand jour, elle était dévisagée, jugée mais jamais approchée car impressionnante.

Le débat avait duré un peu plus de deux heures, la blonde avait laissé parler son vieil ami, de temps à autre elle faisait claquer ses talons aiguilles contre le sol tout en s'exprimant. Elle observait chaque regard, chaque expression de chaque élève. Et lorsque le diaporama des tueurs en séries s'étaient affiché, illuminant la salle de ses horreurs, de sa lueur, elle se sentait enfin à sa place. Elle s'était levée, charismatique et torride dans sa robe rouge décolleté puis elle avait laissé la Genesis blasée de côté pour laisser la profiler prendre possession de son corps. Son langage était scientifique, rapide, sans aucune pitié pour les petites têtes de l'université. Lorsque l'adrénaline retomba, Genesis repris sa place initiale, le nez dans les dossiers qui étaient disposés sur l'immense bureau. La salle se vida petit à petit laissant un vide et un silence qu'elle appréciait. Elle tourna les pages des dossiers, ces cas de meurtres, elle les avait tous étudiés, elle avait participé à ces arrestations jusqu'au moment où ses yeux azurs s'arrêtèrent sur l'affaire du poète. Son affaire, celle qui avait détruit sa vie. Immédiatement un trou béant s'était creusé dans sa poitrine. L'abysse entourait son coeur et son âme depuis le jour où elle avait perdu, frère, père et mère. Elle se mordit la langue puis une voix. Féminine et douce l'a sorti de ses pensées. Genesis releva son visage tout en fermant vivement le dossier qui l'avait perturbé auparavant. «▬ Oui, que puis-je pour toi ? »

Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Genesis H. Slyfiter le Mer 21 Mai - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys H. Vikachev
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Blake Lively
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 261
Toi : :
Crédits : Raven
Age : 19
Emploi/Etudes : Etudiante en droit
Statut Civil :
Age : 25
MessageSujet: Re: Genesis & Maëlys ▬ Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais Lun 19 Mai - 11:02







Genesis & Maëlys

Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais.



Un bruit strident sortit Maëlys de son sommeil léger. La jeune femme sursauta dans son lit et d'un rapide coup de main, fit basculer l'objet qui avait interrompu ses rêveries. *Saleté de réveil !* grinça-t-elle des dents. Il sonnait toujours trop tôt pour la jolie blonde qui aurait préféré marmotter au chaud encore quelques heures plutôt que de se rendre en cours. Maëlys bailla quelques fois encore, s’étira longuement et finit par se lever nonchalamment. Elle se dirigea d’un pas traînant vers la fenêtre qui, mal cachée par un pan de rideau, laissait entrevoir un rayon de soleil qui venait lécher les pieds de la demoiselle. Un sourire se dessina sur ses lèvres ; au moins il faisait beau ! D’un geste vif et rapide, elle tira les rideaux de côté pour découvrir un soleil qui commençait gentiment sa longue ascension dans le ciel. Maë ouvrit vite la fenêtre afin de profiter de ce début de chaleur qui réchauffa son visage et son moral. Elle prit quelques bouffées d’air frais, regarda un instant au loin pour finir par se ressaisir lorsque son regard tomba sur l’horloge de l’hôtel de ville qui indiquait maintenant une heure déjà tardive. La jeune femme virevolta direction son dressing afin d’y choisir ses habits du jour tout en attrapant une brosse au passage. Tout pendant qu’elle peignait vivement sa longue tignasse blonde, elle parcourait ses divers placards à la recherche de la tenue parfaite. Maëlys finit par opter pour un jeans clair lui arrivant au-dessus des chevilles, un top bustier rayé bleu marine et blanc ainsi un blazer bleu foncé qu’elle assortit de quelques bracelets clinquants et d’une paire de sandales compensées beiges. Elle attrapa un sac de même couleur où elle enfourna rapidement ses quelques affaires de cours et les babioles qu’elle transportait habituellement. Un coup d’œil dans son miroir la rassura quant à son allure parfaite et c’est confiante qu’elle sortit de sa chambre.

Elena et Aria étaient déjà à la cuisine en train de commencer le petit-déjeuner. Maëlys leur fit un bec tour à tour, attrapa un toast grillé et piqua quelques gorgées de jus de fruits dans le verre de sa jeune sœur, avant de filer en cours. Elle avait eu beau se dépêcher pour se vêtir, les minutes avaient filé très vite et la jeune universitaire était maintenant en retard. Après quelques instants de trajet en bus, elle arriva enfin à l’université où elle se dépêcha de rejoindre sa salle de classe. La jolie blonde n’était pas aussi pressée d’y arriver en général mais aujourd’hui était un jour spécial. Une conférence inhabituelle sur le M16 et ce qui en dérivait. C’était un sujet sur lequel Maëlys ne connaissait pas grand-chose si ce n’est ce qu’on voit dans les films mais qu’elle était ravie de découvrir !

La jeune fille arriva devant la salle de cours toute essoufflée de s'être dépêchée, attendit quelques secondes histoires de reprendre son souffle et de se repoudrer rapidement le nez, et pénétra enfin dans la pièce telle une petite souris en prenant bien garde de ne pas se faire remarquer. Elle se glissa à une place située dans le fond de la classe. Maë sortit un bloc-note et un style de son sac et entreprit d'écouter attentivement l'homme d'âge mûr qui arpentait de long en large le devant de la pièce en élubérant ses diverses vieilles histoires. Il ne l'intéressait pas.. Maëlys soupirait longuement, déçue de la tournure que prenait cette conférence. Tout à coup, la jolie jeune femme blonde qui l'accompagnait sortit du silence. Elle se leva, irradiant la salle de son charisme imposant. Maëlys la regardait s'exprimer, hypnotisée par tant d'aplomb et de présence. Elle se présenta comme "Genesis H. Slyfiter". Au fur et à mesure que le cours passa, Maë buvait les paroles de son interlocutrice et s'imaginait tant de choses par ses propos. La sonnerie qui annonçait la pause de midi lui parut lointaine et elle ne réalisa que c'était la fin de la conférence seulement lorsqu'elle vu tous ses camarades sortir de la pièce. Rassemblant ses affaires en toute vitesse, Lys se dirigea ensuite vers la jolie blonde. Elle avait tellement de questions. Elle l'interpella d'un : "Est-ce que vous auriez une minute Madame ?" Madame Slyfiter leva la tête et fixa Maëlys : "Oui, que puis-je pour toi ?" Rassemblant son courage, bien qu'elle n'en manquait pas, Maëlys était dans ses petits souliers, la jeune blonde répondit : "Je dois effectuer un dossier sur un personnage important et après cette conférence, je souhaiterais vous prendre comme modèle pour mon travail..."
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Genesis H. Slyfiter
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Amber Heard ♥
Date d'inscription : 29/01/2014
Messages : 321
Toi : : gif
Crédits : (c) .liloo_59 & (c) Mirror Wax
Age : 29 ans.
Emploi/Etudes : ex agent du FBI et actuellement Agent du MI6
Statut Civil : Célibataire
MessageSujet: Re: Genesis & Maëlys ▬ Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais Jeu 29 Mai - 14:42

Maëlys & Genesis
Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais



P Perdre un être chère change une personne, tantôt en bien, tantôt en mal. Genesis remarquait cela bien plus chez les autres, lorsqu'elle voyait le visage brisé d'une mère qui ne cessait de rejeter la faute de la disparition de son enfant sur son époux, tout aussi brisé qu'elle. Toutefois, elle n'avait jamais réellement remarqué un changement quelconque chez elle depuis des années, elle s'était fissurée la nuit où elle avait découvert les corps sans vie de ses parents et de son plus grand frère. Elle avait essayé de porter un masque, cette chose qu'elle portait chaque jour et qu'à présent elle ne pouvait plus ôter sans se faire du mal. Elle était son propre fantôme, sa carcasse vide inspirait les autres, tous ces gens ''normaux'' qui admiraient ce qu'elle faisait et la façon dont elle le faisait. Peut-être n'avaient-ils pas conscience que ce qu'elle faisait chaque jour c'était sacrifié un peu plus son être au mal le plus salace qui puisse exister en ce monde. Car, oui, c'était ça être profiler, c'était savoir se glisser dans la peau du tueur, comprendre ses actes et dans l'imaginaire les reproduire pour en sentir cette jouissance extrême presque naturelle dans la chaîne alimentaire. C'était ce qu'elle répétait jadis aux étudiants du FBI qui idéalisaient ce métier et parfois finissait par avoir besoin de soin psychique parce que la fragilité psychique était quelque chose qu'on pouvait caresser du bout des doigts. Il n'y avait aucune récompense, sans sacrifice, un échange équivalant en soit.

Genesis s'était plongée de nouveau dans ce dossier dont les stigmates parcouraient sa peau, elle fût cependant interrompue par une jeune blonde qui était arrivée en retard. On ne pouvait contester qu'elle était jolie, sans nul doute intelligente aussi, mais Genesis lisait surtout un courage presque défiant dans le fond de ses pupilles. Elle aimait ça. Les gens qui avaient du cran, mais elle savait que beaucoup n'en avait qu'en surface et ne cherchaient pas à gratter l'intérieur. La profiler se laissa prendre au jeu et d'un geste vif elle ferma sa chemise en carton afin de cacher les photographies immondes de ses parents. Elle plissa légèrement ses yeux azurs, signe qu'elle était prête à écouter et répondre aux questions de la jeune étudiante. « Je dois effectuer un dossier sur un personnage important et après cette conférence, je souhaiterais vous prendre comme modèle pour mon travail...» Interloquée, la blonde glaciale affichait une moue quelque peu étonnée. Elle fit glisser sa pile de dossier dans sa petite valise noir. Valise qu'elle posa ensuite sur le bureau et entreprit de fermer. «-Vous savez vous trouverez pas mal de choses sur mon humble personne sur le net, le tueur au poème ça doit vous parler. » Oui, elle se souvenait des journalistes, tels des hyènes qui campaient devant leur maison, les assaillant de leur flash aveuglant et de leur question indiscrète. Elle n'avait que onze ans à l'époque, mais elle avait cette conscience des choses et de ce qui l'entourait. Le plus étonnant c'est certainement qu'aujourd'hui sa meilleure amie était une journaliste à la main de fer. Certainement la seule qui avait encore des principes. Malgré la façon sèche dont elle avait prononcé sa phrase il y avait quelques minutes, elle savait que si la jolie blonde qui lui faisait face était tenace, elle n'en resterait pas là. Alors d'un sourire carnassier et d'un regard perçant, elle lui lança. «-Sachez mademoiselle, qu'avant de demander un tel projet, il faut déjà se présenter. Toutefois, je serais ravie de vous inviter à boire un café au coin de la rue pour savoir ce que vous comptez écrire à mon sujet. » Elle posa une main sur l'épaule de l'étudiante et la poussa légèrement à la suivre. Elle avait du style, du cran, mais Genesis voulait savoir si elle était consciente de la situation dans laquelle elle s'embarquait. La naïveté étudiante, elle l'avait autrefois connue. «-Tu peux m'appeler Gen, allons-y, il y a un Starbuck pas loin. » C'est ainsi que d'une démarche féline, sa mallette à la main et ses longs cheveux d'orées qui dansaient dans le creux de ses reins, Genesis s'élança jusqu'au petit café d'en face.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: Genesis & Maëlys ▬ Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais

Revenir en haut Aller en bas

Genesis & Maëlys ▬ Vous pouvez quitter l'école, mais elle ne vous quitte jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vous pouvez pas me taper, j’ai des lunettes. || SKYLER
» MR. HRM Ҩ je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez actualiser vos statuts facebook.
» Vous pouvez me tuer l'ami... Mais ne m'insultez pas [pv Allan]
» Baelor Noirmarées ∞ Vous pouvez me tuer mon ami, mais ne m’insultez pas !
» Vous n'avez pas les os en verre, vous pouvez vous cogner à la vie ! - Edward Bird

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Dungannon :: King George :: GROUPE SCOLAIRE-