AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Maëlys H. Vikachev
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Blake Lively
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 261
Toi : :
Crédits : Raven
Age : 19
Emploi/Etudes : Etudiante en droit
Statut Civil :
Age : 25
MessageSujet: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Lun 24 Fév - 17:57




Declan & Maëlys
Un confident, c'est un peu une partie de nous-même.

J'enlevai délicatement mon casque et libérai mes cheveux d'un élégant mouvement de la tête. Malgré une promenade plutôt courte, des gouttes de sueur perlaient déjà sur mon front et entre mes seins. J'ouvris un peu ma veste et m'éventai rapidement avec mes mains en soupirant.
L'endroit était magnifique, encore plus avec le soleil qui commençait à se coucher derrière les collines. Des traînées rose et orange zébraient le ciel donnant au firmament des airs doux et romantiques.
Un sourire aux lèvres, je me retournai vers Declan qui finissait de caler la moto à l'endroit prévu pour. Nous avions roulé pendant un bon moment jusqu'à ce que d'un commun accord muet, nous avions décidé de nous arrêter vers l'auberge de mon oncle.
Ces derniers temps, il m'arrivait souvent de rejoindre Declan après les cours afin de profiter de passer du temps en sa compagnie. Nous allions en général nous promener sur sa moto, c'était devenu une sorte de rituel.
Declan avait un lourd passé meurtri.. Je n'étais pas au courant de tous les détails qui avaient fait de sa vie ce qu'elle était maintenant mais j'en savais assez pour savoir qu'il était digne de confiance et je ne pouvais m'empêcher de ressentir un profond désespoir lorsque je pensais à ce qu'il avait vécu. Je ne faisais pas souvent preuve de sympathie envers les gens qui se plaignaient constamment de leurs problèmes, chacun avait les siens et je ne voyais pas en quoi un tel serait plus grave qu'un autre. Pourtant l'histoire de Declan m'avait émue au plus profond de mon être et m'avait remuée pendant de longues semaines. J'ai rencontré ce dernier au parc il y a quelques mois.. Je flânais le long de l'étang lorsqu'un crissement de moto s'arrêtant à mes côtés m'avait fait sursauté. Fidèle à moi-même je n'avais pas pu résister à entreprendre la conversation. Nous nous étions revus plus tard.. Au début par hasard et ensuite plus régulièrement à horaire défini. Le jeune homme était devenu très proche et au final, il était celui à qui je confiais tout, ou presque...

Je n'ai jamais été le genre de filles qui tient un journal intime où chaque instant d'une vie y est inscrit. J'ai eu beau essayé quelques fois, mais consigner par écrit une trace de mes souvenirs ne m'apportait rien.. J'aurais sans doute préférer me confier à quelqu'un mais personne dans mon entourage n'aurait compris...

Mes parents travaillaient les deux beaucoup. Je ne me plains pas, j'avais tout ce que je désirais et ils trouvaient toujours un moment pour partager du temps avec Aria et moi. Seulement je n'ai jamais voulu leur confier de détails intimes sur moi, peut-être par pudeur, je ne sais pas trop.. Et ma petite soeur.. Avec elle je sais que j'aurais pu en parler, elle m'aurait écoutée, conseillée même sûrement! Je suis son modèle, je n'ai donc aucune envie de lui raconter mes plus sordides aventures. Aria est si douce, si fragile.. Malgré nos querelles je ne tiens pas à briser son innocence et sa candeur.. Elles le seront bien assez tôt.

J'avais beau être toujours entourée par une foule au lycée, de mes copines cheerlanders ou des sportifs, jamais aucun n'a pénétré ma sphère privée. Bien sûr les rumeurs et les ragots n'avaient aucun secret pour moi et je n'étais pas la dernière à les colporter. Certains me concernaient même mais au final, personne ne me connaissait vraiment et je n'en étais que plus satisfaite.

Ces souvenirs m'avaient prise par surprise.. Je n'avais jamais vraiment réalisé que Declan était la personne qui me connaissait le mieux au monde. Je souris à cette idée.. Un sourire niais. Je m'en rendis très vite compte et décidai de mettre ces pensées de côté pour encore un peu profiter du moment avec Declan.

- He Dec, tu veux qu'on aille boire quelque chose avant de rentrer ?

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Maëlys H. Vikachev le Mar 25 Mar - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Mar 25 Fév - 18:00



Une balade à Moto
Le bruit du moteur s’arrêta et je déposai mon pied sur le sol. Quelques instants auparavant encore, je filais à toute allure sur cette jolie bécane noire qu’était ma moto. J’affectionnais cette liberté et cette manière de tout oublier. En enfourchant cet engin, je m’évadais de ma triste réalité. Et depuis peu, je partageais cette passion ave une jolie blonde, qui d’ailleurs était entrain d’ôter son casque. Elle était toujours passagère, naturellement, et j’aimais sa compagnie – bien que silencieuse en ces moments-là. J’avais l’impression de ne pas avoir été longtemps en ballade. Pourtant, lorsque j’enlevai alors ma protection de tête, je remarquai que le temps se déclinait lentement pour que le jour laisse place à la nuit. Etrangement, ce ciel orangé me fit frissonner, me rendant alors d’une douce mélancolie. Je me remémorais à quel point Aislynn affectionnait les couchers de soleil. Elle n’en aurait raté un pour rien au monde, pour tout autant qu’elle ait du temps à y consacrer. Les nuits avaient été notre refuge, en Irak. Dans ces moments-là, nous nous retrouvions enlacés ensemble dans les dunes de sable.

Elle me manquait. Tous les jours. A chaque instant. Parce que tout me ramenait inlassablement à elle.

Je m’essuyai alors le front, calant la moto comme il se le devait. Maëlys me rappelait par moment la vivacité d’Aislynn. C’est peut-être pour cela que j’avais accepté de la prendre en promenade avec moi, la première fois. Et peut-être aussi parce que je la sentais perturbée, par instant. Elle était de ses jeunes femmes dont on ne connaissait pas les secrets, qui se plaisaient à dissimuler leurs problèmes au reste du monde. J’essayais alors d’être, pour elle, une sorte de journal intime. Un ami sur lequel elle pourrait s’épauler. Celui qui lui laisserait ce goût de liberté, en la laissant profiter des rares instants de complicité qu’offrait la vie.

Je me redressai alors, le casque de moto dans la main, en observant sa longue chevelure blonde qui descendait le long de son dos, laissant apparaître ses jolies courbes en les accentuant. Elle se retourna alors et je vis son sourire, que je lui rendis tendrement. « He Dec, tu veux qu'on aille boire quelque chose avant de rentrer ? » Je regardai alors l’auberge. L’endroit me paraissait suffisamment intéressant pour m’y risquer. Et puis, j’avouerais que l’idée de passer encore un peu plus de temps avec Maëlys ne me déplaisait pas vraiment. J’hochai alors la tête. « Pourquoi pas. » Dis-je alors en toute simplicité. Je n’aimais pas bavasser pour rien, même si j’étais curieux. C’est d’ailleurs grâce à ce trait de caractère que la jeune femme s’était confiée à moi, me parlant de sa vie, de ses inquiétudes. Je me mis alors à avancer jusqu’à l’entrée de l’auberge Lista et j’ouvris la porte à la demoiselle. « Les Dames d’abord. »

Une fois à l’intérieur, je remarquai que j’étais déjà venu par la passé dans cet endroit. C’était il y a sans doute pas mal de temps puisque je ne m’en souvenais pas très bien. J’humai alors le parfum du vois, si typique dans la région, et je m’avançai jusqu’à une table. Je déposai mon casque sur une chaise et j’enlevai mon blouson de moto pour le placer derrière moi. Je fis signe à Maëlys de s’asseoir et je m’exécutai à mon tour. Un homme se dirigea alors vers moi et nous demanda ce que nous désirions boire. « Un thé glacé, pour moi. Et... ? » Laissai-je en suspend en regardant la sublime blonde devant moi. Je voulais l’inviter à prendre un verre, certes, mais il fallait qu’elle réponde. Je n’étais pas encore capable de lire dans ses pensées, même si je la connaissais bien. Je lui souris alors amicalement, comme je le faisais si souvent. J’avais beau être un écorché-vif, je ne voulais pas me comporter comme une âme en peine. Alors j’essayais d’être fort et de sourire à la vie du mieux possible

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys H. Vikachev
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Blake Lively
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 261
Toi : :
Crédits : Raven
Age : 19
Emploi/Etudes : Etudiante en droit
Statut Civil :
Age : 25
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Mar 4 Mar - 20:50




Declan & Maëlys
Un confident, c'est un peu une partie de nous-même.


« Pourquoi pas. »

Je souris à sa réponse et le suivit en direction de la jolie petite auberge de mon oncle Roxan. Cela faisait maintenant un moment que je ne l'avais plus vu, ainsi que mes cousins d'ailleurs.. Je me souviens avoir été très proches d'eux petite mais avec l'adolescence nous nous étions éloignés...

« Les Dames d’abord. »

Les mots de Declan me sortirent de mes souvenirs mélancoliques. Il s'effaça afin de me laisser passant devant. Une fois entrée, je lui tins la porte afin de le laisser pénétrer dans l'ambiance si particulière de mon ancienne deuxième maison. J'y avais passé tellement de temps enfant que je connaissais chaque petit recoin, chaque cachette...
Je suivis le jeune homme jusqu'à une table un peu en retrait. Après s'être débarrassé de ses affaires, il me fit signe de m'asseoir avec un charmant sourire.

« Un vrai gentleman ! »

Dis-je en souriant à mon tour. J'aurais voulu enchaîner mais mon oncle fit son apparition en nous demandant ce que nous voulions boire. Declan fut plus rapide et commanda un thé glacé. Il me regarda afin de savoir quel était mon choix.


« Un thé glacé également s'il te plaît Roxan. »

Mon oncle ne mit que quelques instants à me reconnaître. Nous discutâmes rapidement des quelques formalités de famille et je lui présentai Declan comme un ami d'université afin d'éviter les questions gênantes avant qu'il n'aille s'affaire derrière le bar pour préparer la commande. Je me retournai donc vers Declan en souriant, comme à mon habitude.

« Je préfère te présenter comme quelqu'un de mon université sinon il va en parler à ma mère et je préfère éviter l'interrogatoire en rentrant... »


BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Maëlys H. Vikachev le Mar 25 Mar - 9:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Dim 9 Mar - 14:45




Une balade à Moto
Je trouvais l’endroit très charmant, typique du genre irlandais. Je n’étais pas de l’Irlande du Nord ; J’étais né à Los Angeles, aux Etats-Unis. Pourtant, je n’y avais passé que les premières années de ma vie. Après, cela avait déferlé. J’étais parti au Texas jusqu’à mes dix-huit ans, puis je m’étais rendu à Londres, en Angleterre. Finalement, j’étais parti m’inscrire dans l’armée américaine pour partir en Irak, où j’avais vécu la guerre. Après cela avait été la Nouvelle-Zélande, un pays magnifique qui me remplissait d’une amère tristesse. Finalement, j’avais atterri ici, à Dungannon, sans raison particulière. La vie m’avait porté sur ses ails, simplement. Et je crois que j’y avais trouvé mon havre de paix. Du moins pour le moment, car je ne savais pas si je me poserais ici tout le restant de mon existence. Actuellement, je le faisais surtout pour ma fille, Fiona, et ma petite sœur, Patience. Cependant, j’avais appris par mes déplacements que la fuite n’arrangerait rien. Aislynn resterait toujours encrée au fond de mon être. Je n’étais pas prêt à l’oublier définitivement. Ni elle ni nos souvenirs en commun. Elle avait été ma délivrance.

Je regardai alors l’homme qui était à mes côtés, pour prendre notre commande. Il était plus vieux que moi, visiblement. J’aurais dit plus de quarante ans, mais pas la cinquantaine pour autant. Il devait avoir un lien avec l’établissement. J’admirais alors son regard étrangement envoûtant. Je lui souris, avant de toiser la jolie blonde en face de moi. « Un thé glacé également s'il te plaît Roxan. » Visiblement, ils se connaissaient. D’ailleurs, ils échangèrent quelques banalités et Maëlys me présenta alors son oncle, propriétaire de l’auberge d’ailleurs. Je lui dis que j’étais enchanté et il en fit de même. Cependant, lorsqu’elle annonça que j’étais un ami d’université, Roxan Riwal me regarda un peu étrangement. Je fis un sourire crispé, mais qui dut lui paraître convainquant. Il repartit alors préparer le boissons, et je croisai les beaux yeux de Blondie. « Je préfère te présenter comme quelqu'un de mon université sinon il va en parler à ma mère et je préfère éviter l'interrogatoire en rentrant... » Je ne pus m’empêcher d’afficher un rictus amusé par la situation. Je voulus lui répondre mais son oncle revint alors déposer les boissons sur la table. Je le remerciai et il s’en alla aussitôt. Mes yeux retournèrent sur la jolie demoiselle. « Je comprends ton envie de fuir les questions. Mais tu ne crois pas que je fais un peu « vieux » pour être un étudiant ? » Je ne pus m’empêcher de rire alors. Je savais qu’à son âge on préférait largement ne pas être questionnée par tout le monde quant à nos fréquentations. Mes camarades de classe agissaient pareillement. Moi, à son âge, je n’avais plus de parent. J’étais en Irak, d’ailleurs.

Je me suis toujours demandé si j’avais le niveau pour entreprendre des études supérieures. J’avais obtenu les diplômes de base, mais je n’étais pas allé plus loin, préférant le terrain et mon engagement solennel envers mon pays. Je pris une gorgée de mon thé glacé et je regardai la jolie blonde. « Si j’ai bien suivi, c’est ton oncle, c’est ça ? C’est le frère de ta mère ? » Je ne connaissais pas les parents de Maëlys. Enfin, elle m’en parlait souvent comme de véritables requins qui avaient peu de temps à lui accorder, pareillement pour sa soeur d’ailleurs. Je toisai du regard l’établissement, pensivement, durant quelques instants. Puis je reportai mon attention sur elle. « Dis-moi, tu as voulu te balader à moto pour une raison précise ou c’était juste sur un coup de tête ? » Je savais que, généralement, je m’enfuyais lorsque j’avais des problèmes ou des vieux souvenirs qui me hantaient. Du coup je me demandais sincèrement ce qui l’avait poussée à m’appeler pour partir ensemble.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys H. Vikachev
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Blake Lively
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 261
Toi : :
Crédits : Raven
Age : 19
Emploi/Etudes : Etudiante en droit
Statut Civil :
Age : 25
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Mar 25 Mar - 9:16




Declan & Maëlys
Un confident, c'est un peu une partie de nous-même.


A peine parti, mon oncle revenait déjà avec nos boissons. Je lui souris et le remerciai lorsqu'il me signala que les verres étaient offerts par la maison, remarque qu'il accompagna d'un clin d'œil. Je lui souris avant de gentiment le pousser loin de notre table en riant. J'avais toujours eu de très bons contacts avec le frère de ma maman, c'était quelqu'un qui avait vécu énormément de choses et ça se voyait sur son visage. J'ai très peu de souvenirs de mon enfance mais je me souviens d'avoir toujours vu cet air triste gravé sur son visage. Le décès de ma tante l'avait énormément affecté ce qui était tout à fait normal.. Mais il avait su garder des plaisirs simples et était très présent pour me cousins ainsi que ma sœur et moi. Ce n'était plus tellement le cas actuellement étant donné que nous avions tous grandi mais au fond de moi, je savais très bien qu'il serait là au moindre problème. La voix de Declan me sortit de mes souvenirs :

« Je comprends ton envie de fuir les questions. Mais tu ne crois pas que je fais un peu « vieux » pour être un étudiant ? »

- Je pensais plutôt à un professeur qu'un étudiant je t'avouerais.. Quoique de nos jours, beaucoup de personnes reprennent l'université plus vieux afin de changer d'air.
D'ailleurs, ça ne te dirait pas de reprendre des études ?

Ajoutais-je en souriant, le regard malicieux. J'étais persuadée que Declan aurait parfaitement le niveau pour reprendre des études, après chaque domaine était bien particulier et je n'en connaissais qu'un minimum sur le droit pour le moment. Je me demandais même si j'aurais assez de toute une vie pour le maîtriser.. Les lois avaient l'air si longues et surtout tellement barbantes.. Declan me tira à nouveau de ma réflexion :

« Si j’ai bien suivi, c’est ton oncle, c’est ça ? C’est le frère de ta mère ? »

- Oui tout à fait. Il s'appelle Roxan et il vit ici avec mon cousin et ma cousine.

Je préférai ne pas en trop en dire par peur de l'ennuyer. Je lui avais déjà confié quelques bribes de ma vie familiale et je ne voulais surtout pas avoir l'impression de me plaindre. J'aimais beaucoup ma famille mais ces dernières années, le climat s'était un peu glacé à la maison... La question qui suivit me fit rougir (intérieurement j'espérais) et je répondis en souriant à pleines dents :

« Dis-moi, tu as voulu te balader à moto pour une raison précise ou c’était juste sur un coup de tête ? »

- Euh un peu des deux je suppose... J'aime beaucoup ta compagnie Declan.. Avec toi, tout paraît plus facile.

BY .TITANIUMWAY



Dernière édition par Maëlys H. Vikachev le Lun 2 Juin - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A beautiful life
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Sam 5 Avr - 14:47



Une balade à Moto
Mon enfance n’avait pas été heureuse. D’aussi loin que je me souvienne, elle avait été courte et éprouvante. Ma mère était morte à cause de mon géniteur, lui-même désormais en prison loin de moi et ma sœur, ou de ma petite Fiona. J’aurais aimé me souvenir du rire éclatant de Maman ou de son parfum. Parfois, la douleur effaçait les belles images et nous ne gardions à l’esprit que les photographies ternies par le poids des années. Tout s’était figé et rien ne bougeait plus dans mes mémoires les plus intimes. Je sais pertinemment qu’elle nous avait beaucoup aimés, moi et ma petite soeur. Malheureusement, pas assez longtemps pour que je me remémore avec certitude toutes les choses dont j’aurais souhaité me souvenir à jamais. Quant à lui, celui qui portait une partie de mon sang dans ses veines, je ne l’avais jamais revu. Il avait commis deux meurtres, après tout. Ma mère et une femme enceinte de huit mois, dans un bar.

Je croyais alors être débarrassé du malheur en épousant Aislynn et en devenant père. Une fois encore, la vie m’avait volé la femme de ma vie, en laissant derrière elle une enfant peu âgée. Avant il s’agissait de ma mère et ma petite soeur, désormais il s’agissait de ma défunte femme et ma fille.

C’est la voix de Maëlys qui me tira de mes songes. Je lui souris, tendrement. « Je pensais plutôt à un professeur qu'un étudiant je t'avouerais.. Quoique de nos jours, beaucoup de personnes reprennent l'université plus vieux afin de changer d'air. D'ailleurs, ça ne te dirait pas de reprendre des études ? » Je regardai alors Maëlys et ses yeux malicieux qui me toisaient dans un air de défi, d’une certaine façon, et de complicité. Mes lèvres s’étirèrent doucement. Je bus une gorgée de ma boisson, mine de rien, savourant le goût du sucré. « Parce que tu crois que j’ai gentiment étudié la médecine pour devenir infirmier dès le départ ? Détrompe-toi. Infirmier, c’est mon second métier. J’ai dû reprendre des études, d’ailleurs. » Chaque jour, elle en apprenait un peu plus sur moi. C’était étrange car je n’avais pas pour habitude de parler de moi ou de ce que j’avais vécu. Contrairement à Maëlys, je ne lui avais jamais confié ma vie. Elle savait que j’avais eu une fille, mais c’est tout. Je ne lui avais jamais parlé de ma femme, ni de ce qu’il s’était passé. Elle pensait peut-être que j’avais divorcé, simplement. Je changeai alors subtilement de sujet en lui parlant des raisons qui l’avaient poussée à me demander une balade à moto, ce jour-là. Et elle rougit, ce qui me fit sourire tendrement. « Euh un peu des deux je suppose... J'aime beaucoup ta compagnie Declan.. Avec toi, tout paraît plus facile » Je la regardai alors toujours, amusé. J’étais content de savoir que je lui procurais un peu de bonheur. Ou du moins que ma présence lui était agréable. « ... plus simple ? » demandai-je, curieux de savoir où elle voulait en venir. « J’aime aussi beaucoup ta compagnie, Maëlys. » avouai-je alors, en souriant, avant de reprendre une gorgée de la boisson. Je me demandais ce qui était entrain de se passer, entre elle et moi, par moment.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maëlys H. Vikachev
A beautiful life
Voir le profil de l'utilisateur
Célébrité : Blake Lively
Date d'inscription : 13/02/2014
Messages : 261
Toi : :
Crédits : Raven
Age : 19
Emploi/Etudes : Etudiante en droit
Statut Civil :
Age : 25
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan Lun 2 Juin - 13:48




Declan & Maëlys
Un confident, c'est un peu une partie de nous-même.

Declan mit un temps avant de répondre à ma question concernant ses études. Je le vis porter son verre à sa bouche, boire lentement une gorgée avant de le reposer tranquillement et enfin me répondre :

« Parce que tu crois que j’ai gentiment étudié la médecine pour devenir infirmier dès le départ ? Détrompe-toi. Infirmier, c’est mon second métier. J’ai dû reprendre des études, d’ailleurs. »

Je hochai les sourcils en apprenant cela... Declan était toujours très mystérieux sur sa vie et il était rare qu'il m'en raconte quelques bribes. Je mettais d'ailleurs un point d'honneur à respecter sa volonté et à lui laisser me dire ce qu'il souhaitait sans jamais le forcer. Je savais qu'il avait une petite fille et je me doutais bien que les histoires qui s'en rapprochaient n'avaient rien de très joyeux. Je n'avais jamais posé la moindre question à ce sujet, si Declan souhaitait me parler de ses souvenirs, il le ferait de son plein gré.

« Ah bon ? Quel est donc ton premier métier dans ce cas ? Si tu souhaites en parler bien sûr... »

Je réalisai soudainement que je confiais beaucoup de choses sur ma vie et mes impressions à Declan. Plus que je ne l'avais pensé en fin de compte. Qu'importe, ce n'était pas donnant-donnant; je me sentais bien avec Declan et il était toujours de bon conseil. Ces derniers temps avaient été très durs pour moi bien que je n'en avais rien laissé transparaître. J'avais l'impression de vivre la Guerre Froide au sein même de ma maison. Mes parents ne se parlaient quasiment plus et s'évitaient presque. J'avais beau voir ma sœur de temps en temps, partager avec elle des moments spéciaux, nous sentions bien que le climat familial se fissurait lentement, mais sûrement. La réponse de Declan me sortit de mes angoisses et me fit rougir et pas qu'intérieurement cette fois-ci :

« ... plus simple ? J’aime aussi beaucoup ta compagnie, Maëlys. »

« Oui plus simple.. Je n'ai pas à réfléchir à comment tourner mes phrases, ni aborder un sujet qui pourrait être déplaisant. Je peux tout te confier sans me sentir jugée et c'est très important pour moi. Tu as toujours les mots qui me remontent le moral et cela me touche beaucoup même si parfois je fais mine de rien. Avec toi je me sens libre de tout, aucune contrainte, aucune chaîne qui me retiennent, pas de code moral...»

Il était tellement différent des garçons que je connaissais. J'avais un penchant (malsain peut-être) pour les mauvais gars qui traînaient dans les bars et sortaient jusqu'au bout de la nuit. Ils me faisaient sentir plus vivante. J'étais enchaînée aux murs de ma maison bâtie sur les fondements de l'obéissance et la discipline. Mes parents n'étaient certes pas des bourreaux mais ils avaient certains principes que je trouvais à notre époque totalement désuets et je cherchais n'importe quelle manière de les défier en bravant beaucoup d'interdits.. Peut-être cherchais-je aussi de la reconnaissance, leur montrer que j'étais là...



BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A beautiful life
MessageSujet: Re: Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan

Revenir en haut Aller en bas

Un confident, c'est un peu une partie de nous-même. ~ Feat Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Someone like you :: Hors-jeu :: Archives Rps-